Le Sentier des Justes en Christ

Le Sentier des Justes en Christ

Rongé par le remords


Trente-quatre ans après avoir commis un meurtre, rongé par le remords, il vient avouer son crime au commissariat de police de la ville. Il ajoute à sa confession : "J'espère que le bon Dieu me pardonnera".

Ces faits rapportés par les journaux nous rappellent que chacun a une conscience qui, à moins d'être très endurcie, ne nous laisse pas tranquilles quand nous avons commis une faute. Mais comment pouvons-nous décharger notre conscience ? En reconnaissant nos fautes devant les hommes, mais aussi devant Dieu. Car tout péché est d'abord une offense à Dieu. Devant la justice des hommes, un coupable encourt une peine, plus ou moins lourde. Qu'en est-il devant la justice divine ? Dieu est un juge juste (Psaume 7. 11). Peut-il pardonner ? Sur quelle base le fait-il ? Nous trouvons la réponse dans 1 jean 1. 9.

Le pardon de celui qui confesse ses fautes devant Dieu est acquis sur la base de l'œuvre accomplie par Jésus Christ à la croix. Là Jésus a porté le châtiment de toutes les fautes de celui qui croit en lui : elles ne peuvent plus être imputées à celui qui est devenu un enfant de Dieu. Le roi David en a fait l'expérience dans sa vie : "Je t'ai fait connaître mon péché, et je n'ai pas couvert mon iniquité ;     j'ai dit : Je confesserai mes transgressions à l'Eternel ; et toi, tu as pardonné l'iniquité de mon péché" (Psaume 32. 5). Dieu condamne le péché, mais il pardonne au pécheur repentant, même à l'homme le plus coupable.



13/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 246 autres membres