Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

La clé toute bénédiction spirituelle

La clé toute bénédiction spirituelle.jpg

 " Celui qui est uni au Seigneur est un seul esprit avec lui (1 Corinthiens. 6:17 )

Christ est un puits profond dans lequel toute bénédiction spirituelle et tout trésor peuvent être trouvés, mais nous avons besoin de quelque chose avec lequel puiser dans ces profondeurs et les amener à la surface afin que nous puissions les partager. Comment pouvons-nous puiser dans ces profondeurs ?

La Croix est le moyen par lequel cela se réalise. La Croix est la clé qui ouvre la porte à toutes les dispositions et recours disponibles en Christ.

Dans la Croix, nous savons que Dieu a mis sur Jésus " l’iniquité de nous tous " (Esaïe 53:6 b). On lui a fait subir le châtiment pour nos péchés. En d'autres termes, Jésus s'est identifié avec l'homme déchu dans sa crucifixion. Il a été compté comme pécheur, mais il n'avait rien fait de mal. C'est le principe de l'identification.

 

L’identification était nécessaire pour accomplir l'œuvre de la rédemption. Aussi glorieux que cela peut être, le contraire est également vrai : que, tout comme Il a été identifié avec nous dans nos péchés, si nous avons été identifiés avec Lui dans Sa justice. Ainsi, l'identification est terminée. Nous sommes maintenant réunis, unis en un seul dans le Christ à travers sa Croix.

 

C'est ce qui explique un certain langage très particulier dans le Nouveau Testament concernant le Seigneur Jésus et notre relation avec Lui. Les premiers croyants ont non seulement appris que Jésus est mort pour eux, mais en plus, ils ont appris qu’ils sont mort avec Jésus. C'est certainement un mystère, mais quand on suit à travers les Ecritures, ça devient de plus en plus clair. «Celui qui est uni au Seigneur est un seul esprit », et comme le mari et la femme sont réunis et " les deux deviendront une seule chair " (Ephésiens. 5:31,32 ), ainsi il en est de même avec le Seigneur et son peuple.

 

Une fois que nous voyons cela, nous comprenons pourquoi les paroles de Jésus prennent une urgence croissante alors qu’il se rapproche de la Croix : «Demeurez en moi» (Jean 15,4). Autrement dit, «continuez à demeurer en moi, vivez en moi, restez  unis avec Moi. Même si je vais à la Croix - surtout maintenant plus que jamais ! - Demeurez en moi." les Disciples de Jésus sont des sarments  crucifiés, morts, enterrés, ressuscités, élevés, établis sur un cep crucifié, mort, enterré, ressuscité, élevé, et assis.

 

En lui, il y a la vie, la lumière, l’amour, la fécondité spirituelle et une croissance régulière. Mais en dehors de Lui, a coté de Lui, c'est une autre histoire. Etre en dehors de Lui c’est d'expérimenter la mort, les ténèbres, la peur, la stérilité spirituelle et l'absence de croissance. Dans le langage du cep, Jésus dit que ceux qui ne demeurent pas en Lui sont « desséchés » et finalement «brûlés» (Jean 15.6) .

Mais comment cette union est-elle accomplie ? Comment Dieu nous rend t-il un seul esprit avec Christ ? Nous ne pouvons pas dire comment cela se fait, mais nous pouvons dire en toute confiance que c'est ainsi. Où et quand cela arrive t-il ? Nous ne le savons pas : cela arrive à la Croix. C'est pourquoi la Croix n'est pas seulement la condition nécessaire pour suivre Jésus, c’est l'élément absolument essentiel de notre marche quotidienne avec Lui. Pour le disciple, la Croix doit être un état continu, constant, d'être de relation et d'identification avec le Christ crucifié, mort, enterré, ressuscité, élevé, et assis en Christ. C'est ce que signifie prendre la croix – non pas un enseignement ou une philosophie, mais une question de vie et de mort spirituelle.



15/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres