Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

La lumière du monde


Un jour, on amène à Jésus une femme surprise en adultère (Jean 8. 2-11). Dieu avait donné une loi à son peuple Israël et cette loi condamnait formellement une telle femme. Il n'était donc pas possible que Jésus contredise la loi. Qu'allait donc dire Jésus, la Parole devenue chair ? (Jean 1.14)

 

Le moment est critique : Le Fils de Dieu est là au milieu de ces gens qui ont tous désobéi à la loi sur un point ou sur un autre (Jacques 2.10). Ce qu'ils veulent, c'est mettre Jésus en contradiction avec les commandements divins, pour parvenir à le discréditer.

Une parole du Seigneur suffit pour régler la difficulté : "Celui d'entre vous qui est sans péché, qu'il jette le premier la pierre contre elle". Alors, comme un puissant projecteur, le faisceau de la lumière divine touche les consciences. Comment résister à celui qui lit dans les cœurs comme dans un livre ouvert ? En un instant, la situation est renversée : les accusateurs deviennent les accusés ; ils sortent un à un, à commencer par les plus âgés, jusqu'au dernier...

Plutôt que de laisser la lumière pénétrer dans leur nuit intérieure, ils préfèrent demeurer dans l'obscurité parce que "leurs œuvres étaient mauvaises" (Jean 3.19). Ils restent donc des aveugles conducteurs d'aveugles, perdus, et conduisant les autres à la perdition.

La femme reste seule, son péché à découvert devant le seul Juste. Il n'est pas venu pour juger, mais pour sauver, et il ouvre devant elle le chemin de la vie.



01/02/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres