Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

4 Leçons pour Naviguer dans les saisons de la vie.

" Dans ce monde, il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose" (Ecclésiaste 3: 1).

 

Chaque année, le monde passe par des saisons. Certaines plus dramatique que d'autres. Nos vies imitent ces modèles; nous aussi, nous passons à travers des saisons.

 

Mais le changement n’est pas toujours facile, surtout quand il signifie une transition vers des difficultés ou vers l'inconnu.

 

Jésus était plus que conscient des saisons. Sa vie et son ministère ont varié au fil des saisons et des défis. Il a connu des saisons de miracles et des saisons d'enseignement. Des saisons de faveur avec les hommes et des saisons où il a été abandonné par tous, sauf quelques-uns.

 

En Luc 5: 33-39 un groupe de personnes interrogea Jésus sur les saisons. Oui, apparemment la question était sur le jeûne, mais en creusant plus profondément il était question de saisons. Ils ont fait remarquer, "les disciples de Jean sont dans une saison de jeûne, mais tes disciples sont dans une saison de fête. Pourquoi ?"

 

Jésus répondit en racontant trois histoires. Dans la première parabole, Jésus a expliqué que dans la vie il y a des saisons. Certaines saisons nécessitent une fête, d'autres nécessitent un jeûne; des saisons d'abondance et des saisons de lutte. Aucune n’est meilleure qu’une autre.

 

La seconde parabole explique l'importance de profiter de votre saison en cours. Vous détruirez la saison dans laquelle vous vous trouvez, si vous y mettez fin en l’a collant à l’ancienne. Ne souhaitez pas revivre le passé, n’ayez pas non plus d’aspiration languissante pour un avenir meilleur. Profitez de la saison dans laquelle vous vous trouvez.

 

Et dans la troisième parabole, Jésus dit: «Quand une nouvelle saison vient, changez."

 

" Et personne ne verse du vin nouveau dans de vieilles outres ; sinon, le vin nouveau fait éclater les outres : il se répand et les outres sont perdues. Mais non ! Pour le vin nouveau, il faut des outres neuves ! Et personne ne veut du vin nouveau après en avoir bu du vieux. On dit en effet : “Le vieux est meilleur.” (Luc 5: 37-38).

 

Cela semble facile et évident, mais parfois changer nos outres est plus difficile qu'il n'y paraît.

 

Ca l’était pour moi.

 

J’étais seule et cette période me paraissait une éternité, mais j’appréciais cette saison (la plupart du temps). J’étais fortement impliqué dans le ministère des jeunes et j’aimais voyager. La vie était amusante et excitante. Maintenant, je suis mère, je ne voyage pas souvent je ne suis plus aussi sociale que je l’étais. Mais il y a d'autres plaisirs à apprécier dans cette nouvelle saison. Aucune n’est meilleure qu’une autre, elles sont différentes c’est tout.

 

Mais mon combat n’était pas de reconnaitre dans quelle saison j’étais mais aussi le changement qu’elle impliquait.

 

La joie et l'expérience d’avoir des enfants étaient certainement ce vin nouveau. Et pendant un moment, j’ai essayé de l’adapter  à mon ancienne nature; la vieille outre que j’étais. Mais cela n'a pas fonctionné. J’ai continué à éclater.

 

J’ai pensé que c’était moi. Je pensais que je ne pouvais pas faire face. Je pensais que j’étais un échec.

 

C’était juste ma vieille outre.

 

J’étais attaché à ma vieille outre. Il y avait un prix à payer. J’ai tellement lutté pour me trouver, mais j’y suis arrivé et j’ai attaqué ma trentaine avec confiance et audace. Ma vieille outre m’a travaillé.

 

J’étais pour le vieux vin.

 

Pas pour le vin nouveau.

 

Peut-être que vous ressentez la même chose ? Comme si vous essayiez d’adapter votre vie actuelle à votre vieille outre. Et vous continuez à craquer. Vous vous accusez, mais ce n’est pas votre faute. C’est votre vielle outre. Vous avez juste besoin de changer d’outre.

 

Voici ce que j’ai appris:

 

Ne résistez pas

 

Ne mélangez pas un peu de nouveau avec un peu de passé. Changez. Pour moi, cela signifiait méditer sur Luc 5: 38-39 et parler dans ma barbe, "Je suis un nouvelle outre," pendant des jours. Lorsque j’y suis arrivé, la liberté a été instantanée.

 

Ça ne sera pas pareil.

 

Vous aurez à apprendre de nouvelles choses. J’ai dû utiliser de nouvelles stratégies en tant que mère. Ce n’était pas toujours facile. S’adapter à cette nouvelle vie ne l’est jamais.

 

Vous ferez face

 

En tant que nouvelle outre, vous pouvez être sûr que lorsque les défis viennent, vous allez faire face. Vous n’allez pas éclater. Vous avez été fait pour le vin nouveau. C’est donc très rassurant.

 

Vous savez quoi ? J’y suis arrivé. Je suis sorti du cocon, une nouvelle outre, prête pour le vin nouveau. Ma vieille outre m'a bien servi, mais elle a dû céder la place à la nouvelle, mais légèrement plus ridée avec des cernes-sous-mes paupières.

 

Pourquoi boire le vieux vin alors que vous pouvez boire le Nouveau ?

 

Certaines personnes pensent que l'ancienne outre est assez bonne. Ils sont heureux de se contenter de ce qui est confortable. Mais vous avez été fait pour plus que le confortable. Dieu veut vous agrandir et déverser en vous bien au-delà de tout ce que vous pourriez jamais demander ou imaginer. Vous avez été fait pour le vin nouveau.

 

N’est-il pas temps que vous débarrasser de votre vielle outre ? La vieille outre vous bien servi, mais ce n’est plus qui vous êtes. C’est une nouvelle saison pour boire le nouveau vin. Voici le temps pour un nouveau vous. Comme le vieux vous, mais en mieux.

 

Oh, et au fait, il y aura plus de saisons, plus de vin nouveau. Quand Dieu donne naissance à une nouvelle saison, vous ne voulez pas être à la traîne: changez d’outre et à préparez-vous à la nouvelle.

 

Dieu, je suis prêt. Verse-le. Je suis une nouvelle outre.

 

S’il est temps pour vous de changer d’outres, laissez-moi un commentaire.

 

Sarah Coleman



15/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres