Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

Accueillons les joies simples


Le dirigeant d'une grande entreprise venait de prendre sa retraite après une longue carrière, et faisait cette remarque : "C'est étonnant, la faculté que nous avons d'oublier les coups durs. Nous nous rappelons plus facilement les moments de joie que de tristesse".

Que l'on soit croyant ou non, la vie apporte en effet des moments heureux. Mais ils ne durent pas toujours, même si on essaie d'en garder particulièrement le souvenir. Au croyant, le Seigneur donne des joies simples et profondes. Il les apprécie avec reconnaissance, louange parfois, telles des grâces particulières qui émaillent son existence. Mais là n'est pas l'essentiel, ni le but de sa vie.

La joie première du chrétien est d'une autre nature, elle est "ineffable et glorieuse". Cette joie profonde est liée à la certitude de voir bientôt son Sauveur, et aussi au fait qu'il connaît le Dieu bienheureux. Parce qu'il est un enfant de Celui qui est la source de tout bonheur, le croyant sait aussi goûter, en passant, des joies plus éphémères. Si sa route est parfois difficile, il sait recevoir de son Dieu et Père les faveurs quotidiennes, comme ces fleurs des champs qu'on se penche pour cueillir, mais qu'on ne cultive pourtant pas. Ces petits bonheurs ne comblent pas notre âme, mais quand nous sommes heureux avec le Seigneur, ils participent à notre joie et nous incitent à dire merci.



24/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres