Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

COMPRENDRE MATTHIEU 24

 Section 1 : Comprendre Matthieu 24

 

 

Dans cette section nous étudierons Matthieu 24, un passage qui est connu comme "l'enseignement du Mont des oliviers” parce que Jésus l'a donné à ses disciples pendant qu'ils étaient rassemblés sur le Mont des oliviers.

Nous commencerons dans Matthieu 24:3, où les disciples ont posé quelques questions clés à Jésus.

 

Alors qu'Il s'assoyait sur le Mont des oliviers, les disciples sont venus le voir en privé, en disant, “ Dis-nous quand ces choses arriveront, et quel sera le signe de ton avènement, et de la fin du monde.”

 

Dans les versets qui suivent celui-ci, notre Seigneur a donné des réponses que nous examinerons. La façon dont vous comprenez Ses réponses détermine ce que vous croyez au sujet des temps de la fin, la tribulation, l'antéchrist et le déroulement de tous les événements futurs.

 

Introduction à Matthieu 24

 

Après que les disciples aient posé leurs questions à Jésus dans Matthieu 24:3, Jésus répondit en parlant des faux chefs prétendant être le Christ,  des guerres,  des séismes,  des famines, des persécutions et des gens se détachant de la foi. Il a aussi parlé de l'Évangile étant prêché dans le monde, suivi par la destruction, la  tribulation et les gens qui seront enlevés.

 

Les chrétiens qui croient au point de vue Futuriste étudient les réponses de notre Seigneur et concluent que tous les événements énumérés vont arriver dans l'avenir, peu de temps avant la fin du monde.

 

Les Prétériste partiels (qui ont le même point de vue que les protetsants) en viennent à des conclusions radicalement différentes en étudiant Matthieu 24. Nous parcourerons avec vous  Matthieu 24, verset par verset, pour vous les expliquer, mais d'abord nous devons identifier clairement les questions que ses disciples ont posé a Jésus.

Comme Il s'asseyait sur le Mont des oliviers, les disciples sont venus à lui en privé, disant, “Dis-nous quand ces choses arriveront, et quel sera le signe de ton avènement, et de la fin du monde ?” (Matthieu. 24:3)

 

Certaines traductions (par ex., la King James) terminent ce verset avec la "fin du monde,” parce que le mot aion, qui est utilisé dans le grec original, peut être traduit comme "âge" ou "monde". En utilisant le terme "monde", les enseignants Futuristes ont tendance à résumer les questions posées par les disciples en une demande de renseignements sur la seconde venue de Jésus et de la fin du monde. Donc, quand Jésus donne Ses réponses dans les versets qui suivent, on pense que toutes Ses remarques sont des pensées sur la courte période menant jusqu'à la fin du monde.

  

Les enseignants prétéristes partiels commencent en notant que dans Matthieu 24:3, les disciples ont posé à Jésus pas seulement une question, mais trois.

 

Question 1 :

“ quand ces choses arriveront-elles?”

Question 2 :

“quel sera le signe de ton avènement ?”

Question 3 :

“quel sera le signe de la fin du monde ? ”

 

Reconnaître trois questions distinctes change radicalement notre façon de comprendre les réponses que Jésus donne dans les versets suivants. Nous verrons comment notre Seigneur répond d'abord à la première question dans Matthieu 24:4-28. Puis Il répond à la deuxième question dans Matthieu 24:29-35. Enfin, Il répond à la question à propos de la fin de l'âge (ou la fin du monde) dans Matthieu 24:36–25:46.

 

Question 1 :

“Quand Ces Choses Arriveront-elles ?”

 

La première question que les disciples ont posée à Jésus était, “Quand ces choses vont-elles arriver?” Avant que nous regardions la réponse de Jésus, nous devons identifier ce que sont “ces choses” dont les disciples parlaient.

 

Les chrétiens à qui on a enseigné le point de vue Futuriste croient tout de suite que “ces choses” font allusion aux événements qui précéderont la deuxième venue de Jésus et de la fin du monde. Nous en viendrons à une compréhension radicalement différente si nous lisons le contexte de ce passage de la Bible.

 

Matthieu 23 nous relate le jour où Jésus parlait dans le Temple à Jérusalem. D'abord, Il a conseillé aux foules et Ses disciples de prendre garde aux scribes et aux Pharisiens: 

Les Scribes et les Pharisiens sont assis dans la chaire de Moïse. Toutes les choses donc qu'ils vous diront d'observer, observez-les, et les faites, mais non point leurs œuvres : parce qu'ils disent, et ne font pas.  Car ils lient ensemble des fardeaux pesants et insupportables, et les mettent sur les épaules des hommes; mais ils ne veulent point les remuer de leur doigt. Et ils font toutes leurs œuvres pour être regardés des hommes; car ils portent de larges phylactères, et de longues franges à leurs vêtements. Et ils aiment les premières places dans les festins, et les premiers

Sièges dans les Synagogues; Et les salutations aux marchés; et d'être appelés des hommes, Notre maître! Notre maître!  Mais pour vous, ne soyez point appelés, Notre Maître; car Christ seul est votre Docteur; et pour vous, vous êtes tous frères. Et n'appelez personne sur la terre [votre] père; car un seul est votre Père, lequel est dans les cieux. Et ne soyez point appelés Docteurs : car Christ seul est votre Docteur. Mais que celui qui est le plus grand entre vous, soit votre serviteur. Car quiconque s'élèvera sera abaissé; et quiconque s'abaissera, sera élevé.  (Matthieu 23 2-12).

 

Ensuite en commençant dans Matthieu 23:13, Jésus s'est détourné de ses disciples et a dirigé Ses paroles directement vers ces chefs religieux. Nous pouvons détecter l'atmosphère de Son message en jetant un coup d'œil aux tout premiers mots de chaque verset qui suit :

Verset 13 :

“Mais malheur à vous, Scribes et Pharisiens hypocrites, ”

Verset 14 :

"Malheur à vous, Scribes et Pharisiens hypocrites,”

Verset 15 :

“Malheur à vous, Scribes et Pharisiens hypocrites,”

Verset 16 :

“Malheur à vous Conducteurs aveugles, ”

Jésus réprimandait les chefs religieux directement là dans leur Temple. Jetez un coup d'œil a ces quelques versets et saisissez l'intensité de Sa réprimande :

Verset 23 :

“Malheur à vous, Scribes et Pharisiens hypocrites;”

Verset 24 :

“Conducteurs aveugles,”

Verset 25 :

"Malheur à vous, Scribes et Pharisiens hypocrites,"

Verset 26 :

"Pharisien aveugle,"

Verset 27 :

"Malheur à vous, Scribes et Pharisiens hypocrites;"

Verset 29 :

"Malheur à vous, Scribes et Pharisiens hypocrites,"

 

Jésus poursuivit jusqu'à un point culminant dans lequel Il a déclaré un jugement sévère contre ces chefs religieux.

 

"Serpents, race de vipères! Comment éviterez-vous le supplice de la géhenne? 

 Car voici, je vous envoie des Prophètes, et des Sages, et des Scribes, vous en tuerez, vous en crucifierez, vous en fouetterez dans vos Synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville.  Afin que vienne sur vous tout le sang juste qui a été répandu sur la terre. ” (Matthieu. 23:33-36)

 

A ce moment là vous n'auriez pas voulu vous asseoir avec les scribes et les Pharisiens.

Alors que Jésus déclarait le jugement à venir, Il faisait allusion au sang de chaque personne juste, d'Abel à Zacharie. C'est significatif parce que dans la Bible hébraïque, Abel est dans le premier livre et Zacharie est dans le dernier livre. Donc, Jésus disait aux chefs religieux que la culpabilité du sang de chaque personne juste —  du début de leur Livre Saint jusqu'à la fin — retomberait sur eux et sur leur génération!

Le jugement avait été décrété!

 

Habituellement nous comprenons qu'une génération dure 40 ans (par ex., les hébreux ont errés dans le désert pendant 40 ans jusqu'à ce qu'une génération qui avait fait ce qui déplaisait à l'Éternel, ait été consumée). Ainsi si les mots de Jésus devaient se matérialiser littéralement, donc nous devrions nous attendre a ce que le jugement qu'Il a déclaré soit tombé sur ces chefs religieux qui écoutaient Ses paroles et sur ceux qui étaient autour d'eux pendant les 40 années suivantes.

Dans Matthieu 23, Jésus a continué à parler plus spécialement de la façon dont ce grand jugement devait se produire. Dans les versets 37 et 38, Il s'est écrié :

 

 Jérusalem, Jérusalem, qui tues les Prophètes, et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez point voulu!  Voici, votre maison va devenir déserte.

 

Jésus a déclaré ces paroles étant debout dans le Temple à Jérusalem. Il a crié aux scribes et aux Pharisiens, en disant que la destruction s'abattrait sur leur ville et leur Temple.

  

Jean Chrysostome

Donc maintenant une punition est fixée, celle qui apporte la terreur extrême et implique le renversement de la ville entière. (Ancien Commentaire chrétien, 2002, Ib : p. 184)

 

Le Jugement Réalisé en l'an 70.

 

Les paroles de Jésus se sont-elles réalisées ? Eh bien, elles ont dû se réaliser en l'an 70 parce que Jésus a fait Sa déclaration autour de l'an 30. Historiquement, quelque chose  s'est-il passé ? Oui, en l'an 70 Jérusalem a été détruite. Au cours des 40 années après que Jésus a déclaré le jugement, 20,000 soldats romains, sous l'ordre du général Titus, ont entouré la ville et coupé toutes les approvisionnements d'aliments pendant quatre mois donc les gens mourraient de faim. Alors les soldats sont entrés dans la ville et ont impitoyablement tué plus d'un million de Juifs. Les soldats ont mis le feu au Temple et ont emmené captifs 97,000 Juifs.

 

Flavius Josèphe, Josèphe : les oeuvres Complètes. Traduit par Guillaume Whiston (Nashville, TN : Éditions Thomas Nelson, 1998), la guerre des Juifs, vi:ix:3.

  

En ces temps-là la population juive a été décimée. Historiquement, ont connaît peu de choses sur la vie des Juifs durant les 60 ans suivants. Ce n'est qu'après J.C que c'est arrivé

 

Vers 130-135 ils ont commencé à se rassembler avec assez de force pour tenter une dernière rébellion contre Rome. Puis  après trois ans de lutte, les  Romains ont été en mesure d'écraser cette rébellion tuant 580,000 Juifs et Israël n'a plus  été reconnu comme une nation (jusqu'en 1948).

C'était aussi en ce temps-là que le commandant romain (Titus) a ordonné que le Temple à Jérusalem soit démoli si bien que chaque pierre a été emportée et le terrain sur lequel le Temple s'élevait a été labouré entièrement. Le Temple a été détruit complètement, comme Jésus l'avait  prédit. *

 * le Mur Occidental d'aujourd'hui (aussi appelé le Mur des lamentations) à Jérusalem n'a jamais été une partie du Temple qui existait  du temps de Jésus. C'était une partie du parapet que le roi Hérode a construit autour du Temple.

(La guerre des Juifs, 1998 : vi:viii:5)

 

Les Historiens ont un bon nombre de documents à partir de cette période qui nous donnent des renseignements sur la destruction du Temple et de Jérusalem. Pourtant, la plupart de nos renseignements viennent de Josèphe, un historien juif (pas le chrétien) qui a été employé par le gouvernement romain pendant ce temps pour regarder et rapporter ce qui a vraiment eu lieu. Concernant la guerre et la destruction de Jérusalem, Josèphe a écrit beaucoup de choses, y compris la chose suivante :

Quand ils [les soldats romains] sont venus aux maisons pour les piller, ils ont trouvé à l'intérieur des familles entières de morts... ceux qui  moururent par la famine; ils ont été horrifiés  alors en voyant ça et sont sortis sans rien toucher. Mais bien qu'ils aient eu cette compassion pour ceux qui furent détruits de cette manière, cependant ils n'avaient pas eu la même pour ceux qui étaient toujours vivants, alors ils ont poursuivis tous ceux qu'ils ont rencontré et ont obstrué mêmes les ruelles avec leurs morts et ont fait couler le sang dans toute la ville, à un tel degré que le feu de beaucoup de maisons fut éteint par le sang de ces hommes. (La guerre des Juifs, 1998 : vi:viii:5)

 

Cela vaut la peine de lire tous les écrits de Josèphe sur la chute de Jérusalem. Ce qui est si stupéfiant  de leur part est que manifestement  quelquefois mot pour mot — ils ont réalisé la prophétie de Jésus dans Matthieu 23 et 24. Les écrits de Josèphe sont disponibles dans la plupart des librairies chrétiennes ou bibliothèques et on peut y accéder librement sur beaucoup de sites Internet.

 

John Wesley

Cela a été le plus exactement réalisé : car après que le temple est été brûlé, Titus, le général romain, a ordonné que ces mêmes fondations soient arrachées; après que la terre sur laquelle il s'élevait a été labourée par Turnus Rufus... cette génération d'hommes vivant maintenant ne passera pas jusqu'à toutes ces choses soient accomplies — l'expression implique qu'une grande partie de cette génération soit décédée, mais pas entièrement. Juste comme cela s'est passé; car la ville et le temple ont été détruits trente neuf ou quarante ans après.

Notes d'explication en anglais sur le Nouveau Testament : http://www.preteristarchive.com/

 

Eusèbe de Césarée

Ces choses sont arrivées dans la deuxième année du règne de Vespasien [an 70], dans la conformité exacte avec la prédiction prophétique de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ.            (L'Histoire de l'Église, 1965, III:7)

 

Le Contexte de Matthieu 24

 

Nous parlerons de la destruction de Jérusalem et du Temple plus en détail plus tard, mais ici nous notons le contexte dans lequel Matthieu 24 commence.

 

Nous savons que dans les manuscrits grecs originaux du Nouveau Testament il n'y a aucune interruption entre deux chapitres. Matthieu 23 s'écoule directement dans Matthieu 24.  Matthieu 24:1 continue à dire :

Jésus sortait et s'en allait du Temple, ses Disciples s'approchèrent de lui pour lui faire remarquer les bâtiments du Temple. Et Il leur dit, “Voyez-vous bien toutes ces choses? En vérité je vous dis, qu'il ne sera laissé ici pierre sur pierre qui ne soit démolie.” (Matthieu. 24:1-2)

Après avoir répété que le Temple serait démoli complètement, Jésus a fuit le Temple avec Ses disciples.

 Alors le verset suivant commence en disant:

 Puis s'étant assis sur la montagne des oliviers,  (Matthieu. 24:3)

 

Où est la montagne des oliviers ? C'est la colline juste à l'extérieur du mont du Temple à Jérusalem. Comme Jésus s'est assis avec Ses disciples, ils regardaient en direction du Temple dont ils venaient juste de sortir *

* c'est confirmé dans  Marc 13, où le Discours sur le mont des oliviers vis-à-vis du Temple, est aussi relaté, mais là on nous dit spécialement dans le verset 3 que Jésus et les disciples faisaient face au Temple quand ils ont posé leur première question.

 

Mettez-vous dans la peau des disciples. Si vous vous étiez assis là avec Jésus, qu'auriez-vous demandé ? Au premier plan des esprits des disciples il y avait le jugement que Jésus venait de décréter sur Jérusalem et le Temple.

 

Les disciples ont demandé : “dis-nous, quand ces choses arriveront-elles ?”

 

Ils demandaient : “Quand Jérusalem et le Temple seront-ils détruits ?”

 

Comme nous avons mentionné plus tôt, les enseignants Futuristes supposent que les disciples posaient des questions sur la fin du monde. Pourtant, ce n'est qu’à la troisième question qu'ils ont demandée à Jésus a propos de la fin. La raison pour laquelle ils ont posé la question sur la fin en même temps qu'ils ont posé la question sur le Temple qui allait être détruit était que dans leurs esprits juifs ce que Jésus avait juste prédit était si cataclysmique qu'ils ont du se demander si ce ne serait pas la fin du monde. Ils ont été choqués à la pensée que le saint Temple de Dieu allait être détruit. Comment la vie pourrait-elle continuer sans cela ? Est-ce que cela pourrait peut-être coïncider avec la fin du monde ? Sinon, quand cela se produirait-il ?

 

Nous examinerons les réponses de notre Seigneur à la deuxième et troisième question plus tard. Ici nous devons nous rendre compte que la première question que les disciples ont demandé à Jésus était, “Quand ces choses — Jérusalem et le Temple—seront-ils détruits ?”

 

Charles Spurgeon

 Les disciples se sont renseignés d'abord sur le temps de la destruction du temple....

(L'Évangile du Royaume, 1974, p. 212)

 

En une Génération

 

Comme nous continuons à étudier les réponses de notre Seigneur, gardez à l'esprit les limites de Son temps. Jésus a dit que Jérusalem et le Temple seraient détruits en une génération. Il a répété cette limite de temps dans Matthieu 24:34, en disant :

 

“Vraiment je vous dis, cette génération ne passera point, que toutes ces choses ne soient arrivées. ”

 

Pouvons-nous accepter ces paroles de Jésus littéralement ? Oui! Les enseignants Futuristes voient tous les événements que Jésus a prophétisé dans Matthieu 24 se produirent non pas en l'an 70, mais environ 2,000 ans plus tard, dans notre avenir. Donc, ils ne peuvent pas accepter la limite de temps de cette génération que Jésus a déclarée dans deux passages séparés (Matthieu. 23:36 et Matthieu. 24:34). Certains enseignants Futuristes expliqueront leur position en redéfinissant le mot "génération" pour signifier "la race" et d'où, ils peuvent dire que la race du peuple juif ne décédera pas avant la fin du monde. D'autres prétendent que la génération dont Jésus parlait était la génération qui verra tous les événements de la fin énumérés dans Matthieu 24:4-33—cette génération ne passera point jusqu'à ce que Jésus revienne. Nous croyons que Jésus savait exactement ce qu'Il disait. Tout ce qui a été prophétisé entre Matthieu 23:36 et Matthieu 24:34 est survenu exactement comme Jésus l'a déclaré, pendant la génération qui était vivante quand Jésus a déclaré ces paroles. C'est ce que nous vous montrerons dans les pages suivantes.

 

Origène

Je défie n'importe qui de prouver que ma déclaration est erronée si je dis que la nation juive entière a été détruite en moins d'une génération entière plus tard à cause des souffrances qu'ils ont infligées à Jésus. Car il y a eu, je crois, quarante-deux ans à partir du temps où ils ont crucifié Jésus jusqu'à la destruction de Jérusalem. (Origène Contre Celse, 1660, IV:XXII)

 

Jésus donne Sa réponse à la première question dans Matthieu 24:4-28. Nous n'avons pas choisi au hasard ces versets comme versets dans lesquels Jésus répond à la première question des disciples. Alors que nous poursuivons, nous vous montrerons les ruptures claires données dans le contexte de Matthieu 24. Aussi, nous examinerons plus tard Luc 21 et Marc 13, qui racontent aussi le Discours sur le mont des oliviers, mais ne laisse aucun doute que l'on a répondu à la première question dans ces versets. Maintenant examinons  verset par verset la réponse de notre Seigneur à la question concernant le temps ou Jérusalem et le Temple seront détruits.

 

Matthieu 24:4-5 : Beaucoup prétendront être le Christ

 

“Et Jésus répondant leur dit : Prenez garde que personne ne vous séduise.  Car plusieurs viendront en mon Nom, disant : je suis le Christ : et ils en séduiront plusieurs.”

 

Les chrétiens qui ont entendu seulement le point de vue Futuriste placent tout de suite ces mots de Jésus dans l'avenir, peu de temps avant la fin du monde. Ils cherchent un méchant chef ou plusieurs chefs qui commenceront à réclamer qu'ils sont le Christ.

 

C'est la première erreur que nous devons corriger. Jésus répondait à la question concernant le moment ou Jérusalem et le Temple seraient détruits. Cet événement est arrivé en l'an 70, dans les 40 ans du temps dans lequel Jésus l'a prophétisé. Jésus a dit à Ses disciples que bientôt beaucoup de personnes viendraient en prétendant être le Christ. Pour que les paroles de Jésus soient réalisées, ces imposteurs auraient dû venir dans le premier siècle.

 

Est-ce arrivé historiquement ? Oui. Directement après la mort de Jésus, beaucoup de chefs sont survenus en captivant les cœurs du peuple juif. Cela peut sembler difficile pour nous de comprendre aujourd'hui, mais nous devons avoir à l'esprit la culture de ces jours là. Le peuple juif cherchait désespérément un Messie — quelqu'un pour les libérer de la domination romaine. Leur espoir et une grande partie de leur système religieux était fondés sur un Messie qui allait venir. Quand Jésus est mort, beaucoup de Ses disciples ont renoncé à croire qu'Il était le Messie. D'autres chefs sont vite survenus, en entraînant de grand groupe d'admirateurs.

 

Eusèbe de Césarée

Après que le Seigneur a été pris dans le ciel les démons présentent un certain nombre d'hommes qui ont prétendu être Dieux. (L'Histoire de l'Église, 1965, II:13)

 

Bède le Vénérable

Car beaucoup sont venus, quand la destruction planait sur Jérusalem, en disant qu'ils étaient des Christs. (Cité dans la Chaîne de d'or de Saint Thomas d’Aquins 1956)

 

John Wesley

Et, effectivement, jamais autant d'imposteurs ne sont apparus dans le monde que quelques années avant la destruction de Jérusalem, sans doute parce que c'était le temps où les Juifs en général se sont attendus au Messie.

Voir notes d'explication en anglais sur le Nouveau Testament: http://www.ccel.org/ccel/wesley/notes.i.ii.xxvi.html

  

Charles Spurgeon

 Un grand nombre d'imposteurs se sont présenté avant la destruction de Jérusalem, criant qu'ils étaient l'oint de Dieu...(L'Évangile du Royaume, 1974, p. 213)

 

Matthieu 24:6-7 :

Les guerres et les rumeurs de guerre

 

“Et vous entendrez des guerres et des bruits de guerres; [mais] prenez garde que vous n'en soyez point troublés ; car il faut que toutes ces choses arrivent; mais ce ne sera pas encore la fin.  Car une nation s'élèvera contre une autre nation, et un Royaume contre un autre Royaume;”

 

Il y a environ 2,000 ans quand Jésus s'asseyait sur le Mont des Oliviers, Il a  prophétisé qu'il y allait y avoir des guerres dans l'avenir. Il est intéressant de savoir qu'il n'y avait aucun signe “de guerres et de bruits de guerres” quand Jésus l'a prophétisé. Le pouvoir de Rome semblait être ferme, fort, irrésistible et permanent. Historiquement, cette période est appelée Pax Romana, c'est-à-dire “la Paix romaine.” Évidemment, les ennemis de Rome n'auraient pas parlé de ce temps si gracieusement, mais Rome était sans doute établie dans cette région du monde. C'était en ce temps-là que Jésus a prophétisé sur les guerres a venir.

 

La prédiction de Jésus s'est-elle matérialisée dans cette génération ? Effectivement, les guerres ont commencé à éclater partout dans l'empire. Les Juifs ont vécu dans la peur constante, avec 50,000 Juifs tués à Séleucie et 20,000 dans Césarée. Alors en l'an 66, 50,000 Juifs ont été tués à Alexandrie. Dans une période de 18 mois, quatre empereurs à Rome ont été assassinés violemment. La guerre civile a éclaté dans la ville de Rome. C'était un temps de grande agitation et il y avait des rumeurs constantes de nouvelles rébellions.

 

 Flavius Josèphe, Josèphe : les Travaux Complets. Traduit par Guillaume Whiston (Nashville, TN : Éditions Thomas Nelson, 1998), la guerre des Juifs, ii:xviii.

 

 Matthieu 24:7 : Les Famines

 

"Et il y aura des famines, en divers lieux."

Les famines se sont-elles produites pendant la génération des disciples ?

 

Dans Actes 11 on nous parle de la "grande famine.”

Et l'un d'eux, nommé Agabus, se leva, et déclara par l'Esprit, qu'une grande famine devait arriver dans tout le monde; et, en effet, elle arriva sous Claude César.(Actes 11:28)

 

La famine était si sévère dans la région de Judée que nous pouvons lire a deux endroits dans le Nouveau Testament où les Chrétiens ont pris des offrandes pour recueillir de l'argent pour les croyants qui  là subissaient :

Et les disciples, chacun selon son pouvoir, déterminèrent d'envoyer [quelque chose] pour subvenir aux frères qui demeuraient en Judée. Ce qu'ils firent aussi, l'envoyant aux Anciens par les mains de Barnabas et de Saul. (Actes 11:29-30)

Touchant la collecte qui se fait pour les Saints, faites comme j'en ai ordonné aux Églises de Galatie. C'est que chaque premier jour de la semaine, chacun de vous mette à part chez soi, ce qu'il pourra assembler suivant la prospérité [que Dieu lui accordera], afin que lorsque je viendrai, les collectes ne soient point à faire.   Puis quand je serai arrivé, j'enverrai ceux que vous approuverez par vos Lettres pour porter votre libéralité à Jérusalem. (1 Cor 16:1-3).

 

L'historien Josèphe a écrit sur la dévastation de cette époque. :

 Leur alimentation faisait pitié et le spectacle était digne de larmes.

Les plus forts prenaient plus que leur part, les faibles gémissaient.

La famine, certes fait disparaître tous les sentiments, mais elle ne détruit rien autant que la honte. Ce qui en d’autres circonstances provoquera la gêne est alors objet de mépris.

C’est ainsi que des femmes arrachaient la nourriture de leurs maris, des fils, celle de leurs pères et, chose la plus pitoyable de toutes, des mères à leurs tout-petits, et elles n’hésitaient pas, tandis que leurs chéris se flétrissaient dans leurs bras, à les priver des gouttes vivifiantes.

Mais, même en se nourrissant ainsi, ils ne passaient pas inaperçus :

Partout les brigands surgissaient pour disputer leur proie à ces malheureux. Quand ils voyaient, en effet, une maison fermée, c’était le signe que les gens à l’intérieur prenaient leur repas. Aussitôt, enfonçant la porte, ils se précipitaient à l’intérieur et peu sans fallait que, leur pressant la gorge, ils ne fissent ressortir les bouchées. Des vieillards qui ne voulaient pas lâcher leur nourriture étaient roués de coups, les femmes qui cachaient ce qu’elles avaient dans la main étaient traînées par les cheveux. Il n’y avait pas de pitié ni pour les cheveux blancs, ni pour les bébés :

Ils soulevaient les petits enfants qui s’agrippaient à leur morce2au et les faisaient lâcher prise en les jetant au sol d’une secousse.

(La guerre des Juifs, 1998 : v:x:3)

 

Étant au courant de cette famine et de la destruction de Jérusalem a venir, Jésus a dit aux femmes de Jérusalem :

“ Filles de Jérusalem, ne pleurez point sur moi, mais pleurez sur vous-mêmes, et sur vos enfants.  Car voici, les jours viendront auxquels on dira : bienheureuses sont les stériles, et celles qui n'ont point eu d'enfant, et les mamelles qui n'ont point nourri !” (Luc 23:28-29)

 

Eusèbe de Césarée

De son temps [Claude César], la famine est descendue sur le monde entier, un fait que des auteurs dont le point de vue est radicalement différent du notre ont rapporté dans leurs histoires

(L’Histoire de l'Église, 1965, II:8)

 

Matthieu 24:7 : Les tremblements de terre

 

“Et des tremblements de terre en divers lieux.”

 Non seulement la terre a tremblé  quand Jésus est mort sur la croix (Matthieu. 27:51-52) et de nouveau quand Il est ressuscité d'entre les morts  (Matthieu.28:2), mais l'histoire nous dit que les quelques années juste avant la chute de Jérusalem en  l'an 70 étaient une période d'activité sismique exceptionnellement élevée. Le séisme le plus connu était la destruction de Pompéi en l'an 63. Les auteurs de la période nous parlent aussi du séisme à Crète, à Smyrne, à Milet, à Chio, à Samos, à Laodicée, à Hiérapolis, à Campanie, à Colosse, à Rome et en Judée.

 

Matthieu 24:8 : Les Douleurs aiguës de la Naissance

 

“Mais toutes ces choses sont simplement le début des douleurs aiguës de la naissance.”(Traduit tel quel)

C'est courant aujourd'hui pour les gens formés au point de vue  Futuriste de regarder des désastres naturels contemporains et prétendre qu'ils sont des signes du retour imminent de Jésus, mais ce n'est pas ce que Jésus a dit. Il était très clair que ces signes arriveraient dans cette génération; et de plus, ils ne seraient pas les signes de la fin du monde mais “simplement le début des douleurs aiguës de la naissance.” Ces douleurs aiguës de la naissance devaient précéder la destruction de Jérusalem et du Temple.

 

Jean Chrysostome

Il parle des préludes aux problèmes des Juifs. “Tout cela n'est que le début des douleurs aiguës de la naissance,” c'est-à-dire des problèmes qui leur arriveront. (L'Ancien Commentaire chrétien, 2002, Ib : p. 190)

 Voir également l'article :

  

https://le-sentier-des-justes.blog4ever.com/blog/lire-article-425325-2931229-les_catastrophes_naturelles_sont_elles_un_jugement.html




01/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres