Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

Question 3 :“En ce qui concerne la Fin de l’Âge (du Monde) ?”


 

La troisième question que les disciples ont posée se rapporte à la fin de l’âge (Matthieu 24 :3). Comme nous avons mentionné plus tôt, le mot grec pour l’âge, aion, est traduit dans quelques versions de Bible par « monde » et, donc, on peut comprendre que les disciples posaient une question sur la fin du monde. Dans la discussion suivante nous utiliserons le terme « âge », mais la fin de l’âge sera sans doute la fin du monde comme nous le savons.

 

Jésus Répond à la Troisième Question

 

Jésus a répondu à la troisième question des disciples dans Matthieu 24 :35–25 :46. Les chrétiens qui ont une édition lettres rouge de la Bible (qui est une édition où tous les mots de Jésus sont imprimés en rouge) remarqueront que dans Matthieu 24 :35–25 :46  toutes les paroles de Jésus sont en rouge. C’est un long discours dans lequel Jésus répond à la question sur la fin de l’âge.

 

Nous irons de verset en verset, mais d’abord il est important d’identifier comment nous savons que Matthieu 24 :35 est le moment où Jésus commence à répondre à la troisième question. Nous n’avons pas choisis arbitrairement le verset par lequel Il a commencé, mais un examen rapide des Saintes Écritures révèle que c’est, effectivement, là où Jésus a commencé à parler de la fin de l’âge. Permettez-nous de vous l’expliquer.

 

Nous avons déjà étudié Matthieu 24:34, où Jésus a dit que tout ce qui précédait ce verset arriverait dans cette génération. Il faisait une rupture remarquable à un endroit raisonnable pour que nous puissions voir comment les événements après Matthieu 24 :34 pourraient arriver à une date ultérieure, dans une génération ultérieure. De plus, nous pouvons remarquer le verset suivant, où Jésus commence à répondre à la troisième question :

« Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point ».  

 

 Jésus a insisté sur le fait que Ses paroles se réaliseront certainement, mais Il fait aussi une déclaration sur la fin des choses (le ciel et la terre passeront). C’est ce que les disciples ont demandé dans leur troisième question : « quant est-il de la fin de l’âge (le monde) ? »

 

Finalement, nous pouvons savoir que c’est là où Jésus a commencé à répondre à la troisième question parce qu’Il commence à parler du « jour et de l’heure » :

 

“Or quant à ce jour-là, et à l’heure, personne ne le sait ; non pas même les Anges du ciel, mais mon Père seul.” (Matthieu. 24 :36)

 

Quand la Bible utilise la terminologie “le jour et l’heure,” ou “le  Grand Jour,” ou “le dernier jour,” ou dans quelques contextes “le jour,” il fait allusion au jour du Jugement dernier et pas seulement n’importe quel jour d’un Jugement , mais le grand jour final du Jugement dernier quand Dieu appellera tous les gens pour leur demander des comptes à la fin du monde par exemple,

Matthieu 7:22 :

Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur ! Seigneur ! N’avons-nous pas prophétisé en ton Nom ? Et n’avons-nous pas chassé les démons en ton Nom ? Et n’avons-nous pas fait plusieurs miracles en ton Nom ?

 

Luc 10:12 :

Et je vous dis, qu’en cette journée-là ceux de Sodome seront traités moins rigoureusement que cette ville-là.

Jean 6:39 :

Et c’est ici la volonté du Père qui m’a envoyé, que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. 

Jean 12:48 :

Celui qui me rejette, et ne reçoit point mes paroles, il a qui le juge : la parole que j’ai annoncée, sera celle qui le jugera au dernier jour.

Romains. 2:16 :

[Tous, dis-je, donc seront jugés] au jour que Dieu jugera les secrets des hommes par Jésus-Christ, selon mon Evangile. 

1 Corinthiens. 1:8 :

 Qui aussi vous affermira jusqu’à la fin, pour être irrépréhensibles en la journée de notre Seigneur Jésus-Christ. 

1 Corinthiens. 3:13 :

L’œuvre de chacun sera manifestée ; car le jour la fera connaître, parce qu’elle sera manifestée par le feu ; et le feu éprouvera quelle sera l’œuvre de chacun.  

1 Corinthiens. 5:5 :

Qu’un tel homme soit livré à Satan, pour la destruction de la chair ; afin que l’esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus. 

 Philippiens. 1:6 :

Etant assuré de cela même, que celui qui a commencé cette bonne œuvre en vous, l’achèvera jusqu’à la journée de Jésus-Christ

 Philippiens. 1:10

Afin que vous discerniez les choses contraires, pour être purs et sans achoppement jusqu’à la journée de Christ ; 

2 Thessaloniciens. 1:10

Quand il viendra pour être glorifié en ce jour-là dans ses saints, et pour être rendu admirable en tous ceux qui croient ; parce que vous avez cru le témoignage que nous vous en avons rendu.  

2 Timothée. 1:18

Le Seigneur lui fasse trouver miséricorde envers le Seigneur en cette journée-là ; et tu sais mieux [que personne] combien il m’a rendu de services à Ephèse.

2 Timothée 4:8

Au reste, la couronne de justice m’est réservée, et le Seigneur, juste juge, me la rendra en cette journée-là, et non seulement à moi, mais aussi à tous ceux qui auront aimé son apparition.

Hébreux. 10:25

Ne quittant point notre assemblée, comme quelques-uns ont accoutumé [de faire], mais nous exhortant [l’un l’autre ; et] cela d’autant plus que vous voyez approcher le jour. 

2 Pierre 3 :10,12 (Osterwald)

Or, le jour du Seigneur viendra comme un larron dans la nuit; en ce temps-là les cieux passeront avec fracas, et les éléments embrasés seront dissous, et la terre, avec les œuvres qui sont en elle, sera entièrement brûlée. Puis donc que toutes ces choses doivent se dissoudre, quels ne devez-vous pas être par la sainteté de votre conduite et votre piété, Attendant, et hâtant la venue du jour de Dieu, dans lequel les cieux enflammés seront dissous, et les éléments embrasés se fondront ?

Jude 1:6.

Et qu’il a réservé sous l’obscurité, dans des liens éternels, jusqu’au jugement de la grande journée, les Anges qui n’ont pas gardé leur origine, mais qui ont abandonné leur propre demeure; 

 

Ce jour du grand Jugement final est le thème du reste de Matthieu 24 et de tout Matthieu 25. Jésus compare le grand jour du Jugement dernier avec le jugement du déluge de Noé (Matthieu 24:37-39)

Mais comme il en était aux jours de Noé, il en sera de même de l’avènement du fils de l’homme. Car comme aux jours avant le déluge [les hommes] mangeaient et buvaient, se mariaient, et donnaient en mariage, jusqu’au jour que Noé entra dans l’arche ;  Et ils ne connurent point que le déluge viendrait, jusqu’à ce qu’il vint, et les emporta tous ; il en sera de même de l’avènement du Fils de l’homme. 

deux hommes dans le champ et deux femmes au moulin (Matthieu. 24:40-41)

Alors deux [hommes] seront dans un champ ; l’un sera pris, et l’autre laissé. Deux [femmes] moudront au moulin, l’une sera prise, et l’autre laissée,

Un voleur entrant dans la nuit (Matthieu 24:42-44),

Veillez donc ; car vous ne savez point à quelle heure votre Seigneur doit venir.  Mais sachez ceci, que si un père de famille savait à quelle veille de la nuit le larron doit venir, il veillerait, et ne laisserait point percer sa maison. C’est pourquoi, vous aussi tenez-vous prêts ; car le Fils de l’homme viendra à l’heure que vous n’y penserez point. 

Un maître revenant pour demander à ses domestiques une comptabilité (Matthieu. 24:45-51)

Qui est donc le serviteur fidèle et prudent, que son maître a établi sur tous ses serviteurs, pour leur donner la nourriture dans le temps qu’il faut ?  Bienheureux est ce serviteur que son maître en arrivant trouvera agir de cette manière. En vérité je vous dis, qu’il l’établira sur tous ses biens. Mais si c’est un méchant serviteur, qui dise en soi-même : mon maître tarde à venir ; Et qu’il se mette à battre ses compagnons de service, et à manger et à boire avec les ivrognes ; Le maître de ce serviteur viendra au jour qu’il ne l’attend point, et à l’heure qu’il ne connait point. Et il le séparera, et le mettra au rang des hypocrites ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents. 

 

Un époux revenant pour son épouse (Matthieu.25:1-13)

 

Alors le Royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui ayant pris leurs lampes, s’en allèrent au-devant de l’époux. Or il y en avait cinq sages, et cinq folles. Les folles, en prenant leurs lampes, n’avaient point pris d’huile avec elles. Mais les sages avaient pris de l’huile dans leurs vaisseaux avec leurs lampes. Et comme l’époux tardait à venir, elles sommeillèrent toutes, et s’endormirent. Or à minuit il se fit un cri, [disant] : voici, l’époux vient, sortez au-devant de lui. Alors toutes ces vierges se levèrent, et préparèrent leurs lampes.  Et les folles dirent aux sages : donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent. Mais les sages répondirent, en disant : [Nous ne pouvons vous en donner], de peur que nous n’en ayons pas assez pour nous et pour vous ; mais plutôt allez vers ceux qui en vendent, et en achetez pour vous-mêmes. Or pendant qu’elles en allaient acheter, l’époux vint; et celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, puis la porte fut fermée. Après cela les autres vierges vinrent aussi, et dirent : Seigneur ! Seigneur ! Ouvre-nous !  Mais il leur répondit, et dit : en vérité je ne vous connais point.  Veillez donc ; car vous ne savez ni le jour ni l’heure en laquelle le Fils de l’homme viendra. 

-un maître revenant pour voir comment ses domestiques ont utilisé leurs talents (Matthieu25 :14-30).

Car il en est [de lui] comme d’un homme qui s’en allant dehors, appela ses serviteurs, et leur commit ses biens. Et il donna à l’un cinq talents, et à l’autre deux, et à un autre un ; à chacun selon sa portée ; et aussitôt après il partit. Or celui qui avait reçu les cinq talents, s’en alla, et en trafiqua, et gagna cinq autres talents. De même celui qui avait reçu les deux talents, en gagna aussi deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un, s’en alla, et l’enfouit dans la terre, et cacha l’argent de son maître. Or longtemps après le maître de ces serviteurs vint, et fit compte avec eux. Alors celui qui avait reçu les cinq talents, vint, et présenta cinq autres talents, en disant : Seigneur, tu m’as confié cinq talents, voici, j’en ai gagné cinq autres par-dessus.  Et son Seigneur lui dit : cela va bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je t’établirai sur beaucoup ; viens participer à la joie de ton Seigneur. Ensuite celui qui avait reçu les deux talents, vint, et dit : Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voici, j’en ai gagné deux autres par-dessus. Et son seigneur lui dit : cela va bien, bon et fidèle serviteur, tu as été fidèle en peu de chose, je t’établirai sur beaucoup : viens prendre part à la joie de ton Seigneur. Mais celui qui n’avait reçu qu’un talent, vint, et dit : Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as point semé ; et qui amasses où tu n’as point répandu. C’est pourquoi craignant [de perdre ton talent], je suis allé le cacher dans la terre; voici, tu as [ici] ce qui t’appartient. Et son Seigneur répondant, lui dit : méchant et lâche serviteur, tu savais que je moissonnais où je n’ai point semé, et que j’amassais où je n’ai point répandu. Il fallait donc que tu donnasses mon argent aux banquiers, et à mon retour je l’aurais reçu avec l’intérêt.  Otez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents. Car à chacun qui a, il sera donné, et il en aura encore plus, mais à celui qui n’a rien, cela même qu’il a, lui sera ôté. Jetez donc le serviteur inutile dans les ténèbres de dehors ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents. 

Jésus met fin à ce grand enseignement en parlant du Fils de l’Homme entrant dans la gloire avec tous les anges et ensuite les nations réunies devant Lui.

(Matthieu. 25:31-46)

Or quand le Fils de l’homme viendra environné de sa gloire et accompagné de tous les saints Anges, alors il s’assiéra sur le trône de sa gloire. Et toutes les nations seront assemblées devant lui ; et il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs. Et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : venez les bénis de mon Père, possédez en héritage le Royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli ; J’étais nu, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi. Alors les justes lui répondront, en disant : Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu avoir faim, et que nous t’avons donné à manger ; ou avoir soif, et que nous t’avons donné à boire ? Et quand est-ce que nous t’avons vu étranger, et que nous t’avons recueilli ; ou nu, et que nous t’avons vêtu ? Ou quand est-ce que nous t’avons vu malade, ou en prison, et que nous sommes venus vers toi ? Et le Roi répondant, leur dira : en vérité je vous dis, qu’en tant que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, vous me l’avez fait [à moi-même]. Alors il dira aussi à ceux qui seront à sa gauche : Maudits retirez-vous de moi, et [allez] au feu éternel, qui est préparé au diable et à ses anges. Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez point donné à manger ; j’ai eu soif et vous ne m’avez point donné à boire ;  J’étais étranger, et vous ne m’avez point recueilli ; j’ai été nu, et vous ne m’avez point vêtu ; j’ai été malade et en prison, et vous ne m’avez point visité.  Alors ceux-là aussi lui répondront, en disant : Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu avoir faim, ou avoir soif, ou être étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et que nous ne t’avons point secouru ? Alors il leur répondra, en disant : en vérité je vous dis, que parce que vous n’avez point fait ces choses à l’un de ces plus petits, vous ne me l’avez point fait aussi.  Et ceux-ci s’en iront aux peines éternelles ; mais les justes iront jouir de la vie éternelle. 

 

Nous examinerons brièvement chacun de ces passages, mais remarquez que chacun d’eux parle du jugement à venir et du Juge qui revient. D’où, nous comprenons que Jésus répond à la troisième question concernant la fin de l’âge (ou du monde).

 

Charles Spurgeon :

IL y a un changement manifeste dans les paroles de notre Seigneur qui indiquent clairement qu’elles font allusion à Sa dernière grande venue pour juger. (L’Évangile du Royaume, 1974, p. 218) 



30/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres