Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

Une occasion manquée


                       Niccolò Paganini (1781-1840), violoniste particulièrement talentueux, commanda à Berlioz un concerto afin de mettre en valeur la sonorité de son alto Stradivarius, récemment acquis. Berlioz compose le premier mouvement du concerto, mais il ne plaît pas à Paganini. Il trouve qu'il manque de brio. Il ne le jouera jamais. Berlioz continue son œuvre qui aboutit à la symphonie "Harold en Italie". Elle est exécutée par un autre violoniste, et remporte un véritable triomphe. Plus tard, en entendant jouer l'œuvre, Paganini comprend son erreur. Bien que malade, il vient féliciter Berlioz et lui fait transmettre un don important. Mais rien ne pouvait compenser l'occasion manquée !

Qui n'a pas laissé passer de belles occasions dans sa vie ? Nous devons tous faire des choix. Ils ont des conséquences immédiates ou futures. Certaines décisions sont irréversibles, d'autres non. Mais un choix capital est à effectuer par chacun de nous : Comment vivre ? Avec Dieu ou loin de lui ? Dieu nous offre sa présence, et pour l'éternité un lieu de bonheur sans fin.

Saisir cette offre, c'est reconnaître que je suis pécheur, que j'ai besoin d'un Sauveur ; c'est croire que Jésus Christ est mort sur la croix pour mes péchés et qu'il est ce Sauveur dont j'ai besoin.

Refuser cette offre ou y rester indifférent, c'est manquer l'occasion de bénéficier du bonheur que Dieu donne à ceux qui méritaient la condamnation : une éternité avec lui.

C'est choisir de passer une éternité de malheur, sans lui, avec le regret d'avoir "manqué l'occasion".



21/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres