Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

CHOISIS LA VIE !

 

"Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil" nous dit l’Ecclésiaste. Qu’avons-nous subi que nos pères dans la foi n’ont pas subi ? Les murmures, les tribulations, les persécutions, les injures, la faim, le froid, la nudité ? Ils l’ont vécu aussi ! Ces hommes, de la même nature que nous, ont accepté de vivre ces calamités par amour pour le Dieu qu’ils servaient. Or leur Dieu est notre Dieu, si du moins nous l’avons accepté dans notre vie et lui donnons réellement la première place qui Lui est due, comme les disciples le firent. Jésus a souffert par amour du Père et par amour pour nous.  La Parole nous dit qu’il était 100% Dieu certes, mais Il était aussi 100% homme. Comme nous, il a été confronté à des choix et c’est sa consécration qui lui permit de faire toujours les choix. Nous verrons donc au travers de son exemple comment les actes que nous pouvons poser, peuvent nous rapprocher ou nous éloigner du Dieu Très Haut.

 

 TOUT EST UNE QUESTION DE CHOIX

 

L’homme est confronté depuis sa tendre enfance, et le sera jusqu’à sa mort, à des choix. Certains seront plus importants que d’autres. Le choix le plus capital auquel nous sommes confrontés nous a été présenté par le Seigneur. « J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité »Deutéronome 30 : 19.Tout acte que nous posons, suite aux choix que nous faisons, nous rapproche soit de la vie soit de la mort. Le Seigneur, dans son amour, nous exhorte à choisir la vie en lui obéissant pour vivre éternellement avec Lui.

Si donc nous avons choisi la vie, c’est-à-dire  notre Seigneur Jésus Christ (Jean 14 : 6), nous devons alors marcher conformément à sa Parole.« J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. » Galates 2 : 20.Or qui dit marcher dans ce monde conformément à la Parole du Dieu Très Haut, dit marcher à contre-courant et  donc s’exposer aux persécutions.«Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus Christ seront persécutés» 2 Timothée 3:12. Lorsque nous choisissons de poser des actes pour honorer notre Père, et bien ils ne restent pas sans récompense !

 

 LES CONSÉQUENCES D’UN ACTE BIEN POSÉ

 

 Sur terre, notre Seigneur Jésus a été confronté, tout comme nous, à des choix.

Voici ce que nous dit Luc 2:41-52 :« Les parents de Jésus allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de Pâque. Lorsqu’il fut âgé de douze ans, ils y montèrent, selon la coutume de la fête. Puis, quand les jours furent écoulés, et qu’ils s’en retournèrent, l’enfant Jésus resta à Jérusalem. Son père et sa mère ne s’en aperçurent pas. Croyant qu’il était avec leurs compagnons de voyage, ils firent une journée de chemin, et le cherchèrent parmi leurs parents et leurs connaissances. Mais, ne l’ayant pas trouvé, ils retournèrent à Jérusalem pour le chercher. Au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant. Tous ceux qui l’entendaient étaient frappés de son intelligence et de ses réponses. Quand ses parents le virent, ils furent saisis d’étonnement, et sa mère lui dit : Mon enfant, pourquoi as-tu agi de la sorte avec nous ? Voici, ton père et moi, nous te cherchions avec angoisse. Il leur dit : Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu’il faut que je m’occupe des affaires de mon Père ? Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait toutes ces choses dans son cœur. Et Jésus croissait en sagesse, en stature, et en grâce, devant Dieu et devant les hommes. » Aux versets 48-49, nous voyons pour la première fois une conversation entre Jésus et ses parents. Le verset 48 Marie dit : « Mon enfant, pourquoi as-tu agi de la sorte avec nous ? Voici, ton père et moi, nous te cherchions avec angoisse » et au verset 49 Jésus répond en disant : « Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu’il faut que je m’occupe des affaires de mon Père ? »Au travers de ce passage, nous voyons que Jésus a très tôt été confronté à un choix crucial qui allait déterminer son devenir devant les hommes: fils du Dieu Très Haut ou fils de la rébellion ? Il avait le choix entre tenir tête à ses parents en restant à Jérusalem pour servir Dieu, et poser ainsi un acte de désobéissance, ou attendre le temps nécessaire pour être façonné par le Père et accepter de revenir à Nazareth avec ses parents et poser ainsi un acte d’obéissance. Finalement la Parole nous dit qu’il prit la décision d’obéir à ses parents et de repartir avec eux. Voici maintenant les conséquences qui ont découlé directement de cet acte. Cela a permis à Jésus de croître (du grecprokopto qui signifie aller de l’avant, avancer, progresser, faire des progrès)- en sagesse, du grec sophia, qui signifie largeur et plénitude de l’intelligence, la connaissance variée des choses humaines et divines, l’adresse dans la direction des affaires, la prudence dans nos relations avec les inconvertis, la connaissance et la pratique de ce qui est nécessaire pour une vie juste et pieuse, la suprême intelligence telle qu’elle appartient à Dieu.- en stature, du grec helikia, qui signifie âge (maturité), temps de vie, durée, hauteur et grâce. - en grâce, du grec charis, c’est-à-dire ce qui fournit la joie, le plaisir, les délices, la douceur, le charme, la tendresse. C’est la bonne volonté, la bonté, la condition spirituelle de quelqu’un gouverné par le pouvoir de la grâce divine.Tout cela devant Dieu ET devant les hommes ! Parce que Jésus a décidé de se soumettre aux principes divins (Ephésiens 6:1; Colossiens 3:20), Dieu l’a équipé en esprit ! C’est ce qui se passe à chaque victoire que nous remportons suite aux actes que nous posons pour la gloire de Dieu. Nous ne voyons peut être pas le changement de nos yeux mais en esprit, soyez en certains, il y a bel et bien un changement ! Nous croissons, tout comme Jésus, en sagesse, en stature et en grâce.

 

 TOUT POUR ME RAPPROCHER DE TOI

 

 La vie d’un homme dure en moyenne 70 ans sur terre mais une vie éternelle nous attend après la mort. A nous maintenant de savoir où nous désirons la passer. Est-ce près de celui qui nous a crée ou de celui qui nous à toujours combattu ? Si nous voulons retourner auprès de notre Admirable Seigneur Yehoshua, donnons-nous les moyens en utilisant tout ce qu’Il a mis à notre disposition afin de réjouir Son cœur. En fait, il ne s’agit pas seulement de le vouloir mais d’être déterminé à nous rapprocher de Lui. Tout comme lui sur terre, faisons les choix qui nous permettront de toucher le cœur du Père. Haïssons donc le péché, les compromissions, fuyons les situations qui nous poussent à poser des actes fâcheux. N’ayons pas honte d’affirmer notre identité en Christ et de prendre position pour la vérité.Je viens de vivre une situation qui me poussait soit à me compromettre et d’obtenir ainsi l’approbation de l’homme, soit d’accepter qu’on me haïsse d’avantage à cause de la vérité et ce, pour une toute petite chose. J’ai choisi de ne pas me compromettre et d’affirmer mon identité d’enfant de notre Seigneur Jésus, ce qui m’a valu d’être insultée et critiquée de plus belle. Cependant, j’ai la conviction que quelque chose s’est passé en esprit car depuis ce jour, je vis une intimité avec le Père encore plus intense. C’est comme si je venais de grimper la marche d’une échelle qui m’a rapprochée d’avantage du cœur du Père. Frères, sœurs, nous sommes dans un temps ou nous devons prendre position par amour de la Vérité.« Celui qui est fidèle dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes. Si donc vous n’avez pas été fidèle dans les richesses injustes, qui vous confiera les véritables ? Et si vous n’avez pas été fidèles dans ce qui est à autrui, qui vous donnera ce qui est à vous ? Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. » Luc 16:10-13.Tout est mis à notre disposition pour que nous croissions et que nous prenions les meilleures décisions : la Parole, la prière, la communion fraternelle, sont autant de moyens qui nous permettent de connaître la pensé du Père et donc nous faciliter nos choix.Paul, Pierre, Jacques, Jean, Etienne, les disciples…étaient des hommes de même nature que nous. S’ils ont réussi, rien qu’en ne cessant de regarder à Jésus et en s’attachant à Lui, alors nous pouvons aussi y arriver si nous persévérons. Car leur espérance est la notre et le Dieu que nous servons n’a pas changé ! Tout cela se fera si nous ne négligeons pas le prix de l’œuvre à laquelle nous avons été rachetés : « Vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. »  1 Corinthiens 6: 20.

V.N



23/11/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres