Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

LES MEMBRES PARTAGENT LA RESPONSABILITÉ

 

Enfin, cinquièmement : puisque l'église est une famille, chaque membre a des responsabilités distinctes vis à vis des autres. Et chaque membre exerce ses responsabilités pour le bénéfice de toute la famille.

Prenons le cas d'une famille humaine. Chaque personne a une responsabilité différente. L'on ne demande pas aux enfants d'aller au travail, n'est-ce pas ? L'on ne demande pas aux parents d'obéir aux enfants. Chacun a un rôle précis : le père, la mère, les enfants, et le nouveau-né. Et tous travaillent ensemble pour le bien-être de la famille.

Eh bien, c'est pareil dans la famille de Dieu. Regardons ensemble 1 Jean 2:12,13 "Je vous écris, petits enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de son nom. Je vous écris, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le Malin. Je vous ai écrit, jeunes enfants, parce que vous avez connu le Père."

Remarquez que Jean utilise le langage de la famille. Il parle aux pères, aux jeunes gens, et aux enfants. Il leur parle de choses différentes.

Nous voyons donc ici que dans la maison de Dieu il y a un ordre. Chaque membre a la responsabilité de fonctionner d'une façon bien précise. Dans le cadre du Corps, chaque membre a une fonction : les yeux, les oreilles, les mains -- tous fonctionnent. Mais ici, nous voyons le fonctionnement dans le cadre de la famille de Dieu. A mon sens, dans la l'église, chacun doit porter sa responsabilité. Si chaque membre ne le fait pas, alors l'église est déformée, elle n'est plus la famille de Dieu.

Pensez à une famille humaine. Dans une famille dysfonctionnelle, les membres ne portent pas chacun leur propre responsabilité. Le père néglige ses enfants ou alors il profite d'eux. Il n'enseigne pas ses enfants. Il ne les guide pas et ne les conseille pas. Les pères dysfonctionnels ne font pas ces choses.

Souvent, la mère ne fait pas non plus son travail. Peut-être que s'occupe trop du père et n'a donc pas assez de temps pour les enfants. Les enfants dans une telle famille se rebellent contre leurs parents. Ils prennent autorité dans la maison. Ils sont insolents. Par conséquent, il y a un déséquilibre dans la famille.

Eh bien, dans la famille de Dieu, il y en a qui sont comme des pères. Ce sont les frères plus âgés qui connaissent le Seigneur depuis plus longtemps. C'est leur rôle et leur responsabilité de conseiller les jeunes frères et d'être un exemple pour eux. Ils apportent de la sagesse dans l'église. Et je vous le dis, dans une famille, ces responsabilités ne découlent pas d'un poste qui est à remplir. Elles découlent de la vie. C'est tout à fait organique, vital, ça découle d'une relation vitale.

Malheureusement, puisque beaucoup d'entre nous sommes issus d'un enseignement au sein de l'église institutionnelle, nous avons dû passer des heures assis sur un banc à écouter des sermons. Nous sommes devenus si passifs que les pères ne remplissent pas leur rôle au sein de l'église. Ils ne reconnaissent même pas leur utilité. Mais dans l'église du Nouveau Testament, les pères dispensent de la sagesse aux jeunes hommes et leur fournissent un exemple de comportement.

Les mères enseignent la sagesse aux jeunes femmes, leur apprennent à être de bonnes femmes et de bonnes mères. A ce sujet, regardons 1 Timothée 5 et Titus 2:3-4 : "Dis que les femmes âgées doivent [...] apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants."

Les enfants apportent du zèle dans l'église. Les jeunes hommes apportent de la vigueur et de la force. Mais ils ont besoin de la stabilité des plus anciens. Chacun apprend quelque chose de l'autre. Le nouveau-né a besoin de soins. Ils ont besoin que quelqu'un s'occupe d'eux. Spirituellement, quelqu'un doit leur donner à manger, changer leur couches, les laver.

Tragiquement, les institutions que nous fréquentons et qui portent le nom d'"église", ne sont pas des familles.

Existe-t-il des églises qui vivent de cette façon ? Bien sûr. Mais on ne peut pas vivre en famille dans la structure de l'église contemporaine, parce que la structure institutionnelle empêche la nature familiale de l'église de s'exprimer. L'église ne peut réellement exprimer cette dimension que lorsqu'elle s'affranchit de ces organismes.

Je résumerais ainsi : l'église, telle qu'elle est dans le Nouveau Testament, est une famille. De ce fait, elle propose l'interdépendance, plutôt que l'indépendance. L'unité plutôt que la fragmentation. La participation au lieu du spectacle. Le contact plutôt que l'isolement. Le corps plutôt que l'institution. Les relations plutôt que le programme. Les liens plutôt que l'indifférence.

C'est regrettable, mais les institutions qui nous entourent et qui fonctionnent comme des familles déséquilibrées sont acceptées comme étant normales. Et nous avons le sentiment que "Eh bien, on n'y peut rien, il n'existe rien d'autre". Ces institutions empêchent à de véritables relations familiales de se développer.

Mais le fait est que le Seigneur suscite à travers le monde entier de petits groupes de personnes qui se rassemblent comme une famille. Et c'est eux qui vivent ce que le Nouveau Testament décrit comme la maison, ou la famille de Dieu.



24/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 232 autres membres