Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

Le droit de Dieu

 

Hervé saisissait les nombreuses occasions que lui fournissait l'actualité locale pour parler de sa foi à Jean, un collègue de travail qu'il aimait bien, et pour l'encourager à accepter Jésus pour son Sauveur. Un peu excédé par cette insistance, ce dernier finit par lui répliquer :

"Tu me parles tout le temps d'un Sauveur, mais je n'ai que faire de quelqu'un qui paye à ma place. Si j'ai fait quelque chose de mal et s'il y a un Dieu, je répondrai moi-même de mes actes devant lui".

- "D'accord, mais fais attention. En France tu serais jugé selon le droit français, en Angleterre selon le droit anglais, mais devant Dieu tu seras jugé selon le droit de Dieu. Et que dit-il, ce droit de Dieu ? Que celui qui pèche sur un seul des commandements est coupable sur tous (Jacques 2. 10). Qui par exemple peut prétendre avoir aimé son prochain comme lui-même ?"

C'est Jean, cette fois, qui reprit cet échange à la fin du travail jusqu'à une heure avancée de la nuit. Il recherchait maintenant ces entretiens avec Hervé et enviait même les certitudes de son collègue. Au bout de quelques semaines, Jean rencontra Jésus Christ et comprit le sens qu'avait pour lui l'œuvre de la croix.

Notre Dieu, dans sa justice, devait nous condamner à cause de nos péchés. Bien au contraire, il nous a aimés et nous a fait grâce. Nous recevons cette grâce en croyant en Jésus. Nous devenons alors ses enfants bien-aimés. Notre seul droit, c'est son amour.



18/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres