Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

DEMEUREZ DANS LE CEP - JEAN CHAPITRE 15

  1. La fécondité spirituelle (la vie)
  2. L’amitié spirituelle (l’amour)
  3. La fidélité spirituelle (la lumière)

 

La fécondité spirituelle - Jean 18 :1-8

 

Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Il retranche tout sarment en moi qui ne porte point de fruit; et il émonde tout sarment qui porte du fruit, afin qu’il porte encore plus de fruit. Vous êtes déjà nets, à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi, et moi, je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut porter du fruit de lui- même, s’il ne demeure au cep, vous non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, et vous les sarments. Celui qui demeure en moi, et en qui je demeure, porte beaucoup de fruit; car sans moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment et il sèche; puis on ramasse les sarments et on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez tout ce que vous voudrez, et vous l’obtiendrez. Mon Père sera glorifié, si vous portez beaucoup de fruit, et vous serez mes disciples.

Le cep et les sarments partagent la même vie….

  1. Jésus est le vrai cep. v.1
  2. Le père est le vigneron (celui s’occupe de la vigne). v.1
  3. Nous sommes les sarments. V5
  4. Comme les « actions » montrent la profondeur de l’amour ainsi le « fruit » montre la profondeur de la « vie ».
    1.  La semence produit 0 – 30 – 60 – 100 fois  en retour. Matthieu 13
    2.  Celui qui sème s’attend à récolter une moisson. Luc 13 :6-9 

 EN ce temps- là, quelques personnes qui se trouvaient là, racontèrent à Jésus ce qui était arrivé à des Galiléens, dont Pilate avait mêlé le sang avec celui de leurs sacrifices. Et Jésus, répondant, leur dit: Pensez- vous que ces Galiléens fussent plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, parce qu’ 'ils ont souffert ces choses ? Non, vous dis- je; mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous de même. Ou pensez- vous que ces dix- huit sur qui la tour de Siloé est tombée, et qu’elle a tués, fussent plus coupables que tous les habitants de Jérusalem? Non, vous dis- je; mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous de même. Il dit aussi cette similitude: Un homme avait un figuier planté dans sa vigne, et il y vint chercher du fruit, et n’en trouva point. Et il dit au vigneron: Voici, il y a déjà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n’en trouve point: coupe- le, pourquoi occupe- t- il la terre inutilement? 8 Le vigneron lui répondit: Seigneur, laisse- le encore cette année, jusqu’à 'à ce que je l' aie déchaussé, et que j’y aie mis du fumier. Peut- être portera- t- il du fruit, sinon, tu le couperas ci- après.

 1 Corinthiens 9 : 1-14

Ne suis- je pas apôtre ? Ne suis- je pas libre ? N’ai- je pas vu Jésus- Christ notre Seigneur ? N’êtes- vous pas mon œuvre dans le Seigneur ? Si je ne suis pas apôtre pour les autres, je le suis au moins pour vous; car vous êtes le sceau de mon apostolat dans le Seigneur. C’est là ma défense contre ceux qui m’accusent. N’avons- nous pas le droit de manger et de boire ? N’avons- nous pas le droit de mener partout avec nous une sœur notre épouse, comme les autres apôtres, et les frères du Seigneur, et Céphas ? Ou, n’y a- t- il que moi seul et Barnabas, qui n’ayons pas le droit de ne point travailler? Qui est- ce qui ne va jamais à la guerre à sa propre solde? Qui plante une vigne, et ne mange pas de son fruit? Ou, qui paie un troupeau, et ne mange pas du lait du troupeau ? Dis- je ceci selon la coutume des hommes? La loi ne le dit- elle pas aussi? Car il est écrit dans la loi de Moïse: Tu n’emmuselleras point le bœuf qui foule le grain. Est- ce des bœufs que Dieu prend soin? *(1) Ou n’est- ce pas réellement pour nous qu’ 'il a dit cela? C’est pour nous qu’ 'il a écrit que celui qui laboure, doit labourer avec espérance, et celui qui foule le grain, le fouler avec espérance d’avoir part à ce qu’ 'il espère. Si nous avons semé pour vous les choses spirituelles, est- ce beaucoup que nous moissonnions de vous les charnelles ? Si d’autres usent de ce droit sur vous, n’en userions- nous pas plutôt? Cependant, nous n’avons point usé de ce droit, au contraire, nous souffrons tout, afin de n’apporter aucun obstacle à l’Évangile de Christ. Ne savez- vous pas que ceux qui font le service sacré, mangent des choses sacrées, et que ceux qui servent à l’autel, ont part à l’autel? De même aussi, le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l 'Évangile, de vivre de l’Évangile.

3. Le fruit de l’esprit est démontré par les actions (pas seulement «  être ».

Certains en ont plus car ça fait plus longtemps qu’il demeure en lui.

Galates 5 :16-26

 Voici donc ce que j'ai à vous dire : laissez le Saint-Esprit diriger votre vie et vous n'obéirez plus aux désirs de votre propre nature.Car notre propre nature a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit a des désirs contraires à ceux de notre propre nature : ils sont complètement opposés l'un à l'autre, de sorte que vous ne pouvez pas faire ce que vous voudriez. Mais si l'Esprit vous conduit, alors vous n'êtes plus soumis à la loi.

On sait bien comment se manifeste l'activité de notre propre nature : dans l'immoralité, l'impureté et le vice, le culte des idoles et la magie. Les gens se haïssent les uns les autres, se querellent et sont jaloux, ils sont dominés par la colère et les rivalités. Ils se divisent en partis et en groupes opposés ; ils sont envieux, ils se livrent à l'ivrognerie et à des orgies, et commettent d'autres actions semblables. Je vous avertis maintenant comme je l'ai déjà fait : ceux qui agissent ainsi n'auront pas de place dans le Royaume de Dieu.

Mais ce que l'Esprit Saint produit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi. La loi n'est certes pas contre de telles choses ! Ceux qui appartiennent à Jésus-Christ ont fait mourir sur la croix leur propre nature avec ses passions et ses désirs. L'Esprit nous a donné la vie ; laissons-le donc aussi diriger notre conduite. Ne soyons pas vaniteux, renonçons à nous défier ou à nous envier les uns les autres.

 4.« beaucoup de fruit » glorifie Dieu et prouve que nous sommes les disciples de Jésus. V8

Faire les choses en son nom démontre que nous sommes en lui. Vous allez montrer que vous demeurez en lui.

Il n’y a pas de place dans la vigne pour ce qui ne produit pas de fruit. C’était pour montrer qu’Israël ne produisait pas de fruit. Un arbre fruitier hypocrite.

Sans moi vous ne pouvez rien faire. Il n’y a rien de charnel, de mauvais à s’attendre à une moisson.

Si c’est normal pour nous alors pour Dieu c’est le caractère de Jésus Christ reproduit en nous.

On commence en mode survie. Certains y restent longtemps et dépendent des réunions.

L’étape suivante est la croissance. Dans le monde des affaires on dit que celui qui ne grandit pas meurt. Vous n’êtes plus en train de survivre entre deux dimanche. Tout ce qui vit doit grandir.

Ne dépendez pas du pasteur, ou du prophète. Ni d’autres frères et sœurs ou d’une réunion.

Vous pouvez directement du Seigneur. Ne contournez pas le Seigneur.

Le fruit est le but pour lequel la plante, la semence a été plantée.

La sorte de fruit dont les autres ont besoin, la bonté a besoin d’interaction avec les autres

Le fruit c’est : il remplit ma coupe et elle déborde. Jésus précise beaucoup de fruit.

 

L’amitié spirituelle

Jean 15 :9-17

« Il n’y a pas de plus grand amour que celui » v.14

L’amitié implique plus que se réunir de temps en temps avec une activité commune.

Ne pas seulement avoir une rencontre avec le seigneur mais être amis avec le seigneur.

L’amour est démontré en gardant les commandements.

Croyez en moi faites-moi confiance et aimez-vous les uns les autres.

  1. Demeurez (continuer, demeurez, rester) dans mon amour. V9
  2. Gardez mes commandements. V10
  3. Aimez-vous les uns les autres. V12
  4. Faites tout ce que je vous commande. V14
  5. Allez et portez du fruit. V16

 Comme mon Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés; demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie demeure en vous, et que votre joie soit accomplie. Mon commandement, c’est que vous vous aimiez les uns les autres, comme je vous ai aimés. Nul n’a un plus grand amour que celui qui donne sa vie pour ses amis.  Vous serez mes amis, si vous faites tout ce que je vous commande.  Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que son maître fait, mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai entendu de mon Père. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais c’est moi qui vous ai choisis, et qui vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit soit permanent; et que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.

5 bénéfices de l’amitié…

  1. Une relation d’amour profonde avec Christ. V10
  2. La plénitude de joie. V11
  3. Comprendre la volonté de Dieu et ses voies. V15

Je ne veux pas seulement savoir ce qu’il veut mais pourquoi il le veut

  1. Le fruit qui demeure. V16
  2. La liberté de demander n’importe quoi dans le nom de Jésus. V16

« Vous êtes mes amis si vous faites tout ce que je vous commande… » v14

La fidélité spirituelle

Jean 15 :18-27

Et la cause de cette condamnation, c’est que la lumière est venue dans le monde, et que les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Jean 3 :19

  1. Vivre en Christ (la vie) + garder ses commandements (l’amour) = un témoignage spirituelle (la lumière).
  2. Le monde vous haïra parce qu’il l’a hait. V18
  3. Vous n’êtes pas du monde, mais vous êtes choisi pour être en dehors du monde. V19
  4. Le monde vous persécutera parce qu’il l’a persécuté. v20
  5. Maintenant cette lumière est venue, il n’y a pas d’excuses pour leur péchés. V24
  6. Ce « monde » (kosmos) incluse le « monde religieux ». v25
  7. L’esprit de vérité (la lumière) témoignera (brillera) au travers de vous. V26-27

Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n’êtes pas du monde, mais que je vous ai choisis dans le monde, c’est pour cela que le monde vous hait. Souvenez- vous de la parole que je vous ai dite: Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S 'ils m' ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s 'ils ont observé ma parole, ils observeront aussi la vôtre. Mais ils vous feront tout cela à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent point celui qui m’a envoyé. Si je n’étais pas venu, et que je ne leur eusse pas parlé, ils n’auraient point de péché; mais maintenant ils n’ont point d’excuse pour leur péché. Celui qui me hait, hait aussi mon Père. Si je n’eusse pas fait parmi eux les œuvres qu’ 'aucun autre n’a faites, ils n’auraient point de péché; mais maintenant ils les ont vues, et ils ont haï et moi et mon Père. Mais c’est afin que la parole qui est écrite dans leur loi soit accomplie: Ils m’ont haï sans cause. *(1) Lorsque sera venu le Consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité, qui procède du Père, il rendra témoignage de moi. Et vous aussi, vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement.

La vie = demeurez en moi -  L’amour = continuez dans mon amour  -  La lumière = témoignez de moi

Récapitulatif

  1.  La fécondité spirituelle est une question de vie – demeurez dans le cep, partager la même vie et produire une abondance de fruit spirituels.
  2. L’amitié spirituelle est une question d’amour – aimer Dieu et s’aimer les uns les autres pour lui obéir.
  3. La fidélité spirituelle est une question de lumière – pour continuer à briller dans un monde sombre qui hait la lumière et persécute ceux qui parle de la vérité.

Le mot de la fin.

«  Le grand avantage de demeurer en Christ est le suivant : Dieu vous a placé là où il vous veut dès le début et tout ce que vous devez faire c’est rester là. Même avec ce qu’on appelle « les disciplines spirituelles » on voit des gens essayer d’arriver à un sentiment d'unité avec Dieu par la contemplation, ou la méditation, ou la prière et le jeûne, ou aller dans un monastère. En Jean 15, Jésus nous fait entrer dans cette réalité spirituelle de demeurer en lui, et nous découvrons quelque chose d’important : cette union avec Christ n’est pas la récompense pour votre spiritualité ; c’est la base de la spiritualité. Nous ne travaillons pas pour atteindre cette unité avec Christ, nous commençons notre marche spirituelle en y étant déjà parvenu. C’est le secret avec tout ce qui a affaire au royaume de Dieu : christ vit en nous, et nous vivons en lui. C’est le chemin de la fécondité spirituelle, le chemin de la victoire spirituelle, l’abondance, la prospérité et la fécondité.

Chip Brogden



25/04/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres