Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

LE SEIGNEUR ENTEND TA PRIÈRE

As-tu déjà connu la dépression ?

As-tu déjà été si inquiet et si confus que tu as passé des nuits entières sans pouvoir dormir ?

As-tu déjà connu des moments où tu étais tellement abattu et troublé que personne ne pouvait te réconforter ?

T'es-tu déjà senti si abattu que tu as pensé abandonner, avec le sentiment que ta vie entière n'était qu'un échec ? 

Je ne parle pas de la condition physique. Je ne parle pas des gens qui souffrent d'une maladie mentale ou qui sont atteint d'un déséquilibre au niveau de la chimie du cerveau. Je parle de chrétiens qui, de temps en temps, se battent contre une dépression qui les frappent, comme venue de nulle part. Souvent, leur condition ne trouve pas sa source dans une seule chose, mais dans plusieurs. A certains moments, ils sont frappés de tous côtés, jusqu'à ce qu'ils soient tellement submergés qu'ils ne sont plus capables de voir au-delà de leur désespoir.


Si tu te retrouves dans cette description, alors le Psaume 77 a été écrit pour toi. Il a pour but de te montrer le chemin pour sortir hors de ta détresse et de ta peur. Ce psaume a été écrit par un homme nommé Asaph, un lévite de la lignée des prêtres en Israël. Asaph était également un chantre et il a servi en tant que chef de chœur, nommé par David. Il a écrit onze psaumes et ils étaient tellement remplis d'instructions justes pour le peuple de Dieu que je qualifierais cet homme de prédicateur.

Asaph a écrit le Psaume 77 après être tombé dans un gouffre de terrible désespoir. Sa condition était devenue si mauvaise qu'il était insensible à tout réconfort : “Mon âme refuse toute consolation” (77:2). Cet homme de Dieu était dans un tel désespoir que rien de ce que les gens pouvaient dire ne pouvait le sortir de son angoisse. Et Asaph lui-même n'était même plus capable de dire un mot : “Et, dans mon trouble, je ne puis parler” (77:4).

Pourtant, Asaph était un homme de prière. Nous le voyons dans ce même Psaume lorsqu'il dit : “Ma voix s’élève à Dieu... et il m’écoutera” (77:1).

Je suis certain qu'Asaph avait entendu David dire exactement la même chose dans le Psaume 34 : “Les yeux de l’Éternel sont sur les justes, Et ses oreilles sont attentives à leurs cris” (34:15). David dit, un peu avant dans ce Psaume : “J’ai cherché l’Éternel, et il m’a répondu ; Il m’a délivré de toutes mes frayeurs… Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, Et il le sauve de toutes ses détresses” (34:4,6).
 
David Wilkerson.jpg

David Wilkerson





20/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres