Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

L'exemple d'Abichag.

Cette jeune fille est vraiment très belle. Elle entre au service du roi et prend soin de lui. Mais le roi ne s'unit pas à elle.                1Rois  1:4 PDV

 

Choisie pour sa jeunesse et sa beauté, Abichag se trouva un jour la garde-malade  du grand et vieux roi David. Son travail consistait à garder le roi au chaud. En quelques mois, son patient décède. Nous savons peu de choses sur leur relation, sauf qu'ils n'ont jamais eu de rapports sexuels. Elle a offert à David une simple compagnie et une proximité humaine, sans aucune arrière pensé pendant ses derniers jours. Elle était loin de se douter combien sa vie allait bientôt devenir compliquée.

 

Presque immédiatement après la mort de David, Abichag est devenue la monnaie d'échange d'une lutte de pouvoir entre le fils du roi Salomon et de la veuve Bethsabée, et un autre fils de David, Adonia. Pour Adonia, Abichag était probablement un peu plus qu'un point de levier possible pour  réclamer le trône de David. Batchéba, qui s'était habituée à être traitée comme un pion, a peut-être tenté de rendre service à Abichag et pacifier Adonia. Son but  ultime, cependant, était de protéger son fils, Salomon. Celui-ci ne laissa à son demi-frère aucun doute. Il a supposé qu'Adonia avait  l'intention d'utiliser Abichag pour se battre et avoir le trône. Ces manœuvres ont mise en évidence ceci : personne ne se souciait de ce qu'Abichag pensait. Elle aurait tout aussi bien pu être répertoriée avec les meubles.

 

Le domicile et le travail sont les deux milieux dans lesquels les gens sont parfois traités comme des objets. Vous pouvez porter les cicatrices émotionnelles de gens que vous avez rencontré dans le passées qui vous ont dévalué et qui ont abusé de vous. Vous pouvez être blessé aujourd'hui d'avoir ainsi été traité. Les membres de la famille peuvent refuser de vous donner leur appréciation. Des collègues peuvent vous traiter simplement comme une autre machine de bureau. Résistez à ces appels d'impuissance ou de ressentiment en vous souvenant que Dieu sait. Il vous connaît intimement, et il vous traitera toujours comme une personne de valeur.

Les autres peuvent nous oublier, mais Dieu ne nous oubliera jamais.



23/01/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres