Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

Débora.

 

Dans Juges chapitre 4 on nous présente une femme du nom de Débora, qui est une prophétesse, et la femme de Lapidoth.

 

Débora a vécu à une époque où les enfants d'Israël s'étaient rebellés contre le Seigneur. En conséquence, Dieu a permis à Yabin, roi de Canaan, de les opprimer pendant  vingt ans.

 

Pendant ce temps, Débora était assise sous un palmier entre Rama et Béthel, sur la montagne d'Ephraïm. Au fil du temps les gens voyaient une femme stable et enracinée dans le Seigneur. Sa vie prouvait qu’elle avait passé du temps avec le Seigneur. Les gens lui faisaient confiance et venaient vers elle pour recevoir une  direction. Le Seigneur l'avait placée au bon endroit au bon moment.

 

Juges 4: 6 dit: "Un jour, Débora fait appeler Barac, fils d'Abinoam, de Quédech, dans le territoire de Neftali. Elle lui dit de la part du SEIGNEUR, le Dieu d'Israël : « Va chercher 10 000 hommes dans les tribus de Neftali et de Zabulon et conduis-les sur le mont Tabor.... "»

 

Nous voyons que Débora a fait appeler  Barac. Débora partageait avec Barac que le Seigneur lui avait montré de renverser Yabin. Ce devait être une confirmation de ce que le Seigneur avait déjà montré à Barac, alors que Débora posait à Barac la question : «N'est-ce pas l'Éternel, le Dieu d'Israël qui l'a commandé»

 

En poursuivant dans Juges 4:7, Débora répète ce que le Seigneur a déjà dit à Barac: "J'attirerai vers toi, au torrent de Quichon, Sisra, chef de l'armée de Yabin. Il viendra avec ses chars et ses troupes : alors je le livrerai en ton pouvoir."

 

Cela semblait probablement si "irréel" pour Barac qu'il a pu penser: «Il n'y a pas moyen que je puisse le faire !" Mais cela a du réconforter et encourager Barac de savoir qu'il n'était pas seul et qu'il avait vraiment entendu correctement la première fois.

 

Juges 4:8 dit: "Barac répond à Débora : « Si tu viens avec moi, j'irai, mais si tu ne viens pas, je n'irai pas ! "Nous voyons que Barac a encore besoin de se rassurer. Il demande à Débora de venir avec lui, et si elle n'y va pas alors il n'ira pas.

 

Aller à la guerre devait être une chose effrayante parce que les femmes habituellement ne vont pas à la guerre. Je crois que Débora connaissait le Seigneur, et le Seigneur lui avait donné la force et la paix pour mener à bien sa volonté. Débora était la seule femme là-bas au milieu de beaucoup d'hommes ... quelques dix mille  Nous devons nous pencher sur ce point et savoir que le Seigneur contrôlait vraiment tout !

 

Elle lui dit : « J'irai donc avec toi. Mais tu ne recevras aucun honneur dans cette bataille. En effet, c'est à une femme que le SEIGNEUR livrera Sisra. » Débora va à Quédech avec Barac (Juges 4:9).

Alors Débora va à Quédech avec Barac. Débora avait un guide plus grand qu'elle pour l'a conduire à faire des choses qu'elle n'aurait pas été capable de faire autrement. Aussi, je me demande : si Barac avait fait ce que le Seigneur lui avait ordonné de faire en premier (sans la conformation de Débora), aurait-il été nécessaire que le Seigneur livre Sisera entre les mains d'une femme ? Réflexion intéressante.

 

Alors Débora dit à Barac : " Partons ! C'est aujourd'hui que le SEIGNEUR va livrer Sisra en ton pouvoir. Oui, le SEIGNEUR lui-même marche devant toi. » Barac descend du mont Tabor à la tête de ses 10 000 hommes." (Juges 4:14).

 

Ici, nous voyons que Débora rappelle à Barac que le Seigneur lui donnait la victoire. Barac et dix mille hommes sont sortis et les ont tous vaincu sauf Sisera, qui s'est enfuit. Si nous lisons plus loin, nous constatons qu'une femme nommée Yaël (l'épouse d'Héber) tue Sisera par un clou dans la tempe. Débora a prophétisé cela dans le verset 9: "Car l'Eternel livrera Sisera entre les mains d'une femme."

 

Débora savait que ce n'était pas grâce à elle. Elle et Barac ont commencé à louer le Seigneur pour avoir vengé Israël. Le chant de réjouissance se poursuit  pendant 31 versets en Juges chapitre 5. Débora a fait exactement ce que le Seigneur l'avait préparé à faire. Par son obéissance, le pays fut en repos pendant quarante ans.

 

Quand les hommes sont faibles, le Seigneur va utiliser une femme pour encourager et orienter. A aucun moment Débora n'a pris le dessus sur Barac ou lui a fait sentir que c'était un homme plus ou moins faible. Elle ne l'a pas non plus condamné pour ne pas avoir obéit à Dieu en premier. Débora a seulement agi dans le meilleur intérêt du Seigneur, comme le Seigneur l'a amenée à faire. Elle n'a pas pris toute la gloire pour elle-même.

 

Je tiens à faire remarquer que Débora et Barac ont ​​travaillé ensemble et se sont réjoui ensemble. Débora n'a pas dominé sur Barak. Nous ne savons pas pourquoi Barac a douté de ce que le Seigneur avait mis dans son cœur, mais nous savons que le Seigneur a préparé Débora à être aux côtés de Barac parce qu'il avait besoin d'encouragements.

 

Aujourd'hui, la société nous dit que les femmes sont tout aussi égales que les hommes. Je crois que nous sommes tous égaux aux yeux du Seigneur, mais je sais aussi que le Seigneur nous a fait homme et femme pour une raison. Dieu a prit une des côtes d'Adam pour créer Eve pour qu'elle soit une compagne pour lui – une  partenaire, pas une esclave.

 

Le Seigneur a donné aux hommes certaines forces que les femmes n'ont pas et vice-versa. Je ne crois pas que les hommes doivent dominer les femmes avec une baguette et leur faire sentir qu'elles ne sont pas à la hauteur. Dans le même temps, une femme ne peut pas prendre la place d'un homme. Depuis le début des temps, les hommes ont reçu le don et l'instinct de procurer et de protéger. La femme a reçu le don et l'instinct de prendre soin et d'éduquer. Les hommes et les femmes sont tout aussi précieux, mais ils ont chacun une vocation unique. La faiblesse de l'un est compensée par la force de l'autre.

 

Le Seigneur veut que les hommes et les femmes travaillent ensemble pour accomplir son dessein. La religion a compliqué les choses et a enseigné aux hommes à dominer sur les femmes et s'assurer que leurs épouses sont soumises. L'impression est que les femmes sont inférieures aux hommes. Ceci est incorrect. Mais certaines féministes croient que les hommes sont inférieurs aux femmes. C'est aussi incorrect. La clé est de travailler ensemble, et non pas dominant l'un sur l'autre.

 

Le mariage est une merveilleuse relation qui reflète Christ et son Ekklesia. Un mariage est composé d'un homme et d'une femme. Un mariage pieux est un homme et une femme travaillant ensemble sous la direction du Seigneur. Ils sont soumis avec amour au Seigneur en premier, puis ils sont amoureusement soumis l'un a l'autre.

 

Même s'ils n'étaient pas mariés, l'histoire de Débora et de Barac est un bon exemple de la façon dont les femmes et les hommes peuvent travailler ensemble en harmonie pour accomplir la volonté de Dieu.

 



23/04/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres