Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

Inutile de discuter


Au temps du roi Ézéchias, des troupes ennemies conduites par le roi d'Assyrie entouraient Jérusalem pour assiéger la ville. Un des moyens utilisés par l'agresseur pour amener les assiégés à abandonner le combat et à se rendre, était de faire crier dans la langue des Hébreux des propos méprisants au sujet de la puissance de leur Dieu. Mais ceux-ci avaient reçu un ordre formel : "Vous ne lui répondrez pas" (2 Rois 18. 36).

On trouve la même sagesse chez deux croyants à Babylone, qui refusaient d'adorer la statue du roi Nébucadnetsar. Celui-ci menace de les jeter dans une fournaise et, pour les intimider, ajoute : "Et qui est le Dieu qui vous délivrera de ma main?" Leur réponse est claire : "II n'est pas nécessaire que nous te répondions sur ce sujet" (Daniel 3. 15, 16).

Comme en ces temps-là, le diable veut ébranler la confiance du croyant. Il cherche insidieusement à lui faire croire que Dieu est contre lui, et qu'il est inutile de compter sur lui. Il veut mettre en doute la puissance de Dieu pour délivrer ceux qui lui font confiance. Son but est de nous troubler.

N'essayons jamais d'argumenter avec le diable, il est beaucoup trop intelligent pour nous. Ne discutons pas ; nous serions perdants. Jésus, tenté par le diable dans le désert, n'a pas réfuté ses mensonges. Sa réponse invariable a été : "II est écrit", et Satan a dû se taire. Le menteur lui-même doit s'incliner. "Il est écrit" ; c'est le seul argument sans réplique. Dieu a parlé, cela suffit. La Parole de Dieu est notre seule garantie face à Satan.



17/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres