Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

Les distractions

Les Pharisiens arrivèrent et commencèrent à discuter avec Jésus pour lui tendre un piège. Ils lui demandèrent de montrer par un signe miraculeux qu'il venait de Dieu. Jésus soupira profondément et dit : " Pourquoi les gens d'aujourd'hui réclament-ils un signe miraculeux ? Je vous le déclare, c'est la vérité : aucun signe ne leur sera donné ! Puis il les quitta, remonta dans la barque et partit vers l'autre côté du lac. Marc 8:11-13, BFC

 

"Je n'arrive à rien faire. Je passe la plupart de mon temps à juste éteindre les incendies."

 

Ces mots vous semblent-ils  familiers ? Ces petits "feux" peuvent nous détourner de l'accomplissement de nos objectifs majeurs. Ils semblent prendre tout notre temps, et à la fin, nous nous rendons compte que nous n'avons pas fait de progrès significatifs de toute la journée.

 

Jésus était familier avec les distractions. Les disciples le cherchaient alors qu'il était dans le désert pour prier son Père. Les foules le pourchassaient et le suppliaient pour recevoir des guérisons ou du pain. Sa famille arrivait à l'improviste. Souvent Jésus consentait à la demande des personnes. En effet, une grande partie du ministère de Jésus était centré sur la satisfaction des besoins réels des populations. Il a volontairement fourni de la nourriture, la guérison et le pardon. Ce qui pouvait sembler être distractions étaient, en fait, des éléments essentiels du ministère de Jésus.

 

Pourtant, il y a eu des moments où Jésus a catégoriquement refusé d'être interrompu. Quand les pharisiens demandèrent des signes après avoir été témoins d'innombrables miracles, Jésus dit simplement non. Certes, les pouvoirs de Jésus étaient sans limites. Il aurait donné suite aux demandes des Pharisiens. Mais Jésus avait fixé des limites à son ministère. Il est venu pour les malades et les prisonniers. Il est venu pour les pauvres et les faibles. Il est venu pour ceux qui croiraient. Sachant que son ministère sur la terre avait peu de temps, il s'est concentré sur les activités qui se sont révélées fructueuses.

 

Avons-nous la volonté de ne pas perdre de vue l'essentiel ? Sommes-nous capables de dire non à des activités qui se révéleront infructueux ou des gens qui sont simplement une distraction ? Dans le même temps, sommes-nous sensibles aux petites interruptions de la journée qui sont vraiment partie de notre vocation ? Les choix qui s'offrent à nous obligent une sagesse qui ne vient que de Dieu.



02/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 233 autres membres