Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

Jésus, Seigneur de tous


Dans l'antiquité, l'empereur romain revendiquait le titre de Seigneur. On disait qu'il incarnait l'esprit de Rome, qu'il était divin. Une fois par an, chaque citoyen dans l'empire devait passer devant les magistrats et brûler une pincée d'encens devant un buste de l'empereur en déclarant : "César est Seigneur".

Les premiers chrétiens ne pouvaient pas dire cela ! Pour eux le seul Seigneur, c'était Jésus Christ. Mais refuser la formule officielle et dire à la place : "Jésus est Seigneur", c'était s'attirer une persécution pouvant aller jusqu'à la mort. Ce fut le cas de Polycarpe, au 2e siècle, et de beaucoup d'autres.

Le jour de l'Ascension nous rappelle que Jésus a été élevé dans le ciel, qu'il est maintenant "couronné de gloire et d'honneur" (Hébreux 2. 7). Il est sorti du tombeau pour s'asseoir à la droite de Dieu. Il n'est plus l'humble Jésus, charpentier de Nazareth. Dieu l'a souverainement élevé. Dieu l'a fait "Seigneur de tous", il est "Seigneur et Christ", "Prince de la vie", "Prince et Sauveur", "Juge des vivants et des morts", "la lumière des nations" (Actes 10. 36 ; 2. 36 ; 3. 15 ; 5. 31 ; 10. 42 ; 13. 47).

Ces quelques titres tirés du livre des Actes soulignent la majesté de notre Sauveur, qui sera un jour "Seigneur des seigneurs et Roi des rois" (Apocalypse 17.14). Mais il ne suffit pas de proclamer que "Jésus est Seigneur", il s'agit de se soumettre à son autorité, sans réserve, comme le faisaient les premiers chrétiens.



26/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres