Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

L'ANTÉCHRIST.

 

Quand les Chrétiens élevés avec le point de vue Futuriste entendent le mot "antéchrist" ou "antichrist", viennent à leur pensée des images d'un méchant gouverneur possédé par Satan qui prendra bientôt le contrôle du monde en établissant un gouvernement mondial, un système économique unifié et un faux système religieux *

* le célèbre enseignant Futuriste, Jack Van Impe, écrit, “la Logique dicte que cet homme est vivant aujourd'hui, attendant pour d'agir” (Millenium: Beginning or End? [Nashville, TN: Word Publishing, 1999], p. 5).

Ce point de vue sur l'Antéchrist, est-il vraiment dans la Bible ?

 

Les Passages Appropriés sur l'Antéchrist

 

 Le mot "antéchrist" est mentionné dans seulement quatre passages de la Bible. Tous les quatre sont dans 1 et 2 Jean. Nous regarderons brièvement chacun de ces passages pour apprendre ce que la Bible dit vraiment de l'antéchrist, mais d'abord vous devriez réaliser que la Bible traite peu de ce sujet.

 

Quelques Chrétiens formés au  point de vue Futuriste croient que le livre de l'Apocalypse traite de l'antéchrist à venir et de son activité dans le monde pendant les jours de la fin. En vérité, le mot "antéchrist" n'est jamais mentionné même une fois dans le livre de l'Apocalypse. Ce fait peut être consternant pour les  Chrétiens qui sont restés pendant des années dans les enseignements futuristes. On parle de L'antéchrist abondamment dans ces milieux et une grande partie des résultats de leurs discussions est que l'antéchrist équivaut à la bête mentionnée dans l'Apocalypse Comme nous l'avons  étudié, la bête est plus exactement associée à l'Empire romain. Nous ne voyons aucune base justifiable pour associer l'antéchrist mentionné dans 1 et 2 Jean avec la bête de l'Apocalypse. Comme nous verrons dans les pages suivantes, la description que la Bible nous donne de l'antéchrist est radicalement différente de la description de la bête de l'Apocalypse.

 

Les Futuristes aiment aussi associer l'antéchrist à la personne mentionnée dans Daniel 9:27 :

(Et il confirmera l'alliance à plusieurs dans une semaine, et à la moitié de cette semaine il fera cesser le sacrifice, et l'oblation; puis par le moyen des ailes abominables, qui causeront la désolation, même jusqu'à une consomption déterminée, [la désolation] fondra sur le désolé.

Ils croient qu'il est celui qui va mettre fin au sacrifice et à l'offrande du grain.

L'antéchrist n'est jamais mentionné dans Daniel 9 et comme nous en avons parlé dans la section 3. Il est plus exact de comprendre que Jésus est Celui qui a mis fin aux offres de grain et aux sacrifices.

                        Les Futuristes aiment aussi voir l'antéchrist dans Matthieu 24:15, où Jésus a fait allusion à l'abomination qui est comprise de façon plus exacte comme les armées romaines entourant Jérusalem. En fait, Luc a relaté la même discussion de notre Seigneur et nous a clairement dit que l'abomination de désolation faisait allusion à ces armées :

 Et quand vous verrez Jérusalem être environnée d'armées, sachez alors que sa désolation est proche. (Luc 21:20)

Le Seul autre passage de la Bible que les Futuristes utilisent d'une manière caractéristique pour enseigner sur l'antéchrist est 2 Thessaloniciens 2:3-10, où Paul parle de l'homme du désordre (aussi appelé l'homme de péché ou fils de la perdition). Ce passage n'a aussi rien en commun avec un antéchrist futur, comme nous le verrons. Cette question est si importante que nous inclurons une discussion sur l'homme de désordre dans cette section, mais d'abord examinons les quatre passages de la Bible où le mot "antéchrist" apparaît vraiment.

 

La description de Jean concernant l'Antéchrist


 Comme nous l'avons mentionné, il y a seulement quatre passages dans la Bible où le mot "antéchrist" peut être trouvé et tous les quatre sont dans 1 et 2 Jean. Pour comprendre comment Jean utilise ce terme, nous devons d'abord identifier le cadre historique dans lequel il vivait et les gens à qui Jean écrivait ses lettres.

 

Le ministère primaire de Jean était en Asie Mineur, qui était le centre du Gnosticisme, une version aberrante du Christianisme. Pour comprendre le ministère de Jean nous devons comprendre ce culte du premier siècle.

 

Le Gnosticisme du Premier siècle

 

La fondation du Gnosticisme du premier siècle était une vision du monde dans laquelle le monde spirituel était nettement séparé du monde naturel. Le monde spirituel  était considéré bon et le monde naturel était considéré comme corrompu et méchant. Comme les chefs Gnostiques ont essayé de fusionner cette vision du monde avec le Christianisme, ils ont conclu que Dieu ne pourrait pas avoir revêtu la chair ou être venu dans ce monde méchant sous la forme de Jésus. Cela a conduit à plusieurs faux enseignements sur la nature de Jésus (dont nous discutons ci-dessous). Penser que ce monde naturel était mauvais les a aussi menés à croire qu'une personne doit être très consciente de l'esprit pour être un bon chrétien. Dorénavant, ils ont développé des compréhensions mystiques et ont enseigné qu'une personne doit avoir la connaissance secrète pour connaître Dieu. De cela le mot Gnosticisme est venu, car cela signifie littéralement "la connaissance". Pendant le premier siècle, le Gnosticisme a pris beaucoup de formes, mais un des groupes Gnostique les plus influents a complètement rejeté l'Ancien testament. Ils ont déclaré que le Dieu de l'Ancien testament était le diable et Jésus était venu pour nous révéler un "Père inconnu”. D'Autre Gnostiques ont enseigné que les rites de l'Ancien testament étaient toujours valides pour les Chrétiens. Certains étaient hyper ascétiques et enseignaient le végétarisme et étaient opposé à n'importe quelle expression même sexuelle dans le mariage — pendant que d'autres enseignaient "la liberté" de toutes les lois et estimaient que les orgies faisaient partie de leurs rites.

 

Un enseignant Gnostique parmi les plus reconnus était un homme appelé Cérinthus. C'était un Juif qui a vécu en Asie Mineur, qui enseignait que Jésus était le fils de Joseph et de Marie (non né d'une vierge) - un homme ordinaire. Un esprit céleste appelé "Christ" est venu sur Jésus à Son baptême et l'a quitté à la crucifixion. Jésus avait apporté des enseignements secrets qui permettraient aux gens de surmonter l'asservissement au monde physique, mais que les  coutumes juives devaient aussi être observées.

Ceux qui s'avéraient fidèles à ces enseignements et ces observations vivraient pendant  1 000 ans littéraux de plaisirs sensuels. Ces enseignements de Cérinthus ont prospérés partout dans l'Asie Mineur.

 

Les récits historiques nous disent que Jean étaient tellement horrifié à cause des enseignements de Cérinthus qu'un jour Jean est allé aux bains publics avec ses disciples à Ephèses, il a vu Cérinthus et il est sorti en courant des bains publics, en avertissant ses disciples que la maison pouvait tomber parce que “Cérinthus, l'ennemi de la vérité, était à l'intérieur. ”*

 * Pamphilius Eusebius, the History of the Church (London, England: Penguin Books, 1965), III, p. 28.

 

C'est le cadre dans lequel Jean exerçait son ministère. L'histoire nous le dit avant l'an 150, un tiers de tous les Chrétiens était sous l'influence du Gnosticisme. C'était un énorme culte et une inquiétude importante des pères de l'Église. Jean était au front de cette bataille.

Jean a écrit pour lutter contre le Gnosticisme.

Dès que nous connaissons le cadre historique dans lequel Jean a exercé son ministère,  nous pouvons plus facilement comprendre ses écritures. Par exemple, son Évangile commence en disant :

 

Au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.  Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait, n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. Et la lumière a lui dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue. Il y eut un homme, appelé Jean, qui fut envoyé de Dieu. Il vint pour être témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. Il n’était pas la lumière, mais il était envoyé pour rendre témoignage à la lumière. La véritable lumière qui éclaire tout homme était venue dans le monde. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle; mais Lui le monde ne l’a pas connu. Il est venu chez les siens; et les siens ne l’ont point reçu. Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le droit d’être faits enfants de Dieu, savoir, à ceux qui croient en son nom, Qui ne sont point nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. Et la Parole a été faite chair, et a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père.    (Jean. 1:1-14 Osterwald)

 

Voyez-vous combien cette déclaration est profonde ? Parce que les Gnostiques ont pensé que le monde naturel était mauvais, ils ne pouvaient pas croire que Jésus pourrait avoir été Dieu et avoir en même temps revêtu la chair humaine. Jean a dit avec vigueur au lecteur qu'il a vu Jésus. Jésus était réel. Jésus est entré dans ce monde. Jean a déclaré que Jésus est Dieu et Jésus a revêtu la chair.

 

Jean répondait aussi au Gnosticisme quand il a écrit ses deux premières épîtres. 1 Jean commence avec une déclaration qui est diamétralement opposée au point de vue Gnostique de Jésus.

Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé, et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie;  Car la vie a été manifestée, et nous l’avons vue, et nous en rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père, et qui s’est manifestée à nous;)   1 Jean. 1:1-2 Osterwald

 

Voyez-vous comment Jean affronte le Gnosticisme clairement et avec vigueur ? Jean a dit que lui et les autres apôtres ont entendu Jésus, l'ont vu et l'ont touché avec leurs mains. Jésus était Dieu et Il a revêtu  la chair. Il s'est manifesté dans ce monde.

 

Cette bataille que Jean avait avec le Gnosticisme est de notoriété publique parmi les érudits de la Bible. En fait, n'importe quel étudiant sérieux sur la compréhension des écrits de Jean sera toujours conscient de ce fait. 



09/10/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres