Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

La paix du Christ.

Que la paix du Christ dirige vos cœurs ! Dieu vous a appelés à cette paix pour former un seul corps. Dites-lui toujours merci.          Colossiens 3:15 , PDV

 

Le mot grec traduit règle dans ce verset signifie "arbitre". L'apôtre Paul dit que nous devrions laisser la paix du Christ être l'arbitre dans nos vies. Un arbitre maintient la paix. Il s'assure que le jeu se déroule en douceur et de façon ordonnée. Dieu veut nous donner un arbitre interne qui va nous garder en paix, même quand tout semble chaotique.

 

C'est seulement quand nous nous soumettons au contrôle et à l'autorité du Christ que nous pouvons expérimenter la paix spirituelle. Nous pouvons penser que tout ce que nous devrions faire est de fuir, mais ce n'est pas vrai. Nous ne pouvons pas fuir pour obtenir la paix. Elle ne viendra pas en divorçant de notre conjoint, en donnant nos enfants à l'adoption, en changeant  d'emploi, ou vivant en ermite au beau milieu de nulle part. Ce n'est que lorsque nous soumettons notre monde interne à la seigneurie de Christ que nous expérimenterons la paix.

 

Si nous voulons vraiment la paix de Dieu, nous devrions la demander. On a parlé d'un psychiatre dans un journal qui disait qu'il ne pouvait pas améliorer la prescription de l'apôtre Paul pour les soucis des hommes.

Paul a écrit: "Ne vous inquiétez de rien, mais en toute circonstance demandez à Dieu dans la prière ce dont vous avez besoin, et faites-le avec un cœur reconnaissant. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l'on peut imaginer, gardera vos cœurs et vos pensées en communion avec Jésus-Christ." (Philippiens. 4:6-7).

Remarquez l'ordre : d'abord la prière et la paix ensuite. Une relation de cause à effet existe dans cette ordonnance. La prière est la cause, la paix est l'effet.

 

Si vous et moi ne prions pas, nous sommes susceptibles d'être préoccupés. Et l'inquiétude est une émotion et une activité inutile. L'inquiétude est le contraire de la paix, elles ne peuvent pas coexister. L'inquiétude, comme une cocotte-minute, qui fait monter notre pression interne avec des émotions et des préoccupations négatives. La prière, d'autre part, fonctionne comme une soupape de sécurité. Lorsque les contraintes de la vie deviennent trop importantes et que nous sentons que nous sommes sur le point d'exploser, la prière libère du stress et de la frustration. Tout le monde a besoin d'un auditeur inconditionnel pour se décharger ou pour  déposer son  fardeau et un arbitre impartial pour finir le match. En Dieu, nous avons l'incarnation parfaite de ces deux rôles. Nous pouvons nous décharger sur lui et je sais qu'il ne sera pas stressé par ce que nous lui dirons. Nous pouvons être sûrs qu'il va mettre de l'ordre et le calme dans nos vies quotidiennes.



10/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres