Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

Apocalypse 13:16-18 La Marque de la Bête.

 

Jean a donné un nombre par lequel la bête pourrait être identifiée : 666. Ce nombre a suscité une gigantesque controverse dans l'Église moderne et a été utilisé par des pasteurs, des écrivains et des cinéastes pour inculquer la peur aux cœurs de millions (de personnes). Pourtant, nous devrions essayer de le comprendre comme il aurait été compris par les premières personnes qui ont lu les écrits de Jean.

 

C'est un fait bien connu que le nom de Néron est équivalent à 666. C'est vrai parce que les lettres de l'alphabet hébraïque possédaient des valeurs numériques. C'est similaire à certaines lettres dans l'alphabet romain qui sont utilisées comme des nombres : "I" signifie 1; "V" signifie 5; "X" signifie 10; "L" signifie 50; "C" signifie 100; et "D" signifie 500. Donc, si nous voyons les lettres romaines suivantes, DCLXVI, nous savons que c'est équivalant numériquement à 666. Ce n'est pas difficile à comprendre pour quelqu'un qui connait les Chiffres romains.

 

Ce n'était pas difficile non plus pour n'importe quel Juif lettré de lire le nombre du nom de Néron. L'orthographe hébraïque de Néron César était Nrwn Qsr (prononcé Néron Késar). L'équivalent hébraïque de ce nom est 666.

Kurt Simmons, la Consommation des Âges (Carlsbad, NM : Bimillennial L'Association de Prétéristes, 2003), p. 268; R. C. Sproul, les Derniers Jours Selon Jésus (Grand Rapids, MI: Baker Books, 1998), pp. 186-188.

 

Pourquoi Jean a-t-il utilisé le numéro 666 plutôt que la juste utilisation du nom de Néron ? Jean écrivait aux Chrétiens qui étaient sous des persécutions terribles. Leurs familles et amis étaient torturés et tués partout dans l'empire. Si un chrétien avait été pris avec un livre dans lequel Néron était mis sous un mauvais jour, ce chrétien pouvait s'attendre à être immédiatement traîné en prison ou envoyé au Colisée. Les paléochrétiens étaient essentiellement des juifs convertis et ils pouvaient comprendre le sens du nombre 666. Pour eux il y n'aurait aucun doute que Néron était celui à qui Jean faisait allusion. Il était celui qui tuait leurs chefs, leurs amis et les membres de leurs familles.

 

Il est intéressant de prendre un moment pour parler de la discussion interminable qui sévit dans les cercles Futuristes d'une personne future représentée par ce nombre. Les histoires les plus captivantes sont centrées autour des enseignements futuristes qu'un jour il y aura un antichrist qui reprendra les systèmes économiques du monde et contrôlera ensuite toutes les dépenses de l'humanité. Ce contrôle sera possible car l'antichrist exigera que chaque personne reçoive une puce informatisée sur le front ou sur la main droite.

 

En réalité, le mot "antichrist "(version Louis Segond Révisée - c'est le mot anglais pour antéchrist mais il est plus répandu (Ndt)) - n'est jamais mentionné même une fois dans le livre de l'Apocalypse. Le seul endroit où le mot "antichrist" est utilisé est dans 1 et 2 Jean. Il n'y a aucune base biblique pour assimiler la bête de l'Apocalypse avec l'antichrist mentionné dans les lettres de Jean.

Il faut remarquer que les enseignements Futuristes sont vraiment déséquilibrés au sujet de la marque de la bête. Aujourd'hui quiconque peut aller dans la plupart des librairies chrétiennes et trouver plusieurs livres qui parlent de la marque de la bête, chaque livre donnant l'interprétation de l'auteur d'une forme d'un antichrist futur. En même temps nous trouvons peu d'auteurs chrétiens qui ont écrit au sujet de la marque de Dieu. Saviez-vous que la marque de Dieu, le sceau de Dieu et le nom de Dieu, qui est écrit sur les fronts de Son peuple, est mentionné dans le livre de l'Apocalypse exactement le même nombre de fois que la marque de la bête ? Tous les deux sont mentionnés sept fois. Cela devrait nous dire quelque chose. Le fait que les Futuristes parlent toujours de la marque de la bête et ne mentionnent même pas la marque de Dieu devrait nous dire que les choses sont déséquilibrés dans leurs enseignements. En tant que Chrétiens, ne devrions nous pas nous intéresser plus à la marque de Dieu — qui est vivant aujourd'hui et actif dans nos vies — que nous ne le sommes par la marque d'une bête dont nous ne savons même pas si elle existe ?

 

En outre, nous devons comprendre la marque de la bête avec le même état d'esprit que la marque de Dieu. Par cela nous voulons dire que si la marque de la bête doit être comprise littéralement, donc nous devrions comprendre la marque de Dieu littéralement. D'autre part, si nous prenons la marque de la bête sur le plan spirituel, alors nous devrions prendre la marque de Dieu sur le plan spirituel. C'est l'honnêteté simple et l'intégrité dans la façon que nous interprétons les Saintes Écritures. Les deux marques sont décrites dans le livre de l'Apocalypse et même ensemble dans le même chapitre (14).

 

Alors pourquoi les Futuristes mettent-ils la peur sur les gens en parlant d'une puce informatique qui serait placée sur leur front ou sur leur main droite? Croient-ils aussi que la marque de Dieu sera une puce informatique ? Évidemment non. Cela montre la stupidité de toute cette alerte à la puce. De nouveau, nous disons que si l'un est littéral, donc l'autre est littéral. Si l'un est spirituel, donc l'autre est spirituel. Nous devons être sérieux dans la façon dont nous utilisons les Saintes Écritures.

 

Les prétèristes partiels croient que les deux marques doivent être comprises dans un sens spirituel. Ces gens qui se consacrent aux œuvres de Satan auront la marque du mal dans leurs pensées et les œuvres de leurs mains. Ceux qui se consacrent à Dieu auront la marque de Dieu sur leurs esprits et sur les œuvres de leurs mains. Le sceau de Dieu sur Ses gens est Son Esprit. De même ceux qui donnent leurs vies et leurs cœurs à Satan seront marqués par l'esprit du mal.

 

Pourtant, maintenant nous devons replacer cette discussion entière dans le contexte dans lequel le livre de l'Apocalypse a été écrit. L'apôtre Jean écrivait à de vrais Chrétiens qui enduraient une vraie persécution. Cette persécution était réalisée sous la domination d’un homme dont le nom est équivalent à 666. Pour les  Chrétiens du premier siècle le sens en était évident. 



03/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres