Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

S'abaisser pour sympathiser

 

Si un ami me fait part de sa souffrance, j'essaie de le comprendre. Mais comment se mettre à la place de celui qui souffre ? Si, pour montrer que je comprends, je réponds précipitamment : "Ah oui, c'est comme moi...", et que je parte dans une description égoïste de mes propres malheurs, je laisse mon ami frustré de ne pas avoir été écouté jusqu'au bout. Ceux qui souffrent se sentent seuls, et leur douleur s'accroît quand ils ont le sentiment que leurs proches ne les comprennent pas.

 

Mais qu'est-il dit de Jésus, le Fils de Dieu ? "Il dut, à tous égards, être rendu semblable à ses frères". Étant Dieu, il connaissait tout. Pourtant il a dû être rendu semblable à nous, pour que nous sachions qu'il peut nous comprendre et nous aider vraiment. Il a donc pris la condition humaine, mais sans péché. Il a vécu dans un corps où il s'est fatigué, où il a eu faim et soif, où il a souffert. Il a éprouvé la solitude morale de celui que les autres ne comprennent pas. Il a désiré la sympathie de la part de ses amis, mais elle n'est pas venue. "J'ai attendu que quelqu'un eût compassion de moi, mais il n'y a eu personne,... et des consolateurs, mais je n'en ai pas trouvé" (Psaume 69. 20).

 

Il est devenu un homme, il s'est abaissé ; il est donc capable d'avoir une vraie sympathie, humaine et divine à la fois, une sympathie et un amour sans limite, sans trace d'égoïsme.

 

Nous pouvons nous adresser à lui en toute confiance pour être écoutés, compris et encouragés.



05/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres