Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

Apocalypse 7 : 144,000 Fils d'Israël marqués du sceau


 

Avant que le jugement commence, Dieu a marqué du sceau un certain nombre d'Israélites donc un reste resterait vivant après l'holocauste de l'an.70.

 

"Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu'à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu.  Et j'entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués du sceau, cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d'Israël: (Apocalypse 7:3-4)

 

Ce sceau frontal aurait été compris par les lecteurs juifs de cette époque comme la marque de protection de Dieu. Comme le sang était placé sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons des Hébreux pour les protéger de l'ange de la mort à la première Pâque en Egypte (Exode. 12), donc aussi un certain nombre d'Israélites ont été marqués par Dieu pour qu'un reste soit épargné du carnage à venir.

 

Ce sceau ne doit pas être compris comme une marque physiquement visible, mais plutôt dans le sens où Dieu savait qui étaient les Siens.

 

 On dit que ceux qui ont été marqués du sceau avant la bataille étaient “de toutes les tribus des fils d'Israël” (Apocalypse 7:4). Dans Apocalypse 7:5-8, on nous dit plus loin que 12,000 ont été marqués de chacune des 12 tribus.

 

Qui étaient les 12 tribus d'Israël ? Aux temps de Christ, les Juifs en Palestine étaient composés surtout de la tribu de Juda et de la tribu de Benjamin, avec quelques Lévites. Les autres tribus avaient été dispersées partout dans les régions environnantes, en raison des migrations, des persécutions et de l'exil en Assyrie environ 720 avant J.C. Au premier siècle, les 12 tribus n'étaient pas vraiment des descendants de tous les 12 fils d'Israël, mais la tribu de Dan avait été omise et les fils de Joseph (Ephraïm et Manassé), sont devenus les chefs de tribus pour qu'il reste  12 tribus d'Israël. Puisque 12,000 Israélites de chacune des 12 tribus furent marqués, nous comprenons que Dieu protégeait un nombre significatif de personne dans chacune des tribus. Pourtant, Apocalypse 7 à 11 se concentre sur la destruction à l'intérieur et autour de Jérusalem. Cela deviendra évident au fur et à mesure de notre étude.

 

 Il y a eu peut être exactement 144,000 enfants d'Israël protégés de la destruction, mais le peuple  hébreux aux jours de la Bible utilisaient souvent des nombres  symboliques. Par exemple, quand la Bible dit que Dieu possédait du bétail sur 1000 collines (Psaume 50:10), ça ne signifie pas que Dieu possédait seulement du bétail sur 1000 collines. Cela signifie qu'Il possédait tout le bétail. D'une façon semblable, le peuple hébreu comprenait des nombres comme 144,000 comme une multitude choisie. Quand la Bible nous dit que 12,000 de chaque tribu ont été marqués, nous pouvons dire qu'il y a put y avoir littéralement 12,000 de chaque tribu marqués, mais le lecteur hébreux de l'époque aurait compris ce nombre dans un sens moins strict et aurait conclu que Dieu privilégiait de la même manière chaque tribu  et qu'Il marquait un nombre abondant et suffisant de personne.

 

Certains lecteurs Occidentaux peuvent nous voir utiliser ces nombres dans un sens figuré et nous accuser "de spiritualiser" les Saintes Écritures. Nous répondrions en disant qu'ils "Occidentalisent" les Saintes Écritures. C'est l'esprit Occidental qui tient à prendre de tels nombres dans leur sens le plus strict. Si nous allons comprendre les Saintes Écritures hors du cadre dans lequel les auteurs l'ont écrit, nous devons reconnaître la langue poétique, symbolique et apocalyptique qu'ils ont utilisée. Effectivement, Dieu a marqué un nombre significatif de chacune des 12 tribus d'Israël. Ils ont été marqués afin de ne pas être détruits dans la guerre imminente.

 

La Dynamique Spirituelle avec les Conséquences Naturelles

 

Comme nous continuons à discuter de la guerre, nous la verrons comme une guerre spirituelle qui a des effets catastrophiques dans le monde naturel. Nous devons la voir par les yeux de Jean. Il est en haut dans la salle du trône de Dieu. Il est dans l'Esprit. Il regarde la dynamique spirituelle qui aura un impact sur ce monde de manières naturelles.

 

Pour voir comment la dynamique spirituelle se rapporte aux conséquences naturelles, considérez comment le prophète Élisée et son serviteur autrefois ont fini par être entourés par des soldats ennemis. Quand Élisée a prié pour que les yeux de son serviteur soient  ouverts au monde spirituel, "il vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu autour d'Élisée." (2 Rois 6:17). En sachant que Dieu était avec lui, Élisée n'avait aucune peur. Il a prié pour que Dieu frappe les ennemis de cécité et ils sont tout de suite devenus aveugles pendant un moment.

 

Cette histoire nous éclaire concernant comment le royaume spirituel apparaît à celui qui peut voir dans ce royaume. Dieu communique par des visions. Il utilise des images auxquelles nous pouvons nous rapporter pour nous communiquer ce qui se passe dans le monde spirituel.

 

Concernant Élisée et la vision de son serviteur, il est difficile de dire si les chevaux et les chars ont vraiment existé dans le monde spirituel ou si les chevaux et les chars qu'ils ont vus représentaient le pouvoir de Dieu qui était disponible pour les défendre. Pour nous aujourd'hui, les chevaux et les chars ne seraient pas une représentation très efficace du pouvoir de Dieu parce qu'une machine militaire moderne comme un tank pourrait vaincre des milliers de chevaux et de chars. Peut-être, alors, si Dieu voulait nous révéler Son pouvoir, Il nous montrerait des armées avec tout l'équipement le plus récent et le plus mortel.

 

Cela révèle comment les réalités du royaume spirituel nous sont communiquées dans le royaume naturel. C'est semblable aux images que l'on voit dans les rêves. Il y a de vrais messages derrière les images spirituelles, mais les images sont simplement une forme de communication.

 

C’est avec cette compréhension que nous devons examiner les visions relatées partout dans le livre de l'apocalypse. Par exemple, on nous dit dans le chapitre 1 de l'apocalypse que sept chandeliers représentent sept églises; sept étoiles représentent les anges des sept églises. Jésus a dit à l'église de Laodicée qu'Il est debout à la porte et qu'Il frappe, mais nous n'avons pas besoin de conclure qu'il y a une porte littérale qui doit être ouverte; plutôt nous comprenons cette terminologie comme figurative. Les gens doivent ouvrir la porte de leur cœur pour que Jésus puisse y entrer. De même quand nous lisons les paroles de notre Seigneur qui disait qu'Il a les clés de la mort et du Hadès (Apocalypse 1:18), nous n'avons pas besoin de conclure que la mort et Hadès ont vraiment des portes nécessitant une clé pour  s'ouvrir, mais plutôt que c'est la langue figurative décrivant comment Jésus a l'autorité tant sur la mort que sur Hadès.

 

Les choses que Jean a vues partout dans le livre de l'Apocalypse lui sont vraiment apparu. Il "les a vus". Pourtant, nous devons comprendre qu'Il était “dans l'Esprit” (Apocalypse 1:10). Il recevait des images qui lui ont communiqué la dynamique spirituelle que l'esprit humain peut recevoir seulement sous la forme d'image.

 

La dynamique spirituelle a un impact correspondant sur le monde naturel, mais cet impact peut sembler différent de celui auquel il  ressemble dans le royaume spirituel. Par exemple, considérez la mort d’Hérode comme relaté dans Actes 12:23 :

Au même instant, un ange du Seigneur le frappa, parce qu'il n'avait pas donné gloire à Dieu. Et il expira, rongé par les vers. Dans le royaume spirituel un ange a frappé Hérode. Dans le naturel il est mort et a été mangé par les vers.

 

C'est avec cette disposition d'esprit que nous devons considérer les jugements libérés dans le livre de l'Apocalypse.

 

Apocalypse 8 :

Coup de Trompettes; la guerre Commence

 

Dans le chapitre 8 de l'Apocalypse nous lisons que l'Agneau a ouvert le septième sceau final du livre. Alors “il y eu un silence dans le ciel d'environ une demi-heure” (Apocalypse 8:1). C'était le calme avant la tempête. La voie était préparée; la guerre était sur le point de commencer. Le livre qui se compose des décrets de Dieu était sur le point d'être ouvert. La stratégie de Dieu pour reprendre le contrôle de ce monde était sur le point d'être exécutée. Le son des trompettes a déclaré la guerre.

 

Et je vis les sept anges qui se tiennent devant Dieu, et sept trompettes leur furent données. (Apocalypse 8:2 Osterwald)

 

Pour saisir l'événement dramatique qui a suivi, imaginez une guerre dans le passé. Un roi ferait prendre à ses soldats leurs positions et formerait un front gigantesque. Avant que n'importe quelle armée avance, une trompette sonnerait et systématiquement les archers libéreraient leurs flèches. Dans le chapitre 8 de l'Apocalypse nous lisons que quand le premier ange a sonné la première trompette, à ce moment là est venu "la grêle et le feu, mélangé avec le sang et ils ont été lancés sur la terre; et un tiers de la terre a été brûlé."

(Apocalypse 8:7)

 

Comme les flèches étaient lancées par des milliers d'archers, ainsi la destruction a été lancée du ciel.

 

Le second ange sonna de la trompette. Et quelque chose comme une grande montagne embrasée par le feu fut jeté dans la mer; et le tiers de la mer devint du sang, et le tiers des créatures qui étaient dans la mer et qui avaient vie mourut, et le tiers des navires périt.  (Apocalypse 8:8-9)

 

Et le troisième Ange sonna de la trompette, et il tomba du ciel une grande étoile ardente comme un flambeau, et elle tomba sur la troisième partie des fleuves, et dans les fontaines des eaux. Le nom de l'étoile est Absinthe; et la troisième partie des eaux devint absinthe, et plusieurs des hommes moururent par les eaux, à cause qu'elles étaient devenues amères.    (Apocalypse 8:10-11)

 

Et le quatrième ange sonna de la trompette: et le tiers du soleil fut frappé, et le tiers de la lune, et le tiers des étoiles, afin que le tiers de ces [astres] fût obscurci, et que le jour ne parût pas pour tiers de sa [durée], et de même pour la nuit.   (Apocalypse 8:12-Darby)

 

Avant que nous ne continuions à voir ce qui est arrivé alors que les cinquièmes, sixièmes et septièmes trompettes avaient retenti, nous devons regarder soigneusement sur qui venait ce jugement et cette destruction. Nous pensons que le jugement a commencé par le peuple de Dieu, les Juifs.

 

Il est difficile de réaliser pour certains lecteurs qu'il faut accepter le fait que dans les chapitres 8 à 11, dans quelques traductions du livre de l'Apocalypse, il y a une traduction malheureuse du mot grec ge . Ce mot peut être traduit par "la terre", "le sol", ou "le terrain" et chaque traducteur de la Bible a décidé quel mot utiliser selon sa propre compréhension du texte. Quand nous étudions le reste du Nouveau Testament, nous apprenons que dans la plupart des versions le mot ge est d'habitude traduit comme "la terre" (le pays). Pour être cohérent, les traducteurs auraient aussi traduit ge comme "la terre" dans le livre de l'Apocalypse.

 

Les chapitres d'Apocalypse. 7 à 11 relatent des batailles impliquant le terrain du peuple juif. Donc, quand  Apocalypse 8:5 nous dit qu'un ange a jeté le feu sur la ge, cela signifie que le feu a été jeté sur la terre d'Israël, plutôt que sur la terre entière.

 

Cette terminologie était communément utilisée dans d'autres passages de la Bible. Par exemple, dans l'Ancien testament grec, qui était la version utilisée par la première Église, il y a beaucoup de références aux Gentils étant chassés de la ge, la terre ou le pays et ce pays auquel on faisait allusion, était la terre que Dieu avait promise aux Juifs :

 

Et nous nous équiperons pour marcher promptement devant les enfants d'Israël, jusqu'à ce que nous les ayons introduits en leur lieu; mais nos familles demeureront dans les villes murées, à cause des habitants du pays.  Nombres. 32:17;

 

Chassez de devant vous tous les habitants du pays, et détruisez toutes leurs peintures, ruinez toutes leurs images de fonte, et démolissez tous leurs hauts lieux. Et rendez-vous maîtres du pays, et y habitez; car je vous ai donné le pays pour le posséder. Or vous hériterez le pays par sort selon vos familles. A ceux qui sont en plus grand nombre, vous donnerez plus d'héritage; et à ceux qui sont en plus petit nombre, vous donnerez moins d'héritage; chacun aura selon qu'il lui sera échu par sort, et vous hériterez selon les Tribus de vos pères.  Mais si vous ne chassez pas de devant vous les habitants du pays, il arrivera que ceux d'entr'eux que vous aurez laissés de reste, seront comme des épines à vos yeux, et comme des pointes à vos côtés, et ils vous serreront de près dans le pays auquel vous habiterez. 

Nombres 33:52 - 55;

 

Les Cananéens et tous les habitants du pays l'apprendront; ils nous envelopperont, et ils feront disparaître notre nom de la terre. Et que feras-tu pour ton grand nom?  Josué. 7:9;

 

Et ils répondirent à Josué, et dirent : Après qu'il a été exactement rapporté à tes serviteurs, que l'Éternel ton Dieu avait commandé à Moïse son serviteur qu'on vous donnât tout le pays, et qu'on exterminât tous les habitants du pays de devant vous, nous avons craint extrêmement pour nos personnes à cause de vous, et nous avons fait ceci.  Josué. 9:24;

 

Et les Asérites habitèrent au milieu des Cananéens, habitants du pays, car ils ne les chassèrent point.  Juges 1:32;

 

Le roi marcha avec ses gens sur Jérusalem contre les Jébusiens, habitants du pays. Ils dirent à David: Tu n'entreras point ici, car les aveugles mêmes et les boiteux te repousseront! Ce qui voulait dire: David n'entrera point ici.   2 Samuel. 5:6;

 

 Or David et tous ceux d'Israël s'en allèrent à Jérusalem, qui est Jébus; car là étaient encore les Jébusiens qui habitaient au pays. 1 Chroniques. 11:4;

 

L'Éternel, votre Dieu, n'est-il pas avec vous, et ne vous a-t-il pas donné du repos de tous côtés? Car il a livré entre mes mains les habitants du pays, et le pays est assujetti devant l'Éternel et devant son peuple. 1 Chroniques 22:18;

 

Ainsi leurs enfants y entrèrent, et possédèrent le pays; et tu abaissas devant eux les Cananéens, habitants du pays, et les livras entre leurs mains, eux et leurs Rois, et les peuples du pays, afin qu'ils les traitassent selon leur volonté.  .  Néhémie. 9:24

 

Ce même terme, terre ou pays, était souvent utilisé par les prophètes de l'Ancien testament quand ils ont parlé des Juifs qui étaient conduits hors de leur terre au cinquième et sixième siècles avant J.C. par exemple :

 

Et l'Éternel me dit : le mal se découvrira du côté de l'Aquilon (septentrion) sur tous les habitants de ce pays-ci.   Jérémie 1:14

 

Car ainsi parle l'Éternel: Voici, cette fois je vais lancer au loin les habitants du pays; Je vais les serrer de près, afin qu'on les atteigne.  Jérémie 10:18;

 

Le matin vient sur toi qui demeures au pays; le temps vient, le jour est près de toi; il ne sera que frayeur, et non point une invitation des montagnes à s'entre-réjouir.  Ezékiel. 7:7

 

Enfants d'Israël, écoutez la parole de l'Éternel; car l'Éternel a un procès avec les habitants du pays ; parce qu'il n'y a point de vérité, ni de miséricorde, ni de connaissance de Dieu au pays. Osée 4:1

 

Anciens, écoutez ceci, et vous, tous les habitants du pays, prêtez l'oreille. Est-il arrivé de votre temps, ou même du temps de vos pères, une chose comme celle-ci?   Joël 1:2

 

Sanctifiez le jeûne, publiez l'assemblée solennelle, assemblez les anciens, et tous les habitants du pays en la maison de l'Éternel votre Dieu, et criez à l'Éternel;   Joël 1:14

 

Ainsi de la même manière  quand Jean a utilisé le terme ge dans les chapitres d'Apocalypse 8 à 11, il faisait allusion a la terre autrefois promise aux Juifs plutôt qu'à la terre entière. Donc, quand Jean a décrit dans Apocalypse 8:7 qu'un tiers de la ge était brûlé, il disait vraiment qu'un tiers du pays avait été brûlé et que cette terre était la terre d'Israël.

 

De la même manière  Apocalypse 8:8-13 nous parle du deuxième jusqu’au quatrième ange sonnant de leurs trompettes et libérant la destruction; cette destruction était sur la terre d'Israël. Effectivement, une telle destruction est vraiment venue sur le pays en l'an 70 et les quelques mois suivants.

 

Pour le constater, nous devons nous rendre compte (de nouveau) que Jean était dans le ciel regardant une guerre spirituelle qui avait des conséquences sur la terre naturelle. Quand Jean a vu des étoiles tomber, avec le soleil et la lune qui s'obscurcissaient, il voyait les jugements de Dieu venir sur des autorités qui avaient auparavant dirigé Israël. Les autorités spirituelles étaient jugées et, en  conséquence, les autorités naturelles perdaient leurs positions. En effet, les gouverneurs ont été ôtés de leurs positions comme des centaines de milliers de Juifs ont souffert et sont morts quand cette dynamique spirituelle s'est produite dans le royaume spirituel. 



21/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres