Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

Un chant dans le brouillard


Aux environs de l'île de Terre-Neuve, le brouillard est parfois si épais que les pêcheurs ne peuvent distinguer le phare à l'entrée du port. Au temps où le radar n'existait pas, il leur arrivait ainsi d'errer longtemps dans le brouillard, quelquefois à proximité immédiate de la côte, avec le risque de voir leur bateau heurter un iceberg ou se fracasser sur un rocher. Alors, au moment du retour des bateaux, les femmes et les enfants des marins se rassemblaient sur la jetée et se mettaient à chanter de toutes leurs forces. Dans le brouillard, ces voix aimées guidaient les marins perdus vers la clarté du phare et jusqu'au port.

Cela ne fait-il pas penser à ceux qui ne savent pas comment orienter leur vie ? Ils sont égarés dans une sorte de brouillard qui leur cache la vraie lumière : Jésus Christ.

Et pourtant, s'ils écoutaient bien, ils entendraient ces voix qui s'adressent à eux. Elles proviennent de ceux qui, ayant eux-mêmes découvert le salut et la paix, peuvent parler aux autres de Celui qui les a sauvés. Elles invitent à trouver dans la Parole de Dieu la bonne direction et le chemin à suivre pour venir à Jésus. Lui est le Phare éclairant la nuit, qui pourra les conduire au port. Être dans le port, c'est être en sécurité, fermement attaché, par des liens qui ne peuvent se rompre, aux bornes d'amarrage.

 

Tel est le croyant qui a cru au Seigneur Jésus. Il lui appartient, il a la vie éternelle, personne ne peut l'arracher de ses bras. Sa vie est liée à Celui qui est assis à la droite de Dieu, sur son trône



10/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres