Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

QUI EST RESPONSABLE ?

 

La première question dans n'importe quelle organisation humaine et dans chaque église congrégationaliste est, "qui est le responsable'' ?  Le schéma d’organisation qui apparaît alors dans notre esprit est pyramidal et hiérarchique. Cette organisation s'appuie sur le besoin de connaître la structure du pouvoir. Les nouveaux mouvements apostoliques ont ainsi tenté d'arrêter les conflits inévitables sur l'orientation, la vision et la répartition des ressources dans l'Église locale en faisant valoir l'autorité centrale forte et le contrôle.  Ils ont dit que c'était une "restauration" de ce qui était dans la première Église mais en réalité, c'était l'ancien système papal.

 

Prenez le Pape, le cardinal, l'évêque, le prêtre et substituez-les à l'apôtre, le prophète, le Pasteur, l'ancien.  Cela crée plusieurs petits papes, beaucoup d'esclaves, beaucoup de problèmes et cela n'a rien à voir avec la première église.  Les pyramides sont faites pour les morts.  Les pyramides sont construites par des esclaves !  Pourquoi y a t-il encore tant de monde pour  faire des briques pour   Pharaon ?

 

Mais Luc 10 montre une autre image.  Qui y avait-il dans la première église ?  Lorsque vous allez dans une autre maison, vous êtes toujours l'invité, toujours le serviteur.  Vous n'êtes jamais le responsable.  Vous ne commencez pas à leur dire comment arranger leurs meubles, mettre de l'ordre dans leur ménage ou exiger vos plats préférés.  Votre travail, en démontrant le Royaume, est de faire de votre hôte un disciple pour qu'il devienne le Pasteur / le Berger / l'évêque / l'ancien (tous ces termes sont utilisés indifféremment dans le Nouveau Testament-voir Actes 20 : 17 & 28) de leur famille et de leur amis.  L'autorité naturelle, l'influence et l'expression du Royaume de Dieu sur la terre est par le biais de la famille.

 

La triste réalité de nombreux systèmes d'églises traditionnelles est qu'ils sont devenus destructeurs de l'autorité de la maison et les programmes de l'institution concurrencent le temps et l'énergie pour la famille.  Il en résulte que la majorité des enfants élevés dans des maisons de croyants laissent la foi en devenant jeunes adultes.

 

Lorsque vous déclarez le Royaume vous déclarez également que votre nouveau disciple est un membre d'une race élue, un sacerdoce royal, une nation Sainte (Pierre 2:1-10), fils ou fille du Père céleste (1 Jean 3:1-3), il a accès au lieu très saint par le sang de Jésus (Hébreux 10:19-25, 12:22-24), il a l'esprit Saint qui demeure en lui  pour nous guider dans toute la vérité (Jean 16:13-15 et Jean 2:24-27), il a un cœur nouveau sur lequel Dieu a écrit ses lois (II Corinthiens 3: 3), il a Jésus comme gloire et chef (Colossiens 1: 18) et il a tout en Christ (Ephésiens 1-3 et 1 Corinthiens 3:21-23).

 

Comment la direction humaine s'inscrit-elle dans cela ?  La principale tâche d'un dirigeant est de démontrer le Royaume en manifestant que vous êtes confiant et assuré de ce qu'ils sont en Christ et que Dieu les guidera. Le but de la direction humaine est d'aimer et de libérer les gens à la seigneurie du Christ en toutes choses.

 

«Non pas que nous dominions sur votre foi, mais nous contribuons à votre joie, car vous êtes fermes dans la foi.» II Corinthiens 1: 24.

 

Dans les deux épîtres aux Corinthiens, Paul cherche à conseiller et persuader les Corinthiens de traiter leurs problèmes et de discipliner un frère dans le péché.  Il n'a pas écrit aux anciens pour leur ordonner de le faire !  Il ne suit pas n'importe quel protocole d'autorité déléguée ou une chaîne de commandement.  Il a écrit à l'église entière et plaide avec l'Église d'agir conformément à ce qu'ils savent être juste, car il les aime les et a toujours servi à ses propres frais.

 

Le leadership dans le Royaume de Dieu est de guider par l’exemple et le conseil.  Le conseil s'adresse aux sages ou aux stupides et laisse la décision finale à ceux qui auront à vivre avec.  Il s'agit de laisser les enfants de Dieu faire face à leurs responsabilités devant Dieu et de laisser Jésus construire son église. Le leadership dans la plupart des églises contemporaines consiste à donner l'autorisation. Ils disent oui ou non.  Ils vous diront ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire.  Tout se rapporte à l'ordre et au contrôle qui produit des enfants spirituellement déformés qui ne savent pas comment s'associer avec Dieu.

 

Il est communément admis que dans une grande entreprise le commandement et le contrôle sont nécessaires. Probablement, mais l'église de Jésus devait-elle être une grande organisation ?  Si nous obéissons à Jésus et faisons des disciples dans les maisons et que nous multiplions cela, alors, chaque église restera petite et chaque membre pourra exercer facilement son héritage d'entendre et d'obéir à la voix du maître s'attendant les uns les autres.  Jésus a conçu une église de douze.  L'église de Jésus-Christ devait être son corps. 

 

Ces petits organismes se sont multipliés dans l'Empire romain jusqu'à ce que dix pour cent de l'Empire soit des disciples de Jésus.  Ils ont fait cela avec aucune hiérarchie ni bureau central, sans moyens de faire appliquer le contrôle hiérarchique ni collecte de fonds centralisée ni système de distribution.   Chaque croyant a transporté l'ADN de l'organisation dans son cœur.  Chaque croyant a transporté le dirigeant de l'organisation dans son cœur.  Chaque croyant a reproduit fidèlement, conformément à l'ADN du maître.  Ça va mal quand la direction humaine se met entre la tête et les membres de son corps !  Ça ne va pas lorsque l'organisme devient l'organisation.

 

Nous avons vu l'église comme nous la connaissons depuis si longtemps que nous ne pouvons pas imaginer quelle église Jésus voudrait vraiment qu'elle soit. Nous avons été tellement conditionnés à accepter, à avoir besoin de la direction humaine et à lui faire confiance  que nous ne pouvons pas imaginer que Jésus pouvait diriger effectivement son corps. 

 

Nous avons été tellement conditionnés au "besoin" de la direction humaine qu'exprimer sa confiance en Jésus, à la tête du fonctionnement de son corps est considéré comme une indépendance rebelle !

 

Qu'est-ce qui caractérise mieux l'église comme Jésus la voyait en Luc 10 ?  Un chêne ou un fraisier ?  Un éléphant ou un lapin ?  Oui, Dieu a fait les deux mais lesquels  caractérisent les églises résultant de l'obéissance à Luc chapitre 10 ?  La réponse est très claire !  Le fraisier et les lapins. Dieu soit loué pour les éléphants et les chênes, mais pourquoi les hommes continuent-ils à essayer de construire des chênes et des éléphants ?  Vous pouvez créer un trône dans un chêne ou sur un éléphant et tout le monde peut vous voir sur votre trône et voir quel grand ministère vous avez.  Mais vous avez l'air bête d'essayer  de vous asseoir sur un fraisier ou d'essayer de chevaucher un lapin.

 

Si vous planter un fraisier dans un champ il va faire pousser des ramifications et démarrer d'autres fraisiers. Chaque fraisier fera pousser ses racines et cherchera ses propres eaux vive et chacun  fera pousser ses feuilles et baignera dans l'amour du fils et bientôt le champ sera couvert de fraisiers.  Ils seront liés par une relation mais ne seront pas dépendants les uns des autres !  Vous ne serez pas en mesure de dire quel a été le premier fraisier !

 

Si vous laissez deux lapins seul pendant deux ans, vous aurez au un moins un million lapins.  Après deux ans deux éléphants vont produire un éléphant de plus et auront besoin de beaucoup de ressources pour le faire.

 

Le "problème" avec les organisations sans chef est qu'il est difficile de les utiliser pour créer des richesses personnelles.  Les hiérarchies créent des flux de richesse. 

 

Un nouvel ami poursuit un doctorat de ministère dans un séminaire local.  Bon nombre de maîtres et de candidats au doctorat discutent de l'église simple et naturelle puis commencent à croire que c'est le modèle biblique (celui d'organisations sans chef).  Cependant, ils ont un énorme problème. Ils ont étudié pendant des années pour être capable de l'appliquer aux postes du ministère « professionnel » dans de grandes églises.  S'ils acceptent les conséquences de leur façons de penser l'église organique  et que le commandement de Jésus est de faire des disciples, pas de construire des institutions, ils devront alors trouver un autre moyen de subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles. Ils ne seront pas responsables.

 

Qui est responsable ?  

Jésus !           

  



13/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres