Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

LES PREMIERS MUSULMANS 2 - 12

Ne retenons que deux ou trois notions très simples :
1/ LE MUSULMAN, c'est celui qui soumet sa volonté à la volonté de Dieu ; il n'y a qu'une race de Musulmans
originels : c'est la race juive.
2/ L'ISLAM, c'est la religion des Juifs. Parmi les nations du monde, la nation juive a seule été choisie comme
dépositaire de sa pensée ; la première, elle a connu le nom de l'Eternel et reçu ses commandements.
A l'époque de Mahomet, il faut distinguer :
a/ Les Arabes fidèles à la Ka’aba : ce sont des idolâtres.
b/ Les Arabes convertis au Dieu d'Israël : Ce sont des Musulmans par analogie.
L’ISLAM ARABE ne constitue pas une religion nouvelle. Sans le Judaïsme, il n'eût jamais existé. Un temps
viendra où les Arabes, voulant faire oublier leurs origines juives dans le domaine religieux se déclareront les seuls
et authentiques Musulmans. (7)
En se convertissant à l'Islam, Mahomet devenait, après des millions de Musulmans Juifs, le premier Musulman
arabe:
« En vérité, j'ai reçu l'ordre d'être le premier Musulman » (Sourate 39/14). Le maître instructeur lui commande de
dire : « J'ai reçu l'ordre d'être le premier à me soumettre » (Sourate 6/14 et 162).
Annonce à tes compatriotes la bonne nouvelle. Comme premier Musulman, tu en as le pouvoir et l'autorité. Amèneles
à la religion d'Israël et demande-leur s'ils sont musulmans ou s'ils ont l'intention de le devenir :
« Dis-leur : il m'est seulement révélé que votre divinité est une divinité unique. Etes-vous musulmans. » (Sourate
21/102).
Qui donc profère les plus belles paroles que celui qui invoque Dieu, qui fait le bien, qui dit :
« Je suis parmi les Mouslimina, les soumis à Dieu » (Sourate 41/32).
Et l'instructeur ajoute :
« C'est à toi, Mahomet, que nous avons révélé l'Ecriture, éclaircissement de toutes choses, direction, miséricorde
et bonne nouvelle pour les Musulmans. » (Sourate 16/88).
Plus loin, nous lisons dans le pseudo Coran qu'il faut être musulman pour hériter du Paradis qui lui, est
complètement sensoriel :
« Vous n'irez dans le paradis retrouver les éternelles houris que si vous êtes Musulmans. » (Sourates 44/57 ; 37/47
; 38/52 ; 4/60).
« Venez, et vous aurez dans l'autre vie tous les plaisirs que vous avez souhaités sur la terre, sous les ombrages et
près des sources. » (Sourate 77/41; 44/26).
« Vous boirez du vin rare et cacheté ; son cachet sera de musc, et il sera mêlé d'eau de Tasnim » (Sourate 83/24-26).
« Vous recevrez toutes sortes de fruits bien frais. Et ce n'est pas tout : vous aurez toutes les femmes que vous
désirez, des femmes aux seins ronds et fermes. » (Sourate 78/30).
« Des femmes aux grands yeux noirs. » (Sourates 52/20; 56/22; 55/72; 37/47; 44/54).
« Brûlantes de passion, pareilles à des perles cachées. » (Sourates 56/2 ; 37/47).
« Aucun génie ni aucun homme ne les aura jamais déflorées. » (Sourate 55/74).
Vous serez les premiers à les toucher, et après votre union, leur virginité sera restaurée, de sorte qu'en les
approchant de nouveau le lendemain, vous aurez le plaisir de les déflorer à nouveau. Ce sera pour vous l'éternelle

(7)Les récits bibliques hérités des « ahd banou Israïl » furent consignés par Ibn Sharya sur l'ordre de Mouawiya ben Soufiyan, maître de La Mecque, c'est tout au moins ce que relate la tradition mahométane. Ces récits sont appelés les -ISRA'ILIYAT-. D'autres textes plus tardifs portent également ce qualificatif. On peut supposer qu'un tri a été opéré, visant à éluder la doctrine juive dans la communauté Mahométane, d'où la disparition de la Torah en arabe et l'apparition de textes édulcorés. Ibn Hisham retrace ces écrits primitifs d'après Ibn Ishak Abou Abd Allah Mahomet.

volupté, avec ces houris vierges à répétition. Vous aurez aussi, pendant toute l'éternité ... des éphèbes immortels,
tels qu'à les voir vous les croiriez perles détachées, perles cachées. » (Sourates 76/18; 56/16; 52/23).
« Sur des lits de tresses, S'accoudant et se faisant vis-à-vis, Parmi eux circuleront des éphèbes immortels Avec des
cratères, des aiguières et des coupes d'un limpide breuvage Dont ils ne seront ni entêtés ni enivrés, Avec des fruits
qu'ils choisiront, Avec de la chair d'oiseaux qu'ils convoiteront, Ils auront des houris aux grands yeux semblables
A la perle cachée. En récompense de ce qu'ils faisaient sur terre. Des houris 8 que nous avons formées, en
perfection Et que nous avons gardées vierges, Coquettes, d'égale jeunesse, Appartiennent aux compagnons de la
droite. » (Sourate 56/15-24).
Il est à remarquer que le sort échu à la femme mahométane n'est pas spécifié dans ce domaine... Quelle sera sa
récompense ? Nous n'en savons rien ! Son sort sera-t-il celui des « houris », devra-t-elle se faire déflorer chaque
jour... Si tel devait être le cas, son sort serait peu enviable !
Après cet aparté autrement significatif, revenons à la structure du pseudo Coran :
« Mets ta confiance (Mahomet), dans le Puissant et le Miséricordieux qui te vois durant tes vigiles et tes gestes
parmi les prosternés. » (Sourate 26/217-219).
A cette époque de la sourate 26, de très peu postérieure à la composition du Cor.Ar., il existe une communauté
judéo arabe sous les ordres de Mahomet. Le maître lui recommande de veiller avec soin sur elle :
« Abaisse tes ailes sur ceux d'entre les croyants qui te suivent. » (Sourates 26/214; 15/87; 17/25).
Le rabbin affectionne cette comparaison qu'il emprunte à la Bible (Psaumes 16/8, 35/8, 56/2, 60/5, 62/8).
Nous pouvons conclure qu'à l'époque de la sourate 26, Mahomet avait déjà réussi à soustraire au culte des idoles
quelques-uns de ses compatriotes. La sourate 48, qu’il faut sans doute placer après la composition du Cor.Ar.,
retentit comme un chant de victoire :
« En vérité, nous t'avons octroyé un succès éclatant, Afin que Dieu te pardonne tes premiers et tes derniers péchés,
Afin aussi qu'il parachève son bienfait envers toi et qu'il te dirige dans une voie droite. Dieu te prête un secours
puissant. C'est lui qui a fait descendre la présence divine (la Shékhinah) dans le coeur des croyants, Afin qu'ils
ajoutent une foi à leur foi. A Dieu les légions des cieux et de la terre. Dieu est omniscient et sage. Nous t'avons
envoyé comme témoin (Mahomet), annonciateur et avertisseur, Afin que vous croyez en Dieu et en son apôtre
(pour que) vous l'assistiez, l'honoriez, et que vous le glorifiez à l'aube et au crépuscule. Ceux qui te prêtent serment
d'allégeance prêtent seulement serment d'allégeance à Dieu, la main de Dieu étant posée sur leurs mains.
Quiconque est parjure est parjure contre soi-même seulement. Quiconque est (au contraire) fidèle à l'engagement
pris envers Dieu recevra de celui-ci une rétribution immense. » (Sourate 48/1-9).

(8) De toute évidence ces citations des houris et des éphèbes n'ont rien à voir avec la félicité éternelle décrite dans la Bible. Faut-il y voir une dégénérescence... ? Ou simplement un emprunt au paganisme... N'y avait-il pas des prostituées sacrées à La Mecque... et la pédophilie était dans les moeurs courantes.
La Bible condamne sévèrement ces pratiques : Lévitique 20/13, 1 Corinthiens 6/9-10, Apocalypse 22/15. Elle nous enseigne aussi que Dieu est infiniment au-delà de nos pensées, imagination ou conception. La félicité éternelle, c'est l'union de l'âme avec son créateur. Ici-bas sur terre, l'âme est prisonnière du corps, elle subit les joies et les peines, mais après la mort elle est libérée de toutes les contraintes, les plaisirs des sens et la sexualité n'ont plus d'intérêt. Si l'âme du mortel est régénérée et sauvée, elle n'a rien à craindre car après la mort elle vivra dans la présence de Dieu, c'est-à-dire dans la joie, la paix et le bien-être permanents. Sinon, elle devra périr dans les tourments constants de l'enfer. Mais en aucun cas il existe encore des êtres sexués après la mort (Voir évangile de Matthieu 22/30). Les anges non plus, n'ont pas de sexe.


Si nous regardons La Mecque au lendemain de la rédaction du Cor.Ar., nous y distinguons très nettement plusieurs
groupes religieux, les croyants et les incroyants :
Les incroyants constituent la masse des Arabes -pour la plupart nomades- qui vénèrent les cailloux fétiches de la
Ka'aba 9.
Peu de temps auparavant, dans la prédication, elle aussi de la troisième période (Sourate 29/46), l'instructeur
s'exclame devant un groupe d'Arabes, en tendant vers eux les mains : « Et de ceux-ci, il y en a qui croient, mais
ceux qui nient nos signes, ceux-là sont des incroyants. »

(9)Quoique convertis à l'Islam, il semble que les nouveaux convertis arabes ont conservé la vénération pour le temple des fétiches qu'était la Ka'aba.
L'étymologie d'Al-lah (le Lah), si proche de celui du Dieu des Juifs : « ELOAH » en hébreu, « ALAHAH » en araméen, et « ILAHAH » en arabe, aura induit les Arabes dans la confusion et l'amalgame. Cependant la confusion ne peut pas être totale puisque Mahomet décrète dans la « Sha'ada », la confession de foi, qu'Ilahah se nomme Al-Lah.
Cependant Al-Lah, dieu de la Ka'aba avait trois filles : Al-Lât, al-Ouzza, et Manât.
ALLAT : « La déesse » apparentée au soleil, son sanctuaire se trouvait dans la vallée de Wadjdi près de la Ta'if ou les Mu'attib étaient ses prêtres. Elle était symbolisée par une pierre blanche, Abou Soufiyane emmena Allat et Al Ouzza à la bataille de Houhoud. Son sanctuaire fut détruit par Al-Moughira après la prise de la Mecque.
AL-OUZZA : « La forte », son sanctuaire principal se trouve entre Ta'if et la Mecque ; dans la Bible (prophète Jérémie chapitre7/18 et chapitre 44/7) elle est présentée comme une idole appelée -la reine du ciel-. Al Ouzza est la fille de Al-Azziz « le splendide », (autre nom d'Al-lah).
MANAT : Son sanctuaire était principalement représenté par celui de la pierre noire, localisé à Koudaïd, près de La Mecque, au nord, sur la route de Médine ; il a été détruit par Abou Soufiyane ou Ali. Cette idole est également mentionnée dans la Bible, (Prophète Esaïe chapitre 65/2). Pendant un premier temps, Mahomet a été tenté de présenter ces trois déesses comme intermédiaires entre Allah et les adhérents à sa nouvelle doctrine (Sourate 53/19).



30/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres