Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

Souhaitez-Vous garder les gens dans la pauvreté ?

 

Non ! Bien qu'il soit vrai que plus l'argent provenant de l'extérieur coule dans une mission de l'extérieur, moins il y a de résultat.  Pourquoi ?  Ce n'est pas parce que les gens du deuxième et du tiers monde sont de pires gestionnaires que les occidentaux.

 

Il se peut qu’une mission qui murit arrive à gérer plus de fonds et gère des institutions coûteuses comme des écoles et des hôpitaux.  Toutefois, je pense que la raison fondamentale est que plus l'argent provient de l'extérieur, plus les étrangers pensent qu'ils ont le droit de contrôler ce que font les personnes qui reçoivent l'argent.  Lorsqu'une personne extérieure contrôle le processus de décision, ça tue la foi, la responsabilité et l'initiative, en d'autres termes, le contrôle extérieur empêche Jésus de construire son église à travers les croyants locaux.

 

La solution à ce problème n'est pas "le maintien des pauvres".  La réponse est une foi vivante en Jésus comme la source de toutes choses et une foi vivante dans l'esprit Saint, comme l’esprit de sacrifice, de créativité et de multiplication.  La solution consiste à habiliter des amis pour créer et gérer leurs propres ressources. Cela peut impliquer le microcrédit et de la formation d'entreprise.

 Les pauvres dans le tiers monde ne sont pas pauvres parce qu'ils sont paresseux.  Ils travaillent très dur.  La raison principale est la corruption systématique qui empêche un juste retour sur leur travail.

 

Dans le passé, nous avons essayé de nous associer avec des amis occidentaux avec lesquels nous pensions partager une vision et des valeurs similaires.  Cependant, lorsque nous avons eu un conflit, leur pression sur moi était, "Pourquoi ne pouvez-vous pas tout simplement leur dire (à l'équipe d’Asie centrale) quoi faire?"  Ils croyaient que, puisque j’apportais un soutien financier a l'équipe (principalement pour les voyages et les actes de pitié), que je devrais être en mesure de leur dire quoi faire et ils auraient dû le faire sous peine de perdre ce soutien.

 

Ma réponse était que je ne pouvais pas le faire car je ne fonctionne pas avec des esclaves ou des subordonnés, mais avec des partenaires et des amis.  Mes amis en Asie centrale doivent prendre des décisions et vivre avec.  Nous sommes d'accord sur la vision-qui est notre discipline.  Nous sommes d'accord sur la stratégie - si elle n'est pas adaptée à la vision, nous ne l’appliquons pas.  Nous nous engageons chacun envers les autres comme des amis et des partenaires. Ma responsabilité consiste à donner un conseil, qu’il soit sage ou stupide, mais en fin de compte, ils devront faire ce qu'ils sentent que Jésus leur demande de faire.  Parfois j'ai appuyé des décisions que j'ai senti n'être pas sage. Toutefois, dans la plupart des cas l’expérience a prouvé que mes amis ont été sages. D’autres fois également, j'ai soutenu des décisions qui se sont avéré très malavisé et nous avons supporté ensemble les conséquences. 

 

L'amitié et le partenariat sont beaucoup plus importants que de vous protéger de certaines souffrances, si le prix de cette protection est le commandement et le contrôle.



18/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres