Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

Chapitre 5 : Obéissance ou pure excellence ?

 

Pourquoi trouvons-nous si facile de
mélanger nos normes de péché sexuel et si difficile de fermement s’engager à la vraie pureté ?

 

Parce que nous y sommes habitués. Nous
tolérons facilement des normes mélangées de pureté sexuelle parce que nous tolérons des normes mélangées dans la plupart des autres domaines de la vie.

 

EXCELLENCE OU OBÉISSANCE ?

 

Question : Quel est ton but dans la vie
- l'excellence ou l'obéissance ?

 

Quelle est la différence ? Cibler l'obéissance c'est cibler la perfection, pas pour "l'excellence", qui
est vraiment quelque chose de moindre.

 

Tu réponds “Attendez une minute!”.
“J'ai cru que l'excellence et la perfection étaient la même chose.”

 

Quelquefois ils ont l'air de l'être. Mais la pure excellence autorise le mélange. Dans la plupart des arènes, l'excellence n'est pas une norme toute fixée. C'est une norme mélangée.

 

Permettez-nous de te montrer ce que nous voulons dire. Les entreprises américaines sont à la recherche de l'excellence. Ils pourraient être à la recherche de la perfection, des produits
parfaits bien sur, un service parfait — mais la perfection est trop coûteuse et fait un trou dans les profits. Plutôt qu'être parfait, les entreprises savent qu'il suffit de sembler parfait à leurs clients. En s'arrêtant au seuil de la perfection, ils trouvent un équilibre profitable entre la qualité et les prix.

 

Pour trouver cet équilibre, ils regardent souvent a leurs pairs pour découvrir les "meilleures pratiques” de leur industrie : jusqu’où pouvons-nous aller et sembler toujours parfaits ?
Jusqu’où pouvons-nous nous retenir ?

 Les entreprises trouvent profitable de s’en tenir au juste milieu d'excellence parce que la perfection coûte trop cher.

Mais est-ce que c'est profitable pour les chrétiens de s’en tenir au juste milieu d'excellence où les coûts sont bas, équilibré quelque part entre le paganisme et l'obéissance ? Pas du tout! Alors
que dans les affaires il est profitable de sembler parfait, dans le royaume spirituel il est simplement confortable de sembler parfait.

Ce n'est jamais profitable.

Clairement, l'excellence n'est pas la même chose que l'obéissance ou la perfection. La recherche de l'excellence nous laisse extraordinairement vulnérable piège après piège puisqu'elle laisse la
place au mélange. La recherche de l'obéissance ou de la perfection ne laisse pas la place au mélange.

 

L'excellence est une norme mélangée, alors que l'obéissance est une norme fixée. Nous voulons cibler la norme fixée.

 

De Fred : POSER LA MAUVAISE QUESTION

 

J’étais l'exemple parfait d'une personne qui ne ciblait pas la norme d'obéissance fixée de Dieu. J'enseignais des cours à l'église,  présidais des
groupes d'activités et j'assistais aux cours pour apprendre à être un disciple. Ma présence à l'église était exemplaire et je parlais la langue chrétienne. Comme l'homme d'affaires cherchant les meilleures pratiques du commerce, je me
demandais, jusqu’où puis-je aller et être toujours appelé un chrétien ? La question que j’aurais du poser était, jusqu’où puis-je être saint ?

 

Permettez-moi de démontrer la différence
entre l'excellence et l'obéissance par deux ou trois histoires de mon cours sur le pré mariage. Quand toutes les sept semaines une session commence, je demande aux étudiants ce qu'ils désirent dans le mariage. Au cours d’un dernier cours, tous les six couples ont déclaré qu'ils voulaient construire leurs rapports sur les principes de Dieu. Alors j'ai posé cette question : est-ce que c'est bien de modifier la vérité pour éviter le désagrément à la maison ?

 

Tous ont répondu non, en convenant unanimement que modifier la vérité c’était mentir et qu'aucun d'eux ne le ferait dans leurs maisons.

 

“Vraiment ?”. “Alors que pensez-tu de cela ? Brenda a eu quatre enfants et chaque année son poids a glissé de quatre tailles différentes de garde-robe. [Beaucoup de rire suit d'habitude ce commentaire.] Pendant les transitions entre les tailles, elle espérait souvent porter quelque chose de la garde-robe la plus petite pour aller à l'église. En s’y serrant, elle me demanderait, ‘est-ce que c'est trop serré ?’ Elle voulait savoir si la robe lui allait ou si ça attirerait l'attention sur son poids. Souvent c'était une situation risquée et je devrais choisir entre modifier la vérité ou la blesser et la décourager.

 

“Était cela bien pour moi de modifier la vérité pour éviter ce désagrément ? C'est une petite chose, après tout et je l'aime. Si j'avais dit la vérité, ça aurait blessé sa susceptibilité et je n'aime pas la blesser.

 

“Que ferais-tu ? Modifierais-tu la vérité ?”

C’est incroyable, quelques moments seulement
après avoir déclaré qu'ils ne modifieraient jamais la vérité dans leur maison, cinq des six couples ont maintenant dit qu'ils modifieraient effectivement la vérité pour éviter ce caractère désagrément particulier. Ils peuvent parler la langue chrétienne et ils semblent certainement excellents. Mais peuvent-ils vivre la vérité chrétienne ?

 

Avec l'excellence nous essayons de couvrir nos signes de désobéissances. Pete et Mary ont assisté à mes cours prénuptiaux, et Pete m'a impressionné à partir du premier jour. Il buvait tout ce que je disais, en faisant un signe de
la tête d’acceptation même aux enseignements les plus difficiles quant aux responsabilités du mari (en tant que serviteur).

 

À la fin de la septième semaine, Pete et Mary m'ont arrêté après la classe.

Pete commencé, “Ta discussion sur la pureté sexuelle a vraiment touché notre maison la semaine dernière, surtout quand tu as dis que regarder de la pornographie et des films interdit au moins de 17 ans ne renforcera pas ta vie sexuelle. Ma première femme avait l'habitude

de louer des films interdits au moins de 17 ans pour moi et nous les regarderions ensemble avant de se coucher. À la fin, ça nous faisait mal.
”Alors il a ajouté, “Mary et moi ne le ferons pas dans notre mariage.” Jusque là tout va bien.

 

Mais Mary, intervint dit, “Nous avons une lutte en cours sur ce que nous regardons ensemble. Nous louons souvent un film pour regarder à mon appartement, mais tu sais comment il est. La plupart des films populaires ont quelques scènes assez osées et je me sens de plus en plus inconfortable avec cela. Quand cela devient  torride, je dis à Pete que nous devons éteindre, mais il devient furieux, en soutenant que nous avons investi de l’argent dans le prix de la location et c'est un gaspillage d'argent d'arrêter.
Donc je pars dans la cuisine pour faire un peu de travail pendant qu'il finit de regarder. ”

 

Elle a eu une larme à l’œil et a baissé la tête. “Je n'estime pas que ces films sont bons pour nous,” a-t-elle dit. “Je lui ai demandé de s'arrêter par égard pour moi, mais il ne le fera pas. Nous
avons l’habitude de prier ensemble avant qu'il rentre à la maison, mais après ces films, je me sens souvent sale et sans importance. J'estime que ces films viennent entre nous.”

 

Évidemment, Pete était embarrassé.
Était-il à la recherche de l'excellence ou de l'obéissance ? Au moins dans ce domaine il s'était retenu. Selon les normes de ses pairs, il savait qu'il pouvait regarder des films populaires avec des situations sexuelles osées et "sembler" toujours chrétien. C'est tout ce qu'il avait besoin.

 

À son crédit, Pete m'a demandé ce qu'il devrait faire. Je lui ai dit de suivre la conduite de Mary et ne pas regarder les vidéos sexys et il a accepté de le faire.

 

Obéissance ou pure excellence ?

 

Si souvent il n'y a aucune voix pour nous lancer un défi comme celle de Mary nous appelant à l'obéissance et à la perfection. Satisfait d’une simple excellence, nous nous arrêtons au seuil des normes de Dieu. Nous nous rapprochons de nos pairs seulement pour trouver de la distance entre nous et Dieu.

 

Même réuni dans des congrégations, nous nous arrêtons juste devant. Notre approche de la
conduite d'événement dans nos églises nous fait nous sentir bien, mais manque souvent de vraiment nous défier.

 

Mon église a Des Moines à une chorale excellente, connue partout dans notre région pour sa qualité de son professionnel. Notre orchestre est même complété par des musiciens de l'orchestre symphonique professionnel local. En discutant de notre église avec une nouvelle voisine, elle a dit, “Oh! J’ai été à ton église. J’ai vraiment aimé. C’est comme aller à un spectacle!”

 

Mon église a un excellent programme de conduite d'événements traditionnels. Il y a notre “ dimanche Super ” le service du soir qui encourage l'harmonie raciale. Nous avons “la Nuit qui Honnore l’Amérique” tous les quatre juillet pour honorer notre grand pays, en invitant des orateurs illustres comme Elizabeth Dole, Gary Bauer et Cal Thomas. Notre “Nuit Métro annuelle” honore les volontaires et le personnel de notre église fille dans le quartier défavorisé. Nous avons un spécial Noël, un  spécial Pâques, “le Jour des Amis,” “la Nuit de la rentrée Scolaire,” et beaucoup plus.

 

Clairement, nous nous efforçons d’être
“l'église auquel il faut appartenir” à Des Moines. En avons-nous tiré profit ? Qu'est-ce qui est venu de cette recherche de l'excellence ?

 

Récemment, nous avons programmé une semaine de réunions de prière nocturnes pour toute l’église pour commencer la nouvelle année. Presque personne ne contesterait la valeur stratégique de la prière ou remettrait en question le fait qu’il nous soit ordonné en tant que croyants d'être fidèles à cela. Mais l'obéissance en ce qui concerne la prière est coûteuse et demande un engagement. Lundi soir alors que notre semaine de prière commençait, pas plus de trente-quatre adultes se sont manifestés sur une assistance régulière de deux mille trois cents. Arrivé jeudi, seulement dix-sept adultes priaient. J'ai été complètement découragé. Pourtant une semaine plus tard, le dimanche de la Reconnaissance d'Ouvrier, mille personnes étaient là pour être reconnues pour leur service dans l'église.

 

J'ai aussi organisé un groupe d'intercesseurs pendant notre réunion de prière à l’église mercredi soir, en ouvrant simplement une pièce pour quatre-vingt-dix minutes d'intercession pour
notre congrégation. La première nuit, une demi-douzaine de personnes sont venues à la porte et ont demandé, “est-ce que c'est la pièce où on enseigne l'intercession ?”

J'ai répondu : “Non, nous n'enseignerons pas l'intercession nous allons intercéder.” Chaque personne s'est détournée pour partir. On aime bien apprendre l'intercession, mais c'est une chose coûteuse à faire. On peut dire la même de la pureté.

 

QUE POUVONS-NOUS ATTENDRE ?

 

Dans tant de domaines, nous nous asseyons souvent ensemble sur le juste milieu de l'excellence, à une bonne distance de Dieu. Quand nous sommes défiés par Ses plus hautes normes, nous sommes soulagés que nous ne paraissions pas trop différents de ceux qui sont autour de nous. Le problème est que nous ne semblons pas beaucoup différents des non chrétiens non plus.

 

Nos adolescents chrétiens sont souvent
indifférenciables de leurs amis non chrétiens, partageant les mêmes activités, la musique, les plaisanteries et les attitudes concernant les relations sexuelles avant le mariage. Kristin, une adolescente, nous a dit, “Notre groupe de jeunesse est rempli des gamins qui font semblant de marcher comme des chrétiens. Ils prennent vraiment des drogues, boivent, font la fête et ont des relations sexuelles. Si tu veux marcher purement, il est plus facile de traîner avec des non chrétiens à l'école que de traîner avec des chrétiens à l'église. Je dis que parce que les amis de l'école connaissent ma position et ils disent,
‘super, je peux accepter ca.’ Les gamins chrétiens se moquent de moi, rient et me demandent, ‘Pourquoi être si droits ? Fait quelque chose d’utile de ton temps!’ Ils exercent une pression sur mes valeurs à tout bout de champ.” Elle nous a parlé de Brad, le fils d'un chef posé, qui lui a dit, “je sais que les rapports sont mauvais avant le mariage, mais a part ça c’est parfait formidable. J'aime me reveiller sous un bustier. ”

 

Malheureusement les adultes ne sont pas différents des adolescents chrétiens. Linda, une femme célibataire qui se consacre à sa vie professionnelle, dit que son groupe de célibataires adultes de l'église a "des joueurs" - des hommes et des femmes qui chassent leur proie pour satisfaire leurs propres besoins.

 

Les couples chrétiens n’ont pas réussi non plus. (De Steve : Ma causerie radio télévisée quotidienne est remplie d’appels de Chrétiens demandant comment ils peuvent se rétablir d’aventures adultères ou s'occuper d'une séparation conjugale.)

 

Sommes-nous devenus aveugles ?

Que pouvons-nous attendre de notre engagement à tous les niveaux au juste milieu ?
Nous ne nous rendons pas compte que nos récents convertis au Christianisme deviendront exactement comme nous ? Sera-ce un réconfort de les voir aussi indolents que nous quant à leur dévotion personnelle à Jésus comme nous le sommes ?

 

Et ne réalisons nous pas que nos normes peu consciencieuses nous coûtent dans notre témoignage au monde ? Dans « priant pour le réveil », l'auteur Léonard Ravenhill écrit,

 

Ce jour présent ressemble à une arène dont les gradins sont remplis de militants impies, de sceptiques brillants et belliqueux, plus les millions de nations païennes avec un visage sans expression, tous regardant pour voir ce que l'Église du Dieu vivant peut faire.

 Comme ça me fait bouillir!

Qu'est-ce que nous les Chrétiens faisons ? Pour utiliser une expression très en vogue, sommes-nous en train de “jouer à l'église? »

 

LA BONNE RÉPONSE

 

Le Roi Josias de l'Israël avait seulement vingt-six ans quand il a fait face à une situation semblable de négligence aux normes de Dieu.

Dans 2 Chroniques 34 nous lisons comment une
copie de la loi de Dieu —  longtemps oubliée — avait été trouvée pendant une rénovation à grande échelle du temple.
Alors il a écouté cette Loi quand elle lui a été lue à haute voix  — apportant inévitablement son attention aux normes de Dieu et l'échec du peuple a lui être fidèle.

 

Josias n'a pas dit, “allons, nous avons vécu de cette manière pendant des années. Ne devenons pas légalistes sur tout cela!” Non, il était horrifié. Il a déchiré ses vêtements en signe de chagrin et de désespoir. “Grande est la colère du Seigneur,” a-t-il dit alors qu’il a immédiatement admis la négligence de son peuple et a cherché plus de conseils de Dieu.

 

Dieu a vite répondu avec ces mots à la réaction de Josias :

 

Parce que ton cœur s'est attendri et que tu t'es humilié devant Dieu quand tu as entendu ses paroles contre ce lieu et contre ses habitants ; parce que tu t'es humilié devant moi, et que tu as
déchiré tes vêtements, et que tu as pleuré devant moi, moi aussi j'ai entendu, déclare l'Éternel. (34:27)

 

À ce point, remarquez comment Josias a
immédiatement mené la nation entière dans un retour consciencieux à l'obéissance aux normes de Dieu :

 

Alors le roi…monta jusqu'au temple du
Seigneur avec les hommes de Juda, les gens de Jérusalem, les prêtres et tous les Lévites du plus petit au plus grand. Il lut à leur audition de tous les mots du Livre de la Convention, qui avait été trouvée dans le temple du SEIGNEUR. Il leur lut toutes les paroles du livre de l'alliance qui avait été trouvé dans la maison de l'Éternel. Et le roi se tint sur son estrade et prit l'engagement devant l'Éternel de suivre l'Éternel et de garder ses ordonnances, ses témoignages et ses statuts de tout son cœur et de toute son âme, en exécutant les paroles de l'alliance, écrites dans ce livre.

Et il fit adhérer tous ceux qui se trouvaient à Jérusalem et en Benjamin. Et les habitants de Jérusalem se conformèrent à l'alliance de Dieu, du Dieu de leurs pères.

 

Et Josias fit disparaître toutes les abominations de tous les pays appartenant aux fils d'Israël, et il astreignit tous ceux qui se trouvaient en Israël à servir l'Éternel, leur Dieu. Pendant toute sa vie, ils ne se détournèrent point de l'Éternel, le Dieu de leurs pères. (2 Chroniques 34:29-33)

 

Aucun mélange là. En sachant que la norme de Dieu est la norme de la vraie vie, Josias est monté et a démoli tout ce qui était en opposition avec Dieu.

 

CALCULER LE PRIX

 

Et toi ? Maintenant que tu as entendu parler de la norme de Dieu sur la pureté sexuelle, est-ce que tu es disposé, dans l'esprit de Josias, à faire une alliance pour te tenir à cette norme avec tout
ton cœur et toute ton âme ? Démolirais-tu toute chose sexuelle qui est en opposition avec Dieu ?

 

Peux-tu voir que tu as vécu des normes mélangées de pure excellence ? En te retenant mais ayant toujours l'air assez chrétien ?

 

Ou as-tu ciblé l'obéissance et la perfection, là où tu es vraiment appelé à aller ?

 

Comment sauras-tu ? Par les prix que tu es disposés à payer. Que te coûte ta vie chrétienne ?

 

Ca coûte quelque chose d'apprendre de Christ.

Ca coûte beaucoup de vivre comme Christ. 

 

Ca coûte quelque chose de rejoindre quelques milliers d'hommes à une conférence pour chanter des louanges à Dieu et apprendre comment nous devrions vivre; Ca coûte beaucoup de rentrer à la maison et rester engagé envers les changements que tu as dit que tu  feras dans ta vie.

 

• Cela coûte quelque chose d’éviter le magazine Playboy; Ca coûte beaucoup de contrôler tes yeux et tes pensées tous les jours.

 

• Cela coûte quelque chose d’envoyer ton enfant à l'école chrétienne afin que d'autres puissent lui enseigner Dieu; ça coûte beaucoup d'avoir des dévotions régulières de famille, complète avec
Papa conduisant des chants d'adoration et une prière sincère.

 

• Cela coûte quelque chose d’exiger que tes gamins s'habillent modestement; ça coûte beaucoup de les faire penser modestement et gentiment.

 

Ainsi où te tiens-tu ? Est-ce que tu es à l'aise?

As-tu une large tolérance du péché dans ta conduite ?

Es-ce que ton approche de Dieu t'a conduit à un haut niveau de mélange dans ta vie ?

 

Si oui, tu as probablement du mélange dans tes normes sexuelles et tu as probablement au moins une trace d'impureté sexuelle dans ta vie. Tu ne paieras pas le prix de la vraie obéissance comme
éviter la sensualité trouvée dans beaucoup de films d'Hollywood. Comme éviter de penser aux anciennes petites amies et à la femme charmeuse qui est au travail !

Comme entraîner tes yeux à se détourner des bikinis, des strings, des pulls qui mettent les poitrines en valeur, des tissus extensibles lissés et des femmes qui les portent.

 

 

Dieu est ton Père et il s'attend à ton obéissance. T’ayant donné l'Esprit Saint comme ta source de puissance, Il croit que Son ordre devrait être suffisant pour toi, de même que tu crois que ton
ordre devrait être suffisant pour tes gamins.

 

Le problème est que nous ne sommes pas à la recherche de l'obéissance. Nous sommes à la recherche de la pure excellence et Son ordre n'est pas suffisant. Nous repoussons, en répondant :
“Pourquoi devrais-je éliminer chaque trace ? C'est trop dur!”

 

Nous avons des églises sans nombre remplies d’hommes sans nombre encombrés par le péché sexuel, affaiblis par la basse qualité  des hommes qui ont des fièvres sexuelles suffisamment heureux pour aller aux réunions des promise
keepers mais trop maladif pour être des gardiens de promesse. Une bataille spirituelle pour la pureté continue dans chaque cœur et chaque âme. Les prix sont réels. L'obéissance est dure, exigeant l'humilité et la douceur, des éléments très rares effectivement.

 

On nous a parlé de James, un adolescent
respecté dans son groupe de jeunes, qui a refusé de promettre de rester sexuellement pur quand ont a insisté pour qu'il le soit : “Il y a trop de
situations imprévues là-bas pour moi pour faire une telle promesse,” a-t-il dit. James s'est retenu. Et toi ?

 

De Fred : QUI ES-TU, VRAIMENT ?

 

L'impureté sexuelle est devenue rampante dans l'église parce que nous avons ignoré le travail coûteux de l'obéissance aux normes de Dieu en tant qu’individus,  demandant trop souvent, “jusqu’ou puis-je aller et être toujours appelé un chrétien ?” Nous avons fait à la main une
image et pouvons même sembler sexuellement purs en autorisant nos yeux à jouer librement quand personne n'est autour de nous, en évitant le travail dur d'être sexuellement pur.

 

Depuis mes jours au collège, l'exemple d'un homme comme cela me sert toujours d’avertissement. Pendant mon année d'étudiant de première année à Stanford, je suis devenu nostalgique. Un copain de dortoir qui a grandi dans l'ombre de l'université m'a plaint et m'a invité à la maison de ses parents pour le dîner.

 

Ils étaient extrêmement riches et leur maison était étourdissante. Quelle grande soirée ! Non seulement j'avais mes premiers artichauts (qui me passionnent jusqu’à ce jour), mais sa mère était une hôte remarquablement plaisante et j'ai appris que le père, un homme d'affaires local proéminent, avait une haute position dans leur église et croyait à l'importance du temps de famille.

Quelques semaines plus tard, je m'asseyais dans la chaise d'un coiffeur quand le papa de mon ami est entré dans le magasin.

 

Étant un peu réservé, je n'ai rien dit et à cause de mes cheveux mouillés et du drap du coiffeur autour de mon cou, il ne m'a pas reconnu. En s'asseyant pour attendre son tour, il a ramassé un
magazine Playboy. J'ai été assommé! J'ai regardé pour voir s'il “lisait juste les articles,” mais il a immédiatement tourné à la double page, qu'il a tournée de travers pour la saisir dans sa gloire complète.

 

Est ce toi ? Il y a-t-il un côté secret, sombre à ton image chrétienne ?

 

Si tu es un adolescent, continue-tu des voyages  missionnaires en été, alors que tu continues à caresser toujours les seins d'une fille sur le siège arrière d'une voiture ?

 

Si tu es un mari, enseignes-tu le dimanche à l'école et es-tu actif dans un groupe d'hommes, alors que tu fantasmes jour et nuit sur des femmes nues ?

 

Qui es-tu, vraiment ?

 

Une recherche de la pure excellence est une approche insuffisante de Dieu, nous laissant vulnérable pour être pris piège après piège. Notre seul espoir c'est l'obéissance.

 

Si nous ne tuons pas chaque trace d'immoralité, nous serons capturés par notre tendance  masculine a tirer de la satisfaction sexuelle
et des niveaux chimique élevés par nos yeux. (Nous en discuterons en détail dans le chapitre suivant.) Mais nous ne pouvons pas nous occuper de notre masculinité jusqu'à ce que nous rejetions d'abord notre droit à mélanger les normes. Alors que nous demandons “Combien puis-je être saint ?” Nous devrions prier et engager un nouveau rapport avec Dieu, complètement en ligne avec Son appel à l'obéissance.



26/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres