Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

Un peuple prophétique dans le Royaume de Dieu 1/2


 

Naissance et vie dans le Royaume de Dieu.

 

En Jean 3:3, Jésus dit que l’on peut voir (remarquer, percevoir) le Royaume de Dieu lorsqu’une personne est née de nouveau. Au verset 5, notre Seigneur dit que l’on ne peut entrer dans le Royaume de Dieu si l’on ne naît d’eau et d’Esprit. Plus nous voyons de ce Royaume, plus nous pouvons y aller en profondeur et plus nous pouvons développer une meilleure compréhension de ce dont il s’agit.

Donc, ceci n’implique pas seulement une naissance naturelle par laquelle nous venons au monde, mais c’est aussi d’une naissance spirituelle qu’il s’agit. C’est une seconde naissance spirituelle issue du cœur de Dieu.

Jésus dit que personne ne peut entrer dans le Royaume de Dieu sans naître d’eau et d’Esprit. Il y a une naissance naturelle quand il y a rupture de la poche des eaux d’une femme enceinte. Il y a une naissance spirituelle quand quelqu’un décide d’accepter Jésus et de le suivre. Suivre Jésus signifie se mouvoir dans le Royaume de Dieu. Où qu’il ou elle aille, on peut voir le Royaume. Le Royaume se trouve partout où Jésus règne.

 

Le Royaume des cieux est semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache de nouveau ; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a et achète ce champ.

(Matthieu 13:44)

 

Cet homme, c’est Jésus qui nous a trouvés comme un trésor dans ce monde. Il fut si heureux de nous avoir trouvés qu’il nous a achetés à grand prix. Il a donné tout ce qu’il avait pour nous. Selon 1 Corinthiens 6:20, il est dit que nous avons été rachetés à grand prix. Nous sommes les trésors qu’il a achetés.

En Luc 17:20-21, Jésus parlait aux Pharisiens, qui s’occupaient d’un royaume naturel et qui ne réalisaient pas que le Royaume était déjà présent.

Ceci s’applique aussi aujourd’hui à tant de gens qui continuent à attendre la rédemption par le moyen de l’enlèvement de l’Eglise. Ils désirent le Royaume et sa puissance, non pas maintenant, mais seulement dans l’avenir. Cependant dans ce passage, Jésus dit que la venue du Royaume ne peut être prédite ni sur la base d’observations, ni en disant: « Regarde, il est ici ! ». C’est parce que le Royaume est déjà au milieu de nous. En fait, il est dit que le Royaume est déjà « à l’intérieur de » nous. Nous sommes entrés dans le Royaume de Dieu et il est entré en nous.

 

Portes, élevez vos têtes! Et élevez-vous, portails éternels, et le roi de gloire entrera. (Psaume 24:7) [Bible Darby en français, 1991]

 

Ce verset emploie un langage figuratif et symbolique. Il est évident que les portes n’ont pas de tête. Ce verset se réfère aux gens. Le psalmiste écrit que Dieu nous utilise comme des portails à travers lesquels il peut, lui qui est dans le monde spirituel, se manifester lui-même ainsi que son Royaume dans le monde naturel et visible. Ce Royaume-là est plus grand que l’Eglise. Il y a un Roi, un Royaume et une Eglise. Le Roi et l’établissement de son règne en sont le but. L’Eglise est le moyen par lequel Dieu œuvre et par lequel il établit son Royaume. (Ephésiens 3:8-12).

Quand les moyens deviennent le but, il y a idolâtrie. Nous commençons alors à nous concentrer sur tout ce qui peut faire s’étendre l’Eglise au lieu de rechercher le Royaume autour de nous. Des activités supplémentaires et meilleures, des programmes supplémentaires et meilleurs. Finalement, on ne s’occupe plus que de l’Eglise et du fait d’aller à l’église. Alors que, quand on se concentre sur le Royaume de Dieu, le résultat en est que l’Eglise grandit!

Là où les disciples de Jésus sont présents et quand ce style de vie issu du cœur de Dieu devient visible, c’est alors que le Royaume de Dieu est manifesté, où que cela puisse être. Chaque jour de la semaine, et également le dimanche matin. J’aime me rassembler avec de nombreux croyants le dimanche ou n’importe quel autre jour. Pourtant, je dois admettre que j’aime aussi m’asseoir à table avec un groupe d’amis pour manger, rire, parler de Jésus et partager nos cœurs. Ces rencontres sont très souvent meilleures que les cultes habituels du dimanche matin. C’est parce que cela est également une manifestation de l’Eglise.

Certains leaders répondent qu’ils sont des « gens d’assemblée » - comme si nous ne l’étions pas. Pour être parfaitement clair, il est impossible de ne pas aimer ce que Jésus aime beaucoup. Jésus aime l’Eglise, mais l’Eglise est constituée de personnes et Dieu aime ces gens. Bien sûr, le sujet en question est de savoir comment l’on définit « l’Eglise » et ceci a pour résultat des perspectives différentes sur la question. Heureusement, Jésus est celui qui bâtit l’Eglise et par conséquent, bien des choses qui n’a pas à cœur sont détruites.

Récemment, j’assistais à des cours d’école biblique à l’étranger. L’école avait approximativement trente étudiants dans une grande liberté en Christ. Ils vivaient dans une région très religieuse et très « oppressante ». Le leader me dit qu’il voulait commencer une Eglise. J’ai compris ce qu’il voulait dire. Il voulait démarrer des rencontres le dimanche matin. Il voulait créer un environnement pour que les gens puissant sortir de ce joug pesant de la religion et du légalisme.

J’ai cependant cru nécessaire de lui répondre. J’ai dit: « Tu as ici un bâtiment avec trente étudiants. Vous dormez tous sous le même toit. Vous mangez, vous buvez les uns avec les autres et vous êtes proches au plan des relations. Vous avez une équipe, vous équipez et vous éduquez vos étudiants et vous créez pour eux un espace où ils peuvent pratiquer ce qu’ils apprennent. Vous faites venir à votre école des apôtres, des prophètes, des évangélistes, des pasteurs et des enseignants d’autres régions pour équiper vos élèves. Vous les envoyez ensuite au dehors. Je comprends ce que vous voulez dire quand vous dites que vous voulez commencer une Eglise. Mais il est important de réaliser que vous avez déjà une Eglise ici. Un groupe de gens en relation les uns avec les autres, de bons leaders qui pourraient être appelés anciens pour autant que cela me regarde, qui équipent les saints et qui les envoient au dehors. »

Beaucoup de leaders veulent inclure des institutions telles que des écoles bibliques, des Eglises de jeunes et toutes sortes d’autres initiatives dans l’Eglise, ou en faire des parties de l’Eglise. Elles sont censées être soumises à l’autorité d’une Eglise locale structurée et préexistante, sans que bien souvent l’on reconnaisse que ces institutions sont des manifestations de l’Eglise et qu’en tant que groupe, elles sont déjà une assemblée et n’ont pas besoin d’être « enchâssées dans » ou « soumises à » cette assemblée locale spécifique.

On peut voir aussi cette « soumission à l’autorité » quand les membres d’une assemblée désirent organiser certaines activités. Il y a quelques années, mon épouse commença à cuisiner des repas pour les sans-abris. Elle les invita à venir manger à la maison. Simplement comme ça, du fond du cœur, parce que Dieu l’avait poussée à faire ainsi.

Des gens de notre Eglise ont commencé à lui demander pourquoi elle n’avait pas organisé cette activité à partir de l’Eglise. Ce qu’ils voulaient dire par cette question, c’était de savoir si elle avait consulté la direction de l’Eglise et si elle avait reçu leur approbation. Bien sûr, ma femme avait partagé ses plans avec ceux qui l’entouraient parce que si vous êtes proches de vos relations, vous partagez votre cœur avec eux. Mais est-ce que cela devait être un programme de l’Eglise ? Cela aurait pu être merveilleux et je ne suis pas contre les programmes d’Eglise, mais trop de gens se cachent derrière des programmes et se mettent à peine à bouger eux-mêmes. La vie quotidienne avec Jésus, inspirée du cœur de Dieu, est bien plus profonde et bien plus bénie qu’un style de vie basé sur des programmes.

 

Faites votre travail comme pour le Seigneur dans le Royaume de Dieu.

 

Esclaves, obéissez en toutes choses à vos maîtres sur la terre ; ne les servez pas seulement quand ils vous surveillent, comme pour plaire à des hommes. Mais servez-les avec un cœur sincère parce que vous respectez le Seigneur avec confiance. Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur, et non pour des hommes. En effet, vous le savez, le Seigneur va vous récompenser : vous recevrez les biens qu’il garde pour son peuple. Le Maître, c’est le Christ, c’est lui que vous servez.

(Colossiens 3:22-24)

 

Dans le langage moderne, ce passage traite d’une relation de travail. Faites simplement ce que votre employeur vous dit de faire, parce que c’est ce pourquoi on vous paie. Vous n’êtes pas payé pour faire du lèche-bottes, mais pour travailler avec un cœur humble et avec la crainte du Seigneur. En outre, peu importe si vous travaillez à votre ménage ou si vous avez un boulot à l’extérieur. En tous temps, faites votre travail comme pour le Seigneur. Par exemple, si votre boulot consiste à nettoyer les toilettes, vous devriez faire votre travail d’une telle manière que si Jésus devait revenir soudainement, celles-ci soient suffisamment en état pour qu’il s’y rende et qu’il les utilise tout de suite.

De plus, la Bible déclare clairement que notre récompense est notre héritage, parce que nous servons le Christ.

Ce que vous faites n’a pas vraiment d’importance quand vous vivez dans le Royaume de Dieu, aussi longtemps que vous allez et que vous agissez à partir de son cœur !

Dans Apocalypse 22:12, il est dit que quand Jésus reviendra, il nous récompensera selon ce que nous avons fait – en général, et pas seulement dans l’Eglise. Certaines personnes pensent que nous recevrons seulement une récompense pour le travail que nous aurons accompli en relation avec l’institution que l’on nomme Eglise.

Penser de la sorte nous fait fixer les regards sur l’autel ou l’estrade de l’église et sur l’Eglise. Il en résulte que nous sommes souvent trop soucieux du fonctionnement au sein de l’Eglise et pas assez centrés sur le Royaume de Dieu. Les gens rentrent à la maison après une dure journée de labeur, prennent rapidement leur douche, prennent leur Bible sous le bras et se rendent à l’étude biblique, parce que c’est là qu’ils peuvent obtenir tout ce dont ils ont besoin. Ils ne réalisent même pas qu’ils se sont occupés du Royaume de Dieu durant toute la journée. Ou alors, ils se perdent dans toutes sortes d’activités d’Eglise. Bien sûr, je ne m’oppose pas aux activités d’Eglise, mais le point focal devrait être centré sur tout le travail que l’on accomplit dans le Royaume de Dieu.

 

Dans 1 Corinthiens 3:10-15, Paul dit qu’il a posé les fondations sur lesquelles un autre continuera de bâtir. Le fondement, c’est une révélation de Jésus.

Chacun peut construire toutes sortes de choses sur ces fondations.

Mais le travail de chacun sera mis en lumière, car c’est un jour qui vient avec le feu (Verset 13). Beaucoup pensent que ceci se réfère à l’avenir. Oui, c’est vrai, mais la révélation de ce jour peut se faire aujourd’hui ou demain. Le mot « jour » a un sens littéral et figuratif. Un jour naturel entre l’aube et le coucher du soleil, un jour selon le calendrier juif d’un coucher du soleil

à l’autre coucher du soleil, mais aussi un terme général, comme lorsque l’on dit : « C’est le jour de sa vie. »

Ce feu venu du cœur de Dieu déterminera quelles œuvres subsisteront et celles qui périront. Il ne s’agit pas ici du salut, car il existe déjà un fondement, à savoir une révélation spécifique de Jésus. Donc, ce passage traite de la récompense que chacun recevra ou pas.

 

Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur (le fondement) subsiste, il recevra une récompense. Si l’œuvre de quelqu’un est consumée, il en subira la perte; pour lui il sera sauvé, mais comme au travers du feu. (1 Corinthiens 3:14-15)

 

Le feu de Dieu consumera ce qui n’est pas en accord avec son cœur et avec ses pensées. En d’autres termes, toutes les œuvres résultant de notre pensée charnelle et de notre attitude charnelle, tout sera brûlé. Je ne crois pas que cela n’arrivera que dans le futur, mais ceci est également un processus qui a déjà cours dans nos cœurs aujourd’hui. Le feu de Dieu consume déjà ces choses. On peut le remarquer autour de nous et dans nos propres vies. Dieu purifie son Eglise. Notre récompense est basée sur l’obéissance à Dieu pour le travail que nous accomplissons, qui résulte de son cœur et qui est issu du fruit de l’Esprit en nous.

Pour moi, il est clair qu’une ménagère qui fait son travail pour le Seigneur à 95 pourcents recevra une plus grande récompense que le prophète qui travaille pour le Seigneur à 85 pourcents, même si on perçoit l’œuvre du prophète comme plus spectaculaire et plus importante.

Pour beaucoup de chrétiens cette façon de penser “Eglise seulement” est un problème. C’est un joug placé sur eux tout au long de l’histoire de l’Eglise. Il s’agit de tout ce que l’on fait, et pas seulement ce que l’on fait au sein de l’institution que l’on nomme Eglise. De cette manière, nous influençons le monde qui nous entoure et nous pourrons finalement voir s’accomplir Habakuk 2:14.

 

Car la terre sera remplie De la connaissance de la gloire de l’Éternel comme les eaux recouvrent (le fond de) la mer.

 

 

Pour commander le livre suivre le lien ci dessous. 2 livres en francais sont disponibles.

 

  http://www.supportministries.nl/index.php?page=shop.browse&category_id=2&option=com_virtuemart&Itemid=9&lang=fr

 



22/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres