Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

à trop se hâter on commet des erreurs.

Sans expérience l'enthousiasme n'est pas bon ; à trop se hâter on commet des erreurs.  Proverbes 19:2 , BFC

 

La plupart d'entre nous ne sommes pas des experts en patience, ça ne vient pas naturellement pour nous. Malheureusement, la vie exige de la patience tout le temps et partout où nous allons.

 

Contrairement à ce que les gens pensent généralement, la patience n'est pas synonyme de léthargie. Ce  n'est pas de l’indifférence. Et certainement, ce n'est pas cette attitude fataliste face à la vie qui reste  en arrière, se  tourne les pouces, et fredonne : "arrivera ce qui arrivera."

La patience est tout le contraire. Plutôt que de produire une faiblesse ou une lâcheté, la patience libère une force durable d'une énorme puissance avec une grande influence qui se trouve intégrée dans la personne qui est patiente. La puissance de la patience fait agir les gens au-delà de l'adversité, à travers les affres de la douleur, et au-delà des situations difficiles.

 

Dans "Un jardinier regarde aux fruit de l'Esprit ", Phillip Keller dit que dans le Nouveau Testament, la patience a l’image d'une bête de somme qui reste constamment sous contrôle. C'est un bœuf attelé à une charrue retournant le sol dur du champ de son propriétaire. Peu importe si la charrue heurte roches, souches ou de lourdes mottes de terre, la bête de la patience pousse simplement en continuant à avancer. C'est un petit âne qui porte d'énormes fardeaux de bois, des sacs de grain, ou d'autres produits pour son propriétaire. C'est un chameau attelé à un tapis roulant circulaire heure après heure, jour après jour, pour irriguer les terres desséchées ou battre le blé, pour nourrir un village affamé. Il n'y a pas de précipitation dans la patience.

 

Tout ne se passe comme nous aimerions. Nous faisons tous face à des interruptions, des différends, et des désagréments qui nous frustrent. Dieu ne promet pas de supprimer les barrières de la frustration de nos vies, mais il nous promet de nous montrer comment nous pouvons supporter patiemment n’importe quelle épreuve.

 

La vie d'un chrétien dans les mains de Dieu est comme une flèche dans les mains d'un habile archer. Il nous oriente vers quelque chose que nous ne pouvons pas voir, et la pression monte car il nous étire et nous mets à rude épreuve à un point où nous disons: " Je ne peux pas en supporter plus. " Il continu à nous étirer  jusqu'à ce que son but pour nous soit accompli.

 

La patience perfectionne notre caractère chrétien et nous forme à l'image de Christ. Quand  des différents viennent dans nos vies, ils deviennent comme du papier de verre pour nous poncer et nous façonner à une vie qui ressemble à Christ – avec une vie puissante et efficace.



18/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres